AU SOMMAIRE

Cliquer sur le bouton souhaité pour vous rendre sur la page concernée.
1 - LES PAGES RÉGULIÈREMENT MISES A JOUR  

 

  ACCUEIL 

 

 

LES REPAS UFOLOGIQUES DE :      PARIS     STRASBOURG    TOULOUSE   MARSEILLE    BREST   TOULON    BORDEAUX    ALBI      MONTPELLIER    LIMOGES

 

   LYON       COLMAR     RENNES       RODEZ     GRENOBLE    MARRAKECH       LONS-LE-SAUNIER - CHAMPAGNOLE     VICHY      CLERMONT-FERRAND       NICE 

      

  LE JOURNAL DES REPAS UFOLOGIQUES 2009        LE JOURNAL DES ACTUALITÉS UFOLOGIQUES 3 EME TRIMESTRE 2009    

 

 LE JOURNAL DES ACTUALITÉS UFOLOGIQUES 1ER TRIMESTRE 2009      LE JOURNAL DES ACTUALITÉS UFOLOGIQUES 2 EME TRIMESTRE 2009 

 

    2  - LES PAGES RAREMENT MODIFIÉES

 

 L'HISTOIRE DES SOUCOUPES VOLANTES     QUELQUES PAGES SUR L'HISTOIRE DES REPAS UFOLOGIQUES PARISIENS     MON HISTOIRE      4 PAGES DE PHOTOS D'OVNI   

 

     RÈGLEMENT DES REPAS UFOLOGIQUES      LES SITES WEB AMIS - LIEN - LINKS    SERVICE DE DOCUMENTATION     OVNI A LA FÊTE A NEU-NEU    LES GRANDES ENQUÊTES   

 

    ASSOCIATION LE SCEAU ARCHIVES     QUE FAIRE SI VOUS VOYEZ UN OVNI      COMMENT DEVENIR UFOLOGUE      LA RECHERCHE OFFICIELLE EN FRANCE

 

    QUESTIONNAIRE D'ENQUÊTE SUR LES OVNI     LE COL DE VENCE - SAINT BARNABÉ      ÉTUDES DÉTAILLÉES     L'ÉQUATION DE FRANK DRAKE   

 

 LA RECHERCHE PRIVÉE SUR LE PHÉNOMÈNE OVNI   

 

 LA RÉUNION DE WASHINGTON 12 NOVEMBRE 2007        ARCHIVES DES REPAS UFOLOGIQUES       EXPOSITION GUY TARADE       LES VIDÉOS DES REPAS UFOLOGIQUES 

 

 LES REVUES UFOLOGIQUES ET DE L'INSOLITE     QUELQUES ENQUÊTES SUR DES OVNI         CRASH A ROSWELL     LA PAGE DE PHILIPS MANTLE

 

LE JOURNAL DES ACTUALITÉS UFOLOGIQUES :       2003        2003-2004        2004        2005      2006     2007     2008 /1       2008 /2      2009        2009 1ER TRI

 

LE JOURNAL DES REPAS UFOLOGIQUES PARISIENS :      2003         2004        2005      2006      2007     2008       2009      2010

 

  6 MARS 2007 - NICK POPE EN FRANCE - AUX REPAS UFOLOGIQUES PARISIENS    ALBUM PHOTOS SOIRÉE NICK POPE

 

   OCTOBRE 2005 - ARCHIVES DES PREMIÈRES RENCONTRES UFOLOGIQUES EUROPÉENNES DE CHALONS EN CHAMPAGNE      

 

Translate this page) Pour traduire cette page dans la langue de votre choix, cliquez ici : ALTAVISTA 

 

Le Journal des

Repas Ufologiques Parisiens

 

Site web : Contact  par mail à : lebat1@aol.com

 

ANNÉE 2009

Rubrique de Thierry Rocher

Les résumés de Thierry Rocher sont aussi fidèles que possible, ils font aussi l'objet d'appréciations, d'avis et de critiques éventuelles.

Ces écrits sont donc des oeuvres littéraires qui ne peuvent êtres ultérieurement modifiées selon les désirs d'un intervenant ou d'un lecteur.

L'orateur intervenant aux Repas Ufologiques prend la responsabilité de ses propos,

Thierry Rocher, en tant que critique et rapporteur fera donc son travail en toute conscience, les propos tenus devant être en conséquence sérieux et mesurés !

Les Repas Ufologiques Parisiens se déroulent chaque premier mardi du mois pour 18 h 30 à la

CAFETERIA CASINO 

au Centre Commercial "Les Quatre Temps"

2éme Niveau - 92000 PARIS LA DÉFENSE

(voir page Dates et le Lieu)

10 minutes de Paris par le RER OU METRO, lieu facile d'accès Les Horaires Métro, RER, Bus et Tramway


Cette page est destinée à recevoir le compte rendu de chaque  Repas Ufologiques Parisiens. Elle sera donc mise à jour très régulièrement en fonction des faits, des sujets évoqués  et des personnalités présentes.

Cette page annoncera également le programme des prochains repas et toutes les personnes intéressées pour y intervenir sont invitées à se faire connaître et à réserver leur intervention ( maxi 45 mn ) en lançant un simple émail en indiquant la date  souhaitée et  un résumé en quelques lignes de ce que vous souhaitez  dire. Ce programme sera annoncé ci-dessous.

 Ce journal est le lien de toutes les personnes qui de temps à autre viennent assister aux Repas Ufologiques Parisiens. Les commentaires et remarques sont les bienvenus que vous voudrez bien nous communiquer par Email, et seront portés sur le site, à la date du repas concerné. Par avance Merci !

 important : EN AUCUN CAS LES REPAS UFOLOGIQUES PARISIENS NE CAUTIONNENT  LE THÈME, LES DISCOURS  OU LE CONTENU DES DIVERS  INTERVENANTS A NOS RENCONTRES. NOUS RAPPELONS QUE LES REPAS SONT LIBRES, Y  VIENT QUI VEUT, QUAND ON Y PENSE, ON Y DIT CE QU'ON VEUT - LA SEULE RÈGLE : RESPECTER LE SAVOIR VIVRE ET LES QUELQUES OBLIGATIONS ÉLÉMENTAIRES NOTIFIÉES A LA PAGE  " règlement des Repas Ufologiques "

Les Repas Ufologiques étant une réunion autour d'une bonne table, il est demandé à chaque participant de prendre son repas dès l'arrivée. Aucune obligation d'inscription, d'adhésion ou autre.

 La carte étant possible, la dépense peut donc être limitée.  Afin de conserver ce style de rencontre, si vous arrivez en retard, ce que nous vous demandons d'éviter afin de ne pas déranger, il est demandé de prendre au moins une consommation. Vous êtes dans un restaurant, le responsable demandant ce minimum et étant le "maître des lieux" peut vous demander de quitter la salle en cas de non respect de ce point.. Les  Repas Ufologiques ne sont pas un lieu de conférence, mais un lieu de rencontre dans le cadre d'un repas. Merci à tous de respecter ce point, le règlement des reps, ce qui vous permettra alors de participer à ce repas "sans bourse délier"  (pas d'adhésion, de participation aux frais ...) et de contribuer aussi à son développement par votre participation active à son organisation, à la recherche d'intervenants etc.....

Les intervenants aux Repas Ufologiques de Paris, bénéficient d'une promotion, non seulement par le public présent, mais aussi et surtout, par le site des Repas Ufologiques visité par quelques 200 000 personnes (source 2007) et pour la majorité de ceux-ci repris en vidéo sur le site vidéo des Repas Ufologiques : http://www.dailymotion.com/Les-Repas-Ufologiques potentiel espéré à moyen terme 100 000 visiteurs/an. Les Repas Ufologiques sont uniques au monde sous ce concept et ils bénéficient d'une excellente image, non seulement en France, mais dans le monde entier, dans les milieux ufologiques ou ils sont aujourd'hui incontournables !

Mardi 6 Janvier 2009

 Public : Soirée TOUS PUBLIC

      MICHEL PADRINE

Écrivain

 Auteur d'ouvrages sur l'insolite et le phénomène ovni.

Nous avons le regret de vous faire savoir que Michel Padrine, victime d'une grave problème cardiaque et ayant été hospitalisé ne sera pas en mesure de venir présenter son livre comme prévu à ce

Repas Ufologiques.

 

Résumé du Repas Ufologique Parisien du mardi 6 janvier 2009

 

[20h07] Jean-Luc Rivera: bonsoir à tous, Michel Padrines est absent pour cause de problèmes de santé. Le Repas Ufologique Parisien va revenir à son principe d'origine qui était un débat entre personnes présentes. Je vais vous présenter le déroulement de la soirée. Nous aurons la revue de presse effectuée par Jean-Michel, je vous présenterai deux nouveaux livres. Thierry Rocher vous parlera de l'ouvrage de Michel Padrines qu'il a lu. Vous pourrez ensuite poser vos questions, apporter vos témoignages. Première et dernière soirée libre de l'année et j'espère que Jean-Pierre Laviano va bien se comporter! [Quelques sourires dans la salle]. J'ai été interviewé par téléphone pour un journal gratuit local qui se nomme L'Esplanade. Il devrait donc y avoir dans le numéro de ce mois un petit article sur les Repas Ufologiques Parisiens. Je cède maintenant la parole à Jean-Michel, Jean-Michel tu as 45 minutes.

Jean-Michel P.: bonsoir à toutes et à tous et excellente année à ceux à qui je ne l'ai pas encore souhaité. Je vais essayer de parler len-te-ment! Vous retrouverez tout ce que je présente sur le site Internet Languedaude.fr ainsi que dans le compte-rendu de Thierry Rocher sur le site des Repas Ufologiques Parisiens. Voici:

*L'Essentiel de la Science n°4 (décembre 2008- janvier-février 2009) avec un long article titrant « OVNI la vérité sur les extra-terrestres », mais il n'y aura pas de révélations pour les spécialistes.

*Ensuite, dans les classiques, voici Le Monde Inconnu n°336 (décembre 2008-janvier 2009), en couleur, très joli, mais les explications sont courtes. Ce n'est pas inintéressant, c'est plutôt de l'ufologie conspirationniste.

*Les Mondes de l'Étrange n°2 (janvier 2009) accompagné d'un supplément sur les crânes de cristal sous forme de fiches. L'article principal porte sur la vie après la mort. Il y a un article plein de promesses sur  ufologie et Rennes Le Château, malheureusement c'est un article un peu en demi-teinte qui ramasse trop de choses non ufologiques. Il reprend également le Bugarrach, le mont Bego, la fontaine salée... C'est un article qui serait à corriger.

*Complots et Dossiers Secrets n°1 (décembre 2008), avec un article intéressant: « les ovnis viennent-ils d'un anti-monde? », par Fabrice Kircher et Dominique Becker. Le reste porte sur le conspirationnisme et j'en passe et des meilleures. Dans les classiques, voici  Nexus n°60 (janvier février 2009) avec un article sur les Annunaki, encore les reptiliens méchants ou gentils, le point sur les Crops circles de 2008.

*Top Secret n° 40 (décembre 2008-janvier 2009) avec un article fracassant sur les OVNI et les astronautes, OVNI au-dessus du ranch Bush, les PAN D, l'OVNI de Taizé par Claude Burkel. Un article sur la suite des chroniques des secrets de Gizha très en marge des OVNI, plutôt archéo-ufologique.

*Sacrée Planète n°31 (décembre 2008-janvier 2009) traite ce mois-ci de sujets très en marge de l'ufologie: les ondes, la pollution.

*Science et Inexpliqué n°7 (janvier-février 2009) est surtout intéressant pour l'interview d'Yves Sillard à propos du GEIPAN.

*Les Arcanes de l'Histoire n°6 (décembre 2008) comporte un article sur Tiahuanaco qui est plutôt axé sur l'archéo-ufologie que l'ufologie théorisant sur les reptiliens.

*Les Dossiers Secrets du IIIe Reich n°11 (décembre 2008) est intéressant pour son article sur les objets ésotériques et insolites recherchés par le IIIe Reich.

 

Jean-Luc Rivera: il y a même un article où l'on dit que Lovecraft avait un objet recherché par Hitler!

Jean-Michel P.: on trouve de plus en plus de revues sur le nazisme, c'est un peu inquiétant surtout lorsqu'il y a des articles qui mélangent les thèmes, voici:

*Les Énigmes de l'Histoire n°1 (janvier 2009) porte sur la Franc-Maçonnerie, avec un sous-article sur le mythe de la Terre creuse à lire en faisant attention.

*Le Mercure de Gaillon édite Les Archives du Serpent Rouge, le n°4 (octobre-novembre-décembre 2008) traite essentiellement de Rennes-Le-Château mais aussi des Mérovingiens et des extraterrestres à Stenay.

*Ça se passe comme ça n°212, du 15 novembre 2008, il s'agit d'un journal gratuit édité par une célèbre marque dont l'emblème est un grand M jaune. Vous y trouverez un article  de trois pages qui titre « les ovnis sortent de l'ombre ».

 

Pour les ouvrages, il n'y a pas énormément de choses nouvelles. Je vais vous re-présenter les ouvrage sortis ou cités en 2008. Révélations tomes 1 et 2 de Steven Greer, Extraterrestres 54 témoignages en majorité inédits en France et dans le monde d'Antonio Chiumento, Les OVNI et la Défense - À quoi doit-on se préparer ? de l'association COMETA, Extraterrestres l'enquête de Stéphane Allix, Présence de Denis Roger Denocla, Les "Extra-terrestres" avant les Soucoupes Volantes de Jean Sider, La Vierge et les extraterrestres de Christel Seval, Vérités cachées Connaissances interdites de Steven Greer. Avec sa théorie de la communication par la pensée avec les extraterrestres, c'est bon! Vous avez également Lumières sur la Lune de Philippe Lheureux, (.?.) Des extraterrestres capturés à Varghina au Brésil du docteur Roger K. Leir. Viennent-ils de l'espace ou se sont-ils échappés d'un laboratoire? Les documents interdits - Ce que savent les états-majors de Jean-Gabriel Greslé. Pour les ouvrages sur les crop-circles, je vais me référer à la revue Nexus [Jean-Michel lit les livres cités dans la revue]. Côté DVD ufologiques, vous avez UFOs & Crop Circles 1 et UFOs & Crop Circles 2 réalisés par Pierre Beake et produits par l’association « Col de Vence.Com ». Vous avez également le DVD OVNI l'incroyable vérité - le documentaire qui dérange d'Alain Guadalpi.

 

J'ai également un document qui m'a été prêté par quelqu'un dans la salle. Il s'agit de diffusions de documentaires sur les chaînes télévisées. Vous aurez donc Paranormal l'épreuve de la science sur Planète No Limit mercredi 7 janvier à 20h45. Puis OVNIS le secret américain parties 1 et 2 sur la même chaîne vendredi 9 janvier à 20h40. La partie 1 sera re-diffusée samedi 10. Sur National Geographic, le 10 janvier à 16h20 vous aurez Vie extraterrestre: Aurélia. Ça se rapproche de l'exposition qui a eu lieu à la Cité des Sciences, mais cette planète a uniquement des animaux. Sur Planète No Limit le dimanche 11 janvier vous aurez la 2e partie d' OVNIS le secret américain. Retour à National Geographic le même jour avec Vie extraterrestre: Lune bleue à 21h35 et lundi 12 à 1h10. Je termine en vous disant que si quelqu'un veut venir transmettre une information, il peut.

Monsieur: il y a une émission sur le paranormal le 16 janvier, mais je ne sais pas sur quelle chaîne.

Jean-Luc Rivera: je suis très impressionné par la masse colossale de documents lus dans le mois par Jean-Michel, ça me laisse rêveur.

Jean-Michel P. : ce qui n'est pas rêveur, c'est le prix, c'est véritablement scandaleux. Il y a une éclosion de revues dont le tarif de base oscille entre 5 et 7 euros. C'est très cher pour les passionnés, ces multiplications et ces redites grèvent les budgets.

 

Jean-Luc Rivera: je voudrais vous parler d'un livre qui a échappé à l'oeil acéré de Jean-Michel. Il s'agit d'un véritable ovni dans l'ufologie: L'ET : Fiction concrète, de Dominiq Jenvrey, édité au Seuil. C'est le bouquin le plus étrange que j'ai lu depuis longtemps en ufologie. Il y a des faits et une certaine recherche littéraire, mais laquelle? Je n'ai rien compris au livre, c'est écrit dans un français curieux. Il y a des mots réinventés. La ponctuation, quand il y en a, laisse ouvert à beaucoup d'interprétations, il y a peu de majuscules. J'ai vaguement compris que s'il y a un jour une expérience avec des extraterrestres, il ne faut laisser cela ni aux militaires, ni aux capitalistes, ni aux gouvernements et ni aux gens! [Rires dans la salle]. C'est excessivement curieux, même moi qui suis un collectionneur enragé, j'ai eu quelques regrets à dépenser 14 euros pour cela. En revanche, je vais m'étendre sur un livre présenté par Gildas Bourdais il y a quelques mois. Il s'agit de La science confrontée à l'inexpliqué de Colm A. Kelleher et George Knapp, édité au Mercure Dauphinois. Il y a eu très peu de publicité sur ce livre en France. C'est un des livres les plus remarquables parus en France depuis 4/5 ans. Il s'agit du journal de bord et de la constatation des scientifiques du NIDS, grâce au milliardaire Bigelow. Ce dernier est passé depuis à autre chose, il s'occupe de tourisme spatial. Le NIDS avait acheté un ranch dans l'Utah où ont eu lieu beaucoup d'observations répétées d'ovnis. Ils ont laissé la famille dedans, puis amené des scientifiques pendant un an.

Gérard Deforge:  pendant huit ans!

 

Jean-Luc Rivera: c'est une enquête incontestable et documentée avec des résultats époustouflants sur des phénomènes enquêtés par des scientifiques. Il y a eu à un moment l'ouverture d'une brèche spatiale avec apparition d'un animal inconnu devant les scientifiques. Il y a également eu des mutilations de bétail. Ce site fait l'objet de légendes indiennes dont l'existence d'un être légendaire appelé le Skinwalker. Il y a eu un ice circle dans le bras d'une rivière et aucune condition physique ne l'explique. Il y a eu plusieurs fois des poltergeist. Cela remet beaucoup de choses en question. Si l'on doit acheter un livre, c'est celui-là. Quand la science s'y penche, cela vaut le coup de la lire.

 

Jean Carteron: vous pouvez répéter pour que l'on puisse prendre les références? [Jean-Luc Rivera donne lentement puis rapidement les références de l'ouvrage].

Jean-Luc Rivera: son prix est de 22,50€, mais par rapport au prix du livre de Dominiq Jenvrey, il n'y a pas photo. Patricia Marti nous invite maintenant à faire une petite pause pour un petit chocolat. [Patricia a laissé une note écrite à Jean-Luc: « Annonce micro! Patricia Marti vous invite à vous rapprocher de sa table pour vous présenter ses voeux d'une manière conviviale...! »] Une petite pause de cinq minutes avant de passer au livre de Michel Padrines. Patricia Marti n'ira pas tous vous voir, faites comme la montagne au prophète, allez à Patricia!

 

[20h40, les personnes se déplacent vers Patricia qui leur offre un chocolat et une carte de voeux comportant le texte suivant: « Patricia Marti vous présente ses meilleurs voeux pour l'année 2009 et vous envoie des pensées de lumière. Seul(e) ou en groupe d' ami(is) (ies), cette année, n'oublie pas d'envoyer des pensées d'amour entre les hommes, de paix, de partage, de respect et de réconciliation en direction de cette planète Terre qui souffre et en a besoin plus que jamais. Avant qu'elle ne te le reproche un jour et ne se fâche à sa manière! Envoie de la lumière! »].

Patricia Marti: je souhaiterai que vous méditiez sur le texte du document que je viens de distribuer. La planète va avoir besoin de prières, un simple mot d'amour et de paix, dans les trois-quatre années à venir. [Applaudissements du public].

Jean-Luc Rivera: je vais maintenant laisser la place à Thierry Rocher qui va nous donner son avis sur le livre de Michel Padrines.

Thierry Rocher: ce deuxième ouvrage de Michel Padrines, que voici, se nomme OVNI Investigation, il est sous-titré Enquêtes inédites de l'impossible. Il est paru fin 2008 aux éditions Les Confins. Il aborde, entre autres, deux affaires de grande étrangeté. Tout d'abord, la découverte archéologique de statuettes en 1995 sur le sommet vosgien du Taennchel. Ces statuettes comportent certaines gravures faisant penser à des engins lenticulaires et des personnages extraterrestres. [TRR: ce compte-rendu n'est pas le reflet réel de mon intervention, dans la mesure où je ne pouvais pas prendre des notes à ce moment]. La deuxième affaire s'est déroulée en 1980 au Sénégal, où un village aurait été détruit par un ovni. Ces deux cas s'avèrent vraiment intrigants. Michel Padrines aborde plusieurs hypothèses, mais il m'a laissé sur ma faim. Il y a certains documents et avis complémentaires qui mériteraient d'être recherchés. Je vous conseille néanmoins la lecture d'OVNI Investigation. Je profite du micro pour vous annoncer la naissance d'un nouveau Repas Ufologique en France, il s'agit des Repas Ufologiques Clermontois, à Clermont-Ferrand.

[20h56] Dominique: je vous rappelle que vous pouvez trouver sur le Site des Repas Ufologiques et sur DailyMotion une vingtaine de documents vidéos sur les Repas ainsi que les vidéos ufologiques du congrès organisé par Bernard Hugues dans les années 90.

Jean-Luc Rivera: vous trouverez sur la table ici, le bon de commande pour le livre de Michel Padrines...ainsi qu'un email humoristique amené par Jean-Pierre Laviano. [Texte non lu au micro: « Alerte sérieuse! Attention, des extraterrestres arrivent pour enlever tous les êtres beaux et sexy de la Terre. Ne t'inquiète pas, tu n'es pas en danger! Je t'envoie ce mail uniquement pour te dire adieu. »]. Un monsieur va parler de son témoignage. Si d'autres veulent parler de leurs observations ou parler de questions ufologiques générales, qu'ils n'hésitent pas!

 

Bruno: je demande votre indulgence, car je n'ai pas l'habitude de parler en public et je n'étais pas prêt à parler ce soir. Je voulais préparer un montage photo. Je suis là car j'ai vu et surtout j'ai reçu un message. Est-ce que c'est moi qui ai interprété comme cela? J'ai entendu « nous sommes là, parles-en ». J'en ai parlé à mes enfants qui m'ont un peu ri au nez. Je ne fais pas partie d'une secte. Depuis que j'ai vu, je ne peux pas m'empêcher d'en parler. Depuis, en fait, j'ai les yeux tournés vers les étoiles. Je connais bien la voûte céleste. Le 31 juillet 2008, j'étais dans un jardin à la limite de la commune de Rambouillet, je regardais les étoiles filantes et j'ai vu trois points lumineux, puis trois autres et encore trois autres, étaient-ce des grandes manœuvres? J'ai été surpris par la suite : le vol statique. A ce moment j'ai eu le message, que je n'ai pas tout de suite compris. Une formation a repris son vol, avec calme, puissance et sérénité. J'ai été surpris car à l'intérieur des neuf lumières les étoiles étaient occultées.

En fait c'était un engin, un objet volant non identifié. J'ai tout de suite compris que c'était extraterrestre. Pour moi, le message que j'ai reçu était très clair. Je suis tireur d'élite à l'armée et je suis capable d'évaluer les distances. Le vol horizontal de l'engin n'a pas épousé la courbure de la Terre. J'estime son envergure à 400 mètres, peut-être plus. Un vol à 3000 mètres d'altitude, pas plus. Un vol d'est en ouest puis une ascension et il a disparu très rapidement. Depuis ce jour là ma vie a complètement changé. Je ne suis plus dans la crainte de parler, devant vous ou devant mes enfants.

« Ils » sont là, c'est un message rassurant, ce n'est pas une menace, ils sont là pour nous protéger. Vous en serez plus avec le montage photo. J'ai eu la chance d'y assister, vous êtes des ufologues (.?.). Je me suis adressé à Georges Metz qui n'est pas là. Lui, il veut voir depuis des années et moi j'ai vu sans le vouloir. Jean-Claude Venturini m'a dit qu'« ils »ne viennent pas par hasard. C'est ma compagne qui les a appelés, elle fait cela depuis longtemps. Voilà ce que j'avais à vous dire [applaudissements du public].

[21h06] Jean-Luc Rivera: je profite de mon privilège pour entamer les questions. Je demande à la compagne de monsieur de venir les appeler sur l'esplanade. S'il y en a qui le méritent, c'est bien nous [légers rires dans la salle]. Comment avez-vous ressenti cela?

Bruno: je ne sais pas. J'ai revu ensuite un autre objet quelques mois après à Chartres. Cela m'a beaucoup rassuré car après ma première observation on me prenait pour un loufoque. Mais la deuxième a eu lieu avec d'autres témoins dont des amis canadiens. Il s'agissait de lueurs rouges-oranges, ce n'était pas un avion. Georges Metz m'a dit, quand on voit une fois, on revoit après.

Patricia Marti: non vous n'êtes pas loufoque. Quand on en parle avez sérieux, ils viennent [applaudissements du public].

Dominique: combien de temps a duré ce moment de ralenti?

Bruno: j'ai eu une sensation de puissance et de sérénité, cela a duré six à sept secondes, pas plus. La deuxième observation a duré plus de cinq minutes. C'était à Chartres au mois de septembre, je faisais visiter la ville à des amis.

Dominique: c'était au début du mois?

Bruno: c'était le 12, le jour de la venue du pape. Il y avait l'étoile Jupiter qui était très visible dans le ciel. Depuis la première observation, j'ai acheté deux paires de jumelles très puissantes, du 70 x 90. Ce n'est pas évident de voir Jupiter, mais la lune c'est formidable (.?.) voit une autre lune à côté de la lune, avec trois couleurs. Cela semblait statique, cela a bougé puis survolé. Il y avait alors quatre faisceaux lumineux, de quatre couleurs. Ce n'était pas un avion et cela a duré cinq minutes.

Monsieur: quel rapport aviez-vous avec l'ufologie avant vos observations?

Bruno: avant, pour moi, c'était un terme assez rigolo. Après la première observation, je suis allé sur Internet, mais il y avait des loufoques.

Monsieur: votre femme appelait les (.?.).

Bruno: ma compagne, pas mon épouse. Elle peut intervenir si elle le veut.

Monsieur: est-ce que la presse locale a relaté cet évènement?

Jean Carteron: plus fort monsieur!

Monsieur: et connaissez-vous d'autres personnes qui ont vu dans la région?

Bruno: j'ai fait un rapport au GEIPAN, on m'a dit d'aller témoigner à la gendarmerie. Je suis allé à la gendarmerie où l'on m'a précisé que je n'étais pas le premier à faire état d'une observation. Je ne sais pa si la presse en a parlé, j'habite Taverny.

Monsieur: n'auriez-vous pas une propension au mysticisme? Ne répondez pas si cela vous gêne.

Bruno: je suis d'origine italienne, on ne me raconte plus de sornettes.

Monsieur: étiez-vous porté avant sur la religiosité ou le psi?

Bruno: j'ai rencontré beaucoup de gens exceptionnels, je pense avoir eu beaucoup de chance. J'ai vu des gens exceptionnels en Chine, en Afrique.

Monsieur: vous habitez Taverny, il y a les militaires là-bas. Savez-vous quelles sont leurs activités?

Bruno: ce ne sont pas ceux qui gèrent la flotte nucléaire?

Jean-Luc Rivera: il y a ici des gens plus qualifiés pour en parler.

Jean Carteron: la question que beaucoup de gens se posent c'est quelle est la teneur du message? Voilà!

Bruno: « nous sommes là, parles-en autour de toi ». C'est ce que j'ai fait, c'est ce que je fais partout. Depuis, c'est incroyable le nombre de gens qui parlent de leurs observations.

Jean Carteron: votre épouse a eu le message?

Bruno: je ne l'ai pas appelé tout de suite, elle est arrivée trop tard. Quand elle m'a vu, elle m'a dit que j'avais le visage transfiguré.

Jean-Luc Rivera: avez vous d'autres questions?

Ferdinand Barsotti: ce n'est pas l'étoile Jupiter, c'est la planète Jupiter. C'était une boule lumineuse?

Bruno: il s'agissait de trois lumières blanches d'intensité moindre que celles des étoiles. Une sorte de magma très bizarre.

Christian Parisi: merci pour votre témoignage. Vous avez dit que vous êtes tireur d'élite. Vous n'êtes plus en activité?

Bruno: non plus en activité. Maintenant je tire au golf.

Christian Parisi: si vous aviez été en activité, quelle aurait été la réaction des militaires?

Bruno: (.?.) j'ai une question à poser, qui a vu dans la salle? [Sept bras se lèvent parmi le public]. Je suis rassuré de ne pas être seul.

Jean-Luc Rivera: lors des Repas, il y a toujours une personne qui raconte son observation d'OVNI.

Bruno: on laisse le terme OVNI aux militaires, pour moi c'est un OVI.

Patricia Marti: vous en verrez d'autres.

Bruno: pourquoi moi?

Patricia Marti: je ne sais pas, tout ce que je sais, c'est qu'ils ciblent.

Bruno: je ne vous connais pas, mais vous émettez beaucoup. Vous recevez aussi, vous êtes médium?

Patricia Marti: oui, vous aussi vous émettez! [Bruno s'est approché de Patricia et tous deux se font une bise].

Jean-Luc Rivera: encore une dame?

[21h22] Dame: début août, il y a eu un orage sec important, mais sans eau. Mon mari m'appelle car il y avait une boule lumineuse très jolie qui lançait des éclairs et qui est partie en un éclair. Elle est revenue plus loin. Cette boule était de couleur or avec des étincelles. Je ne sais pas ce que c'est, un OVNI ou un OVI. La deuxième observation a eu lieu en voiture de nuit. Le même genre de boule lumineuse, mais le long de la route. Les avions ont des flashs en alternance. Je ne sais pas ce que c'était.

Thierry Rocher: vos observations ont eu lieu à quelle date et à quel endroit?

Dame: pour la première observation, c'était le 3 août à 11h le soir dans l'Aube, près de (.?.)-sur-Ource, vers Bar-sur-Seine. La deuxième, c'était dans la même région, début janvier vers 18-19h.

Dominique: plutôt 18h ou plutôt 19h?

Dame: plutôt 18h car j'allais chez mon frère. Chez moi c'est naturel, j'observe.

Jean-Luc Rivera: merci pour votre intervention, madame. Pour la première fois, nous sommes dans les temps. Le gérant de la cafétéria ne payera pas d'heures supplémentaires à ses employés. Merci d'avoir bravé ce temps.

Monsieur: pour continuer ce qu'a fait cette dame avec ses chocolats (.?.) je voulais vous demander, est-ce que vous pouvez sentir les autres ou pas? Vous allez savoir des choses qui vont se passer à Paris et qui ne sont pas de la Terre. Demandez-vous en vous couchant si vous êtes en empathie avec les autres êtres, avec ceux qui couchent dehors.

Jean-Luc Rivera: on a de l'empathie avec ces gens. Le mois prochain, nous aurons comme invités Gilles Pinon et Claude Lavat. Je vous donne donc rendez-vous le mardi 3 février.

[21h28: applaudissements (courts) du public.]

 

Thierry Rocher

 

18 h 30 à 19 h 30 : Repas  - 19 H 30 A 19 H 45 JMP  "Rubrique, les revues et livres du mois".

19 h 45 - 21 h 15 : Interventions brèves des invités qui demandent éventuellement la parole,  Intervention de l'invité prévu pour la soirée.

21 h 15 - 21 h 35 : Débat

Vous souhaitez intervenir à ce repas, dites le nous. Nous l'indiquerons ici à nos invités. Merci

Mardi 3 Février 2009

Public : Soirée TOUS PUBLIC

   GILLES PINON

(contre-amiral de réserve)

 

 

 

  cliquer sur cette image pour avoir accès au montage PowerPoint 

  de l'exposé de Gilles Pinon donné aux Repas Ufologiques Parisiens 

 

 

 

La soirée sera consacrée aux thèmes ci-après :

 

Les suites de la lettre au Président de la République

L'implication du monde politique dans l'ufologie

Les actions à mener vers ce milieu

Comment obtenir du monde politique l'engagement de la communauté scientifique

Repas Ufologique Parisien du mardi 3 février 2009

[19h55] Jean-Luc Rivera : bonsoir à tous et merci d'être présents avec nous. Voici le programme de la soirée. Notre ami Jean-Michel se chargera de la revue de presse. Nous aurons un invité surprise avant l'amiral Pinon, il s'agit de Jack Krine que certains doivent connaître. Il parlera de l'émission de France 2 qui sera diffusée le dimanche 22 février, puis nous laisserons la parole à l'amiral Pinon. Nous pourrons saluer sa performance, car suite à un problème technique il va improviser au pied levé, sans vidéo-projecteur.

 

Jean-Michel P. : la revue de presse va être un petit peu courte. Si des personnes ont connaissance de parutions, nous aurons le plaisir de les accueillir au micro. Il y a des choses connues que je vais re-présenter. Voici Les Dossiers des Grands Mystères de l'Histoire n°22, de janvier 2009, avec un dossier sur l'explosion de la Tougounska en 1908. Tout aussi classique, voici Nexus n°60, de janvier-février 2009 avec un article sur les « Annunaki sauveurs ou prédateurs » et un autre sur les crop circles en 2008. Voici le n°7 de Science et Inexpliqué avec un interview d'Yves Sillard sur les observations étranges qui ne peuvent s'expliquer normalement, ainsi qu'un article sur l'archéo-ufologie. Vient de sortir Le Monde de l'Inconnu n°336, de février-mars 2009. On y parle de la pierre de Roswell. Je ne sais pas si vous êtes au courant de l'existence de cette pierre? Voilà quelque chose qui ne parle pas d'ovni, il s'agit d'Air et Cosmos Hors Série axé sur les secrets des avions furtifs. Il n'y a ni ovni ni extraterrestres, mais des informations très intéressantes sur la recherche aéronautique militaire. Voici une revue qui n'a strictement rien à voir avec l'ufologie, il s'agit des Archives du Serpent Rouge n°5, de janvier-février-mars 2009. Nous en parlons parfois. Pendant la semaine du 17 janvier, sur le département de l'Aude, les quotidiens ont publié des articles sur l' « atterrissage » d'une météorite aux environs de Limoux. Il s'agissait d'une météorite de petite taille. Au départ les journaux titraient « OVNI » à son sujet. Y a-t-il une annonce que quelqu'un voudrait transmettre? Rien de particulier?

 

Jean-Luc Rivera : nous avons le plaisir ce soir d'accueillir parmi nous Jack Krine, que l'on a déjà vu la la télévision défendre avec plaisir et passion le sujet OVNI.

Jack Krine : à la base de tout ça, il y a une observation d'objet volant non identifié effectué avec un collègue en avion, pendant ma carrière militaire. Nous l'avons vu trois fois de suite dans le cadre de tentatives d'interception. Il y a eu accélération du phénomène, de zéro à l'infini. Nous l'avons approché d'assez près. Il s'agissait d'une forme lenticulaire, avec des hublots. Une lumière blanche presque divine mais qui n'éblouissait pas. Cette observation date des années 70. D'un commun accord, nous avons décidé de ne pas en parler vu la situation de guerre froide à l'époque. Pour ce qui est de l'émission à Guillaume Durand, je suis assez déçu. Du sensationnel, descendre en flammes des témoignages, aborder l'hypothèse de vie extra-terrestre dans l'univers, c'est toujours les mêmes salades. Il demeure tout de même des observations très intéressantes où la personnalité de l'observateur ne peut être mise en doute. On avait à l'époque des cours d'identification sur ce qui volait (.?.) nous étions deux pilotes avec deux angles d'observations différents (.?.).

 

[20h06] Jean-Luc Rivera : il y a eu une controverse sur la liste Magonie à propos de cette émission, les dés étaient pipés. Les intervenants auraient été soigneusement choisis de part et d'autre pour mettre en doute le sérieux du sujet. Quel est votre sentiment général sur l'émission?

Jack Krine : comme dans toute émission, personne ne cherche vraiment la vérité, c'est toujours le même bouillon. On a des experts, mais les meilleurs témoignages on les botte en touche. On avait Bonaldi qui avait amené des objets qui prêtent à confusion et qui nous font passer pour des idiots. Les Bogdanoff, ce sont des extraterrestres qui utilisent leur physique. Il y avait un scientifique du (.?.). Nelson Monfort, c'était la vedette, c'était très bien, ok, mais il n'y avait pas d'autres observations intéressantes. Moi, je me suis emmerdé. Je comptais sur Guillaume Durand qui a fait des émissions plus intéressantes. On termine en faisant croire aux mêmes sujets, la tarte à la crème habituelle, y-a-t-il d'autres gens dans l'univers? Le sujet, ça passe par la crédibilité du témoignage (.?.), il y avait Stéphane Allix avec moi, il n'a pas pu s'exprimer.

 

Jean-Luc Rivera : Marie-Thérèse de Brosses n'a pas pu intervenir sur plusieurs sujets. D'autres ont dit que Pierre Lagrange était derrière tout cela.

Jack Krine : je crois qu'un sociologue est venu sur la fin de l'émission.

[20h11] Jean-Luc Rivera : l'émission est diffusée le 22 février en après-midi sur France 2. Nous avons maintenant le plaisir de laisser la parole à l'amiral Pinon auquel nous présentons toutes nos excuses. L'équipe des Repas Ufologiques Parisiens a saboté volontairement sa conférence (quelques sourires dans la salle). On s'en excuse de nouveau.

 

Gilles Pinon : je vais m'assoir. [G. Pinon lit le texte de son exposé par le biais de son PC portable, sans vidéo-projection]. Le sujet de ce soir est le sujet OVNI et les institutions au sens large. Les institutions politiques, scientifiques, les médias et la Défense. Le titre de mon intervention est « Le problème de la prise en compte de l'ufologie par les institutions, le monde politique et, plus généralement, l'opinion publique ».

[TR : J'invite ici le lecteur à se référer au diaporama de l'exposé de Gilles Pinon, disponible sur le site Internet dans sa version complète. Le compte-rendu qui suit sera donc une synthèse - plus ou moins parfaite - de l'intervention, agrémentée de certains compléments et commentaires non repris dans le diaporama].

 

Gilles Pinon : la grande majorité des ufologues ne sont pas des clowns, même s'il y a des rêveurs parmi notre communauté, mais elle n'est pas un cas particulier. Pourquoi un sujet qui nous paraît très sérieux n'arrive-t-il pas à sortir de ce microcosme? Chacun connaît un scientifique sérieux qui s'est intéressé au sujet ou un homme du clergé qui a abordé la question. Mais le constat est le suivant: nous vivons en circuit fermé. Le meilleur livre des ufologues (Gildas Bourdais ou Christel Seval) ne sort pas beaucoup du sujet. Avant l'autopsie de la créature de Roswell, le sujet OVNI avait quand même une meilleure audience. Je me souviens de l'interview du ministre Robert Galley par le journaliste Jean-Claude Bourret. Ses livres sont sortis en un million d'exemplaires. Aujourd'hui, les meilleurs livres plafonnent à quelques milliers ou quelques centaines. Pour analyser le problème, il faut savoir d'où l'on vient et où l'on veut aller. [G.Pinon donne la définition d'un problème]. Nous sommes donc en circuit fermé et nous voulons en sortir. Mais je connais des ufologues qui sont heureux de vivre en club. Le problème est complexe car il dépend de nombreux paramètres et nécessite une pensée structurée. Mon exposé est une tentative de résolution par une approche analytique multi-critères à l'aide de diagrammes hiérarchiques, mais je ne peux pas vous les projeter. L'analyse est un travail fastidieux, un « travail des ânes », mais il est nécessaire. Un travail effectué sans analyse nous amène, par exemple, à la situation économique actuelle [quelques applaudissements parmi le public]. Mon exposé se fera en huit points, à défaut de diagramme (.?.) notre réflexion se limite à la France car la situation est différente dans les autres pays.

 

Les autorités religieuses sont méfiantes. Les médias prônent la défense de la libre expression, mais ils ne sont pas prêts à une analyse critique du sujet s'ils n'ont pas la caution de la science et de la politique. La communauté scientifique s'en tient au respect de la méthode expérimentale. Mais le phénomène ovni n'est jamais mesurable et n'est pas en compatibilité avec les lois de la nature. Mais qui est le milieu scientifique? Il n'y a pas de chef, de Monsieur ou de St Père. Le monde politique est indifférent, il lui faut une caution morale et intellectuelle. Le pouvoir politique s'en désintéresse, enfin on le suppose pour la France, mais je suis convaincu qu'il ne se passe rien. Il y a un courant ufologique qui est persuadé de quelque chose, mais nous ne pouvons que supposer. De ce pouvoir politique est apparu le GE(I)PAN qui collecte des données mais n'a pas pour mission de les analyser (.?.). L'opinion publique est incrédule, elle suit les médias qui traitent le sujet par la dérision. En résumé, tout le monde se tient par la barbichette et chacun attend celui qui fera le premier pas.

 

Qui est le maillon faible? La communauté scientifique n'est pas prête à s'engager. Comment faire? Il faut savoir que l'ufologie n'est pas une discipline scientifique. Elle n'a pas la prétention d'être une science. L'ovni n'est pas mesurable, ce n'est pas un objet scientifique. En revanche, l'ufologie n'est pas une pseudo-science car elle n'entend pas se soustraire à la science. Il y a une ufologie scientifique, il faut le reconnaître, c'est l'ufologie sceptique avec l'hypothèse socio-pyschologique. Il ne faut pas la nier, car elle s'appuie sur un modèle qui est le modèle réductionniste composite. [G. Pinon détaille cette théorie]. Même si elle n'est pas une science, l'ufologie met en question la recherche scientifique. Comment la communauté scientifique peut-elle se porter caution? Elle doit en recevoir la mission de la part du mécénat ou du pouvoir politique. Il n'y a pas de mécénat en France, sauf un petit peu pour les Lettres et les Arts. Reste le pouvoir politique, mais il faut le convaincre, puis on sortira de notre cercle fermé. Pour arriver à le convaincre, il faudrait un évènement extraordinaire, mais il ne faut pas rêver, cet évènement n'existe pas.

Jean-François Dupouy : sur Internet, on peut voir le passage d'un ovni filmé pendant l'investiture de Barak Obama.

Gilles Pinon : il faut un évènement ostensible qui ne se prête à aucune critique. Quelles sont les interprétations susceptibles de convaincre les pouvoirs de s'y intéresser? Il y a cinq interprétations. L'hypothèse socio-psychologique [HSP], l'hypothèse extraterrestre [HET], l'hypothèse Gaïa [HG] (je ne sais pas très bien ce qu'est cette théorie. J'ai lu rapidement le livre de James Lovelock mais mélanger les ovni à Gaïa...), l'hypothèse trans-cosmique [HTC] (défendue par Jean Sider et Jacques Vallée) et enfin le refus d'hypothèses qui est très à la mode dans l'ufologie française. Il est trop prématuré de chercher à interpréter le phénomène, c'est ce qu'on lit dans certaines revues. Pour l'hypothèse extraterrestre, nous parlons des PAN D.

L'hypothèse socio-psychologique est exclusive de toute autre, pour elle les PAN D ont tous une explication naturelle. La proposition [HSP] est réfutable si l'on démontre l'origine non naturelle d'au moins un PAN D. Mais cette proposition est difficile à vérifier car il faudrait démontrer que tous les PAN D ont une origine naturelle.

L'hypothèse extraterrestre est non exclusive des hypothèses Gaïa et trans-cosmique. Pour elle, certains PAN D sont d'origine extraterrestre. La proposition [HET] est difficilement réfutable  car il faudrait démontrer que tous les PAN D ont une autre origine et elle est vérifiable car il suffit de démontrer l'origine extraterrestre d'un PAN D.

L'hypothèse Gaïa est non exclusive des hypothèses extraterrestre et trans-cosmique. Pour elle, certains PAN D relèvent d'une forme de conscience de l'éco-système terrestre. La proposition [HG] est difficilement réfutable car il faudrait démontrer que tous les PAN D ont une autre origine et elle est non vérifiable car il faudrait démontrer qu'un PAN D est une propriété émergente de l'éco-système.

L'hypothèse trans-cosmique est non exclusive des hypothèses extraterrestre et Gaïa. Pour elle, certains PAN D relèvent d'un principe transcendant extérieur. La proposition [HTC] est difficilement réfutable car il faudrait démontrer que tous les PAN D Ont une autre origine et elle n'est pas vérifiable car il faudrait démontrer qu'un PAN D relève d'un principe transcendant extérieur.

Le refus d'hypothèses est exclusif de toute autre hypothèse. Pour lui, on ne peut en émettre en raison du manque de prise sur le phénomène OVNI. Il n'y a donc aucune interprétation déjà vérifiée et réfutée. Mais en affirmant que le phénomène est incompréhensible, les tenants de cette hypothèse  confortent les scientifiques dans leur attitude de rejet. Nous continuons d'accumuler des faits et attendons qu'il y en ait assez pour les interpréter.

[G. Pinon résume ensuite les différentes interprétations en fonction des critères de vérifiabilité et de réfutabilité].

Le pouvoir politique a plus de raison de s'intéresser à l'hypothèse extraterrestre qu'à l'hypothèse socio-psychologique et encore moins pour les autres hypothèses. (.?.) Sans diagramme à projeter, il est difficile de passer les différentes hypothèses au crible des pouvoirs de responsabilité et de compétences des pouvoirs en place. (.?.) Seule l'hypothèse extraterrestre est susceptible de les convaincre. Là j'ai des diagrammes étudiant les différentes variantes de l'hypothèse extraterrestre. Voici trois cas de figures. 1) La France et les autres pays connaissent l'origine extraterrestre des ovni et appliquent une politique du secret. 2) Certains états sont au courant sauf la France. 3) Aucun état n'est au courant, mais ce n'est pas crédible car les États-Unis savent.

Gildas Bourdais : et il y en d'autres qui savent.

Gilles Pinon : nous avons deux hypothèses: 1) les états ne sont pas conscients d'une intrusion extraterrestre, 2) les états sont conscients d'une intrusion extraterrestre. Faut-il exiger la levée du secret? Il n'y aura aucune suite. Il faut considérer qu'il y a un problème et qu'il est grave. Voulez-vous le faire étudier? Voulez-vous lancer une étude dans les circuits officiels?

En résumé, une fois le sujet sorti du circuit fermé, la communauté scientifique se met au travail. Elle doit être missionnée par (.?.) propose une étude à faire selon une certaine méthode et pas n'importe laquelle. (.?.) le phénomène est brouillé car il y a mimétisme. Le phénomène est perçu  mais non compris. Cela nécessite d'utiliser une méthode par déduction d'hypothèses. Cette méthode est utilisée par les militaires. Elle a été utilisée par l'état-major pendant la seconde guerre mondiale. Lorsque l'on est face à une menace non désignée, incertaine, une intelligence capricieuse et non modélisable mathématiquement. Les grandes industries utilisent la même méthode que celle des militaires: prendre le problème à l'envers et procéder par déductions. S'appuyer sur le principe de précaution. Les autorités prennent l'éventualité des risques, quel qu'ils soient.

[G. Pinon aborde ensuite le risque « ethnocidaire » d'une intrusion extraterrestre, quelle soit ou non pacifique].

Pour le problème d'incommensurabilité de l'hypothèse extraterrestre, que ce serait un dépassement trop important pour l'homme, je considère que ce n'est pas vrai. La connaissance humaine se développe. (.?.) Nous avions envoyé une lettre au président de la République en avril 2008, mais cela ne suffit pas pour débloquer les pouvoirs politiques, sauf si les ufologues se prennent en main. Certaines actions sont possibles: interventions auprès des élus et des grandes institutions ; lettres ouvertes et des pétitions adressées au président, premier ministre et au gouvernement ; études collectives et autres idées.

Qui serait susceptible d'intervenir? Des individus en leur nom propre ; des associations comme la Fédération AIRPLANE ou l'Académie d'Ufologie; des groupes de réflexion, des sociétés savantes comme l'A3F, tout en souhaitant qu'elle aille plus loin, qu'elle puisse titiller le pouvoir politique. A quel moment ces actions seraient-elles propices? Pendant ou après une crise? Pendant une période de calme? Pendant une vague d'observations ou n'importe quand? Ce qui pourrait amener un député ou un sénateur à poser une question au Premier Ministre le mercredi, jour des questions. Comme le disait mon grand-père: si ça ne fait pas de bien, ça ne fait pas de mal. [Applaudissements du public].

 

[21h09]: Jean-Luc Rivera : merci à notre intervenant pour cet exposé. Pour ce qui est des questions parlementaires, il me semble que Jean Nocher en avait posé une à propos du sujet, en 1955 ou 1956.

Monsieur : quelle est votre opinion sur l'atterrissage de Valensole?

Gilles Pinon : je n'ai pas d'opinion arrêtée.

Monsieur : mais vous avez sûrement une intime conviction?

Gilles Pinon : il y a des éléments sérieux. Le livre des Zététiciens, Les OVNI du CNES, se base sur des éléments inattaquables qu'ils attaquent. Ils nous trompent, ils nous abusent. Le phénomène OVNI est fondé par les statistiques et par le nombre. Pour être franc, Gildas Bourdais est (.?.) un véritable ufologue. Il y a Roswell et même si l'on est convaincu, cela fait débat. Il y a des opposants parfois mieux placés dans les médias. Il y a un évènement très intéressant qui est l'apparition de Fatima. Christel Seval l'a abordé lors d'un précédent Repas.

Monsieur : la lavande n'a pas poussé pendant dix ans, à Valensole. Monsieur Masse n'est pas (.?.).

Monsieur : le président de la République a-t-il répondu à votre lettre?

Gilles Pinon : il y a quatre mois, nous avons présenté les retombées de la lettre. On n'espérait pas une réponse, nous voulions une sortie du cercle fermé. Le meilleur livre ufologique est lu essentiellement par des gens ferrus d'ufologie. La lettre n'a peut-être pas été lue par le président, mais elle l'a été par son chef de Cabinet. Cette lettre a été envoyée à 300 destinataires afin qu'il y a ait plus de chances d'avoir des retombées. Je sais qu'elle a été lue en dehors du milieu ufologique. J'ai eu confirmation qu'elle a été lue par tous ceux qui pouvaient craindre d'être interpelés par les médias. J'ai reçu la réponse du Cabinet du président, il envoyait ma lettre au ministre de la Recherche. Ce dernier m'a signalé l'avoir transmis au ministre de la Défense. Ils ne veulent pas reconnaître l'aspect sûreté du sujet. Le ministère de la Recherche a répondu que des suites seraient données. Nous avons eu une réponse par le biais d'un grand journal régional du côté de Toulouse, car le CNES et le GEIPAN sont là-bas. La lettre a été diffusée sur plusieurs sites [Internet] ufologiques. Mais elle n'a pas été toujours bien reçue, aussi bien par des tenants de l'hypothèse socio-psychologique que de l'hypothèse extraterrestre qui craignaient un risque de régression. J'ai reçu une réponse du général Letty du COMETA. Il soutenait la lettre. J'ai reçu une réponse d'Yves Sillard, le président du GEIPAN. Un soutien total. Il saisira toute occasion pour soutenir cette lettre. J'espère que dans le rapport du COPEIPAN, cela sera cité avant envoi au ministre. J'ai reçu une réponse de Luc Ferry (j'aime bien l'écrivain) qui a répondu avec un papier à entête du ministère et au titre de Conseil d'Analyse de la Société. Il a trouvé de l'intérêt à cette lettre. C'est signé « très sincèrement » de sa main. Je trouve cela très plaisant. Certains ont reproché la longueur de la lettre, elle faisait près de quatre pages, mais il fallait qu'il y en ait assez.

 

Monsieur : parmi les hypothèses, quelle est votre opinion sur l'ufologie conspirationniste?

Gilles Pinon : je peux donner mon opinion concernant la France (.?.) carrière militaire dans la marine nationale (.?.) jamais caché que je croyais aux OVNI et cela a beaucoup amusé. Je me suis permis de poser la question en toute circonstance, car on ne m'en tenait pas rigueur. J'ai bien vu qu'ils n'étaient pas au courant. J'ai suffisamment de psychologie pour lire sur les visages et savoir si quelqu'un est au courant ou non. C'est pour cela que je considère qu'en France il n'y a pas de politique du secret. Il y a certainement des affaires très hautement classifiées, mais il n'y a pas de cellule spécialisée. En revanche aux États-Unis, c'est différent. Dans l'hypothèse d'un phénomène hostile, il y a risque ethnocidaire et une désinformation est faite. Lisez à ce sujet l'ouvrage de François Parmentier: OVNI : 60 ans de désinformation.

Monsieur : dans la marine, y-a-t-il eu des cas d'observations d'objets plongeants non identifiés?

Gilles Pinon : en tant que marin, je n'ai jamais observé quoique ce soit. Je sais qu'il y a des témoignages tout à fait sérieux à ce sujet. Cela ne choque pas certains scientifiques, puisque la magnétohydrodynamique [MHD] est utilisable en milieu aquatique.

Monsieur : des torpilles à 5000 km/h.

Gilles Pinon : je ne vais pas entrer dans le débat. Jean-Pierre Petit est très intelligent et ce qu'il soutient est peut-être vrai. J'ai eu comme spécialité la lutte anti-sous-marine. La torpille est dotée d'une tête à auto-direction, avec utilisation d'ultra-sons entre la torpille et le sous-marin. La torpille ne va pas plus vite que les ultra-sons. Les ondes électro-magnétiques ne se propagent pas dans l'eau. Donc la torpille ayant la vitesse décrite par Jean-Pierre Petit a forcément un auto-directeur, mais comment fonctionne-t-il?

Jean-Luc Rivera : une dernière question.

Jack Krine : l'armée de l'air a été depuis longtemps la plus favorable à une étude, car le chef de l'état-major est responsable de l'inviolabilité de l'espace aérien. Alors s'il y a un OVNI dedans! Il y a un changement d'attitude du chef d'état-major actuel. Des directives ont été données aux escadres de chasse militaires. En cas d'observation, les rapports seront reçus avec bienveillance. Donc, il y a un virage à 180°.

Gilles Pinon : c'est sûrement vrai dans les autres corps d'armée.

Jean-Luc Rivera : le Danemark a déclassifié ses dossiers, l'information date de la semaine dernière. Merci à l'amiral Pinon [applaudissements du public], nous sommes obligés de nous arrêter là. Pour l'invité du mois prochain, je n'en suis pas sûr. Thierry Rocher le sait-il?

Thierry Rocher : il s'agissait d'Alain Labèque, mais ce n'est pas certain.

Jean-Luc Rivera :  je vous engage à consulter le site Internet des Repas Ufologiques Parisiens et les informations de Gérard Lebat à venir.

Jean-Michel P. : et la prochaine fois il y aura un vidéo-projecteur, c'est juré!

[TR : d'après Gilles Durand, il y aurait eu ce soir 110 personnes dans la salle].

 

Thierry Rocher

 

18 h 30 à 19 h 30 : Repas  - 19 H 30 A 19 H 45 JMP  "Rubrique, les revues et livres du mois".

19 h 45 - 21 h 15 : Interventions brèves des invités qui demandent éventuellement la parole,  Intervention de l'invité prévu pour la soirée.

21 h 15 - 21 h 35 : Débat

 

Vous souhaitez intervenir à ce repas, dites le nous. Nous l'indiquerons ici à nos invités. Merci

Mardi 3 Mars 2009 :

Public : Soirée TOUS PUBLIC

GILDAS BOURDAIS

Écrivain, spécialiste de l'affaire de Roswell

 

AUX REPAS UFOLOGIQUES PARISIENS DU 3 MARS 2009

GILDAS BOURDAIS

Il viendra nous présenter son nouveau livre

Le crash de Roswell. Enquête inédite

Un nouveau livre de Gildas Bourdais (JMG Éditions, février 2009)

 

Gildas Bourdais est un habitué des Repas Ufologiques Parisiens, il réside a proximité, ce qui lui permet de nous rendre fréquemment visite et d'intervenir au cours des débats. Il publie aujourd'hui un nouvel ouvrage et il a tenu à le présenter aux invités des Repas Ufologiques Parisiens dès sa sortie (on commence à le trouver dans les bonnes librairies et surtout chez les gros distributeurs tels la Fnac). Nous consacrons pour l'occasion une nouvelle page à Roswell, qui est destinée à recevoir les articles de fond relatif à ce dossier qui ne cesse de se consolider.  Au fil des ans, les langues se délient, nous apprenons toujours de nouveaux éléments qui vont dans le sens de la réalité de ce "crash". Gildas Bourdais, qui a retrouvé un certain nombre de faits jusqu'alors inconnus, profite de ce nouvel ouvrage pour nous les faire partager.  

 

Une projection est prévue lors de cette soirée.

 

AUX REPAS UFOLOGIQUES DE PARIS EN MARS 2009

 

Un large public est venu écouter Gildas Bourdais aux Repas Ufologiques du mois de Mars 2009. Il a été largement applaudi pour la qualité de sa conférence et les documents intéressants qu'il nous a projeté. Thierry Rocher reviendra prochainement en détails sur cette soirée.

 

Nous signalons que nous avons réalisé avec la chaîne de télévision CAP 24, diffusée sur la TNT, l'adsl ( free et Neuf box), Internet ( http://www.cap24.com/index.php) et le câble (numéricable) un reportage tout d'abord filmé en privé puis avec une séquence sur place lors du Repas Ufologique du mois de Mars. Interview évidemment des personnalités présentes. Ce reportage sera prochainement diffusé, mais nous n'en connaissons pas encore la date.

 

Nous avons également aidé un futur journaliste qui dans le cadre de ses études devait rendre un reportage filmé. Il a décidé de le consacrer au dossier des ovni. Thierry Rocher et Dominique ont donc enregistré sur place une interview tandis que des images sur ce repas étaient filmées.

 

Les Repas Ufologiques Parisiens rencontrent toujours le même succès, avec chaque mois entre 100 et 150 personnes présentes.

 

LES PHOTOS QUI ILLUSTRENT CETTE PAGE SONT DES IMAGES DE CAP 24 EXTRAITES DE LA SÉQUENCE

TOURNÉE A CE REPAS UFOLOGIQUE ET PASSEES A L'ANTENNE DE CETTE CHAÎNE DE TÉLÉVISION PARISIENNE

 

 

Le compte rendu de Thierry Rocher

Repas Ufologique Parisien du mardi 3 mars 2009

 

Jean-Michel P. : bienvenue à tous et à toutes. Ce soir Gildas Bourdais intervient à propos de son nouvel ouvrage (("Le crash de Roswell, enquête inédite", éditions Le Temps Présent). Je l'ai acheté car je suis obligé en tant qu'ufologue. Voici la revue de presse mais ce n'est pas la peine de la noter, car vous la retrouverez sur le site languedaude.fr tout comme les revues et livres présentés. Voici une nouvelle revue qui s'appelle 5000 ans d'histoire mystérieuse. Il s'agit du n°1 et il porte sur l'archéo-ufologie ou l'archéologie mystérieuse. [Jean-Michel donne les titres des articles et présente le fascicule 4 pages couleur portant sur le descriptif des dieux de Sumer]. Ca coûte 8€ mais je ne sais pas si ça les vaut. J'ai acheté comme un idiot. Voici encore une nouvelle revue : Enigmes sacrées n°1 qui traite de sujets un peu en marge de l'ufologie : l'apocalypse ainsi que les anges. Là aussi vous avez un fascicule de 4 pages. Cela coûte aussi 8€, c'est la ruine!

 

Je représente le numéro de février-mars de Sacrée Planète [n°32], il y a plusieurs articles intéressants, le col de Vence, les soucoupes volantes dans les anciens écrits, mais c'est à prendre avec précaution, on a des caméras ici. Voici Complots et dossiers secrets (.?.) qui titre  « Ufologie : que nous cachent les médias ». En ce moment, ça explose, il y a de plus en plus de revues. Voilà du plus sérieux avec Science et Inexpliqué n°8. Son rédacteur doit avoir du flair, car j'avais présenté le numéro hors série d'Air et Cosmos sur les avions furtifs et Science et Inexpliqué fait de même. [Jean-Michel donne plusieurs titres d'articles]. Vous avez des interviewes de François Louange, de Jean-Jacques Velasco, Patrick Ferryn de la SOBEPS qui n'a pas survécu à la crise. il y a aussi les commentaires d'un illustre inconnu : Gildas Bourdais (sourires dans la salle).

Gildas Bourdais : qui c'est celui-là?

 

Jean-Michel P. : on trouve aussi dans la revue une bande dessinée de Jean-Pierre Petit qui explique l'inexpliqué. Ça rappelle l'encart noir et blanc que l'on trouvait dans la revue Facteur X. Voici Science Magazine n°21 de février-mars 2009 avec une superbe soucoupe volante en couverture et qui titre « Extra-terrestres et connaissance scientifique...à la lumière de cas stupéfiants et de témoignages de pilotes ». Science Magazine, tout en développant les OVNI, essaie d'expliquer les  cas à 100% (.?.). Voici le dernier Nexus [n°61, mars-avril 2009], avec un article sur la face cachée de la NASA, ainsi qu'un artefact sur la Lune et Mars. Il y a aussi un historique des campagnes de la NASA. Il y a un très intéressant article sur la symbolique des différents programmes spatiaux et un parallèle avec la mythologie. Il y a une théorie comme quoi les lanceurs des programmes voudraient plaire à « ceux » qui sont déjà installés là-haut. Nous avons aussi l'antigravité avec la soucoupe volante d'Otis T. Carr et un article sur une pyramide en Bosnie.

 

Dans Les Arcanes de l'Histoire de janvier-février-mars 2009, il y a juste un article sur Leonard de Vinci et le Sphinx, c'est plutôt de l'archéo-ufologie. Voilà Top Secret hors série n°6 où Antoine Gigal nous offre une vision de l'histoire antique de l'Égypte qui vient conforter les livres d'Anton Parks, Zecharia Sitchin et David Icke, mais vous ne m'avez pas entendu. Bon, cela n'a strictement rien à voir avec les OVNI mais comme il n'y a ni Gérard Lebat, ni Jean-Luc Rivera, je me fais plaisir, voici Trésors et Détections [n°106, mars-avril 2009]. (.?.) Parmi les ouvrages, il y a celui de Gildas Bourdais. J'ai trouvé Les grandes énigmes de l'histoire (.?.) ça coûte 3€, c'est pas cher, il y a un martien dessus, mais aucun article sur les extraterrestres à l'intérieur. Mais, moi j'y ai trouvé un article sur Rennes-le-Château.

 

Je vais représenter les ouvrages écrits par Didier Coilhac : Les mystères cachés des châteaux [2001] ; Léonard de Vinci décrypté : Les Elohims des châteaux de la Loire et de la cathédrale de Chartres [2006] ; Le secret de François 1er : les Mystères des Châteaux [2007] ; Les Châteaux de la Loire Décodés : Nostradamus enfin compris [2008]. Pourquoi les présenter? Parce que Didier Coilhac arrive, à travers ses études sur les châteaux, à nous convaincre qu'il y a pu avoir des contacts entre les extraterrestres et la Cour de France, ainsi qu'une sorte de géométrie sacrée. Certains monuments n'ont pas été construits n'importe où et pas n'importe comment. Dans ses ouvrages, Didier Coilhac fait le lien entre extraterrestres et antiquité. Je vous recommande ces ouvrages. Au XVIe siècle, on savait coder le sujet soucoupes volantes + extraterrestres car l'Eglise veillait attentivement. On m'a passé un journal, il y a un article de Nick Pope en anglais. Dans le dernier Nexus, Nick Pope révèle que la Royal Air Force, pendant la guerre, avait reçu l'ordre de détruire les OVNI. Côté médias, sur la chaîne Planète No Limit, mercredi 4 mars à 20h40, sera diffusé le documentaire Paranormal : l'épreuve de la science. Pour l'émission de Guillaume Durand [France 2, 22.2.09 L'Objet du scandale] on a apprécié le courage des présents et la subjectivité de certains. Vous aurez gratuitement ce soir le magazine Parapsy n°12 à récupérer ici après, grâce à Patricia Marti. Thierry, d'autres informations? Bon, ce sera donc en avril pour la suite.

Monsieur : il y a un site Internet pour retrouver cette revue de presse?

Jean-Michel : il s'agit de languedaude.fr où ces informations sont plus accessibles.

 

[20h] Gildas Bourdais : bonsoir, je suis ici pour vous présenter mon dernier livre, Le crash de Roswell, enquête inédite [collection Enigma, éd. Le Temps Présent, février 2009]. Je vais vous faire un aveu, il s'agit en fait du 3e. Le premier est paru en 1995 et le 2e en 2004. C'est le résultat de longues années de cogitations. Les enquêtes sur Roswell durent depuis trente ans. Des divulgations récentes ont amené de meilleures précisions sur le scénario du crash d'un OVNI à Roswell en 1947. Je m'excuse mais je vais m'asseoir pour pouvoir manipuler mon PC. [Gildas Bourdais utilise un PC portable. Jean-Michel a mis à sa disposition un vidéo-projecteur et un écran afin qu'il puisse illustrer son exposé de photographies et documents divers]. Vous retrouverez cela bientôt dans  Lumières Dans La Nuit, sur deux ou trois sites et sur un blog fait par un ami.

 

Comme vous le voyez,  toute la région est spéciale, on y trouve la base de bombardiers atomiques, les terrains du Trinity Site, la zone de White Sands. C'est une grande concentration de bases militaires. En 1947, il y a eu une grande vague de soucoupes volantes très médiatisée. Les sceptiques disent que les gens lisaient beaucoup de science-fiction dans les magazines. Je n'en ai pas trouvé dans les revues. Alors, j'ai une explication : les gens voyaient vraiment des soucoupes volantes! On est fin juin-début juillet, un communiqué de presse annonce la récupération d'un disque accidenté. Cela fait le tour du monde, c'est un charivari formidable, mais il y a un démenti le soir même. Des débris de ballon sont montrés et l'affaire est enterrée pendant trente ans. Le cas est déterré par des ufologues. Stanton Friedman retrouve Jesse Marcel qui lui dit qu'il avait reçu l'ordre de mentir. Le livre de Charles Berlitz et William Moore paraît mais il n'a pas d'impact. L'affaire prend une nouvelle tournure avec Kevin Randle et Donald Schmitt qui retrouvent de nombreux témoins. C'est un remarquable travail. Voici Witness to Roswell de Tom Carey et Donald Schmitt. un ouvrage très sérieux. Je les ai rencontré, je les apprécie beaucoup. Voici The Roswell Legacy de Jesse Marcel Junior [photo de G. Bourdais et J. Marcel à Roswell en juillet 2007]. Un troisième livre est sorti, écrit par Kevin Randle et Donald Schmitt, il s'agit de UFO crash at Roswell.

 

Maintenant je vais essayer de résumer les évènements survenus en une semaine depuis le 2 ou 3 juillet 1947. Il y a un violent orage et au matin Mc Brazel découvre des débris. Voici le paysage, voilà à quoi ça ressemble, c'est très aride, voici la petite maison du fermier. Voici une carte avec le site n°1 : le champ de débris distant de 120 km à vol d'oiseau de la ville, le 2e site avec OVNI et cadavres d'extraterrestres, ainsi qu'un 3e site avec d'autres cadavres. C'est une histoire très compliquée, on ne sait pas exactement ce qu'il s'est passé. On a toutefois des témoignages qui dévoilent un scénario assez crédible. [G. Bourdais projette des photos de témoins, puis d'un ballon-sonde]. Les gens ne sont pas des idiots et disent tous qu'ils ont vu des débris très étranges. [G. Bourdais cite d'autres témoins qui ont vu les cadavres d'extraterrestres]. Il y a eu un rodéo dans une ville proche, des débris ont circulé. Pas mal de gens étaient au courant qu'il y avait eu quelque-chose.

 

Jean-Michel P. : moins près du micro, s'il vous plait, ça bouffe le son.

Gildas Bourdais : si ça ne va pas, vous me le dites! On est en famille ici! Mc Brazel avait rencontré le journaliste de KGFL, ce dernier n'en a parlé qu'en 1998. Voici les militaires de la base. Sheridan Cavitt n'a jamais avoué quoique ce soit, c'est très curieux, mais il a dit qu'il avait menti et que Karl Pflock était le meilleur débunker sur le sujet. Ce dernier a écrit Roswell l'ultime enquête [éditions Terre de Brume, 2007]. Ah, quelqu'un dit que je parle trop près. Je parle trop vite? Si je vous ennuie, vous me le direz, hein! [G. Bourdais aborde la conférence de presse et le démenti. Photos de William Blanchard,  Roger Ramey, Thomas DuBose]. Le général Dubose a fait sa déclaration sur ordre du Pentagone et du Général Mc Mullen, il avait ordre de tout oublier après le démenti.

 

[G. Bourdais revient sur le déroulement de l'évènement : « les débris sont sur les bureaux des grands chefs dès lundi 7 juillet » ; dessin représentant J. Marcel sur les lieux, carte du cône d'éparpillement des débris ; photo d'une recherche archéologique financée par la chaîne de télévision SciFi mais infructueuse].

 

Gildas Bourdais : le 2e site entre en scène, une équipe d'étudiants en archéologie avec le professeur Curry Holden tombent sur un engin au sol, un survivant et des cadavres. Shériff et pompiers sont prévenus, les militaires bouclent tout. La fille d'un des pompiers a confirmé que des débris avaient été récupérés par l'un d'eux [photo du soldat Homer Rowlett]. Un témoin a vu le vaisseau qui avait une forme d'oeuf sans soudures. Les cadavres et survivants auraient été ramenés sous une tente gardée par des soldats [noms des gradés donnés]. Je suis obligé d'aller très vite car le temps passe, il est 20h35, on peut aller jusqu'à 21h?

Thierry Rocher : oui.

 

Gildas Bourdais : (.?.) le communiqué de presse était un risque calculé au cas où ils ne maîtriseraient pas l'évènement car cela commençait à beaucoup circuler dans la région. Donc un risque calculé fait de manière audacieuse. Retour au 3e site. Je vais suivre mon article pour ne pas me perdre et ne pas vous perdre en même temps. Cette histoire est déjà assez compliquée. Le major (.?.) a déclaré sous affidavit de ne pas divulguer l'interview de McBrazel. C'est monté très très haut. [Photos : bombardier qui aurait véhiculé les débris, équipage et militaires l'ayant vu partir, militaires avec débris de ballons]. Voici la couverture du New York Times du 9 juillet [« Disk Near test Site Is Just a Weather Balloon »], l'affaire déclenchera même des commentaires ironiques de la part du président russe Andrei Gromyko qui annonce que les disques étaient lancés par des athlètes russes.

 

« La mise en scène du mardi soir à Roswell » : McBrazel est forcé de raconter qu'il avait récupéré des débris de ballons, mais dans un article ultérieur il avoue avoir été furieux d'être obligé de dire cela [changement de micro, Thierry Rocher donne le 2e à Gildas Bourdais]. Voici la photo du hangar T3 où on aurait entreposé les cadavres. Il n'y a pas beaucoup de documents mais Marcel et Cavitt ont vu les cadavres, on a des témoins qui confirment cela. Il était trop tard pour boucler le champ de débris mais il y a eu assez de temps pour récupérer les cadavres. Ils sentaient très mauvais, la veuve de (.?.) a même été obligée de brûler les vêtements de son mari. J'ai rencontré l'enquêteur David Rudiak (.?.) Victor Boluvick (?) (autre enquêteur devenu sceptique) avait récupéré un autre témoignage. Voici Eddy Benjamin (?) interviewé par un journaliste de SciFi Channel. Cet homme a transporté les cadavres du hangar à la base et a vu le visage d'un des cadavres. On a beaucoup de témoignages qui se recoupent. Je suis obligé de survoler le sujet, mais si vous êtes accro je vous engage à lire mon livre.

 

Voici des photos de proches ou d'autres témoins militaires, dont des témoins interviewés par la chaîne SciFi. le gouverneur Joseph Montoya [photo] aurait vu les cadavres à la base militaire. Il y a un paquet de témoignages concernant le chargement et le transport du 2e site à la base. Voici le sergent Earl Fulford interviewé dans le Larry King Show sur CNN [le 4.7.2008]. Larry King est passionné par le sujet. Je suis obligé d'accélérer, mais je veux vous faire sentir toute la richesse des témoignages recueillis. Un autre épisode remarquable, c'est le transport des cadavres les plus décomposés, remisés en bout de terrain car ils sentent très mauvais. Il y a un chargement en B-29 le mercredi [photo d'un B-29 dont la base est cachée par des planches pour ne pas montrer le contenu du chargement, photo des membres du vol qui auraient transporté les cadavres]. Voici la photo du lieutenant Felix Martucci qui a fait une gaffe à la radio pendant le vol (.?.). C'est une histoire fantastique, mais je ne vais pas pouvoir la terminer. Voici la photo du lieutenant-colonel Mc Gruder (?), un as de l'aviation, qui est allé à White Field dans l'Ohio et qui a vu l'OVNI et le survivant. Il a témoigné auprès de ses quatre filles. Voici le dessin de l'humanoïde autopsié (.?.) le Petit Gris n'est pas (.?.) par Jimmy Guieu, dixit Patrice Carmouze. Je vous remercie pour votre attention, et je m'excuse car tout cela a été un peu embrouillé [applaudissements du public].

 

[21h] Jean-Michel : la personne qui filme pourrait-elle venir se présenter au micro?

Jacques-Olivier Souttre : bonjour, j'effectue un reportage pour la chaîne Cap 24, j'essaye de vous filmer de dos, car je n'ai pas le droit de montrer des visages sans autorisation. S'il y a des témoignages, je suis preneur. J'ai envie de présenter la communauté ufologique, les Repas Ufologiques, les témoins. J'ai fait les interviewes de deux personnes dont Thierry Rocher. Mon but est d'aborder cette ouverture d'esprit lors des réunions.

Monsieur : ce sera diffusé quand?

Jacques-Olivier Souttre : ce sera en multi-diffusion, via la TNT et la Freebox, sur Cap 24. Je vous remercie pour votre aide.

Florian : est-ce que l'extraterrestre survivant a apporté des connaissances aux hommes?

Gildas Bourdais : d'après Mc Gruder, le survivant n'a pas survécu longtemps. Mais c'était il y a soixante ans, il s'est passé beaucoup de choses depuis. Je pense que cela ne s'est pas arrêté ici. Dans le documentaire OVNI le secret américain, la secrétaire de J. Allen Hynek a dit que ce dernier lui aurait parlé de la rencontre secrète avec des extraterrestres à Holloman. Ce qui est terrible c'est qu'il y a ici de la désinformation. Il y a un ufologue qui a avoué désinformer, il s'agit de William Bill Moore. l'agent Richard Doty a également avoué désinformer. C'est un sujet encore très chaud.

 

Monsieur : pourriez-vous revenir sur les trois sites, car ce n'est pas bien clair dans mon esprit. Je pensais qu'il y avait un crash avec un impact en forme de cône, mais vous avez montré autre chose.

Gildas Bourdais : il y a peut-être eu deux crashes.

Monsieur : que s'est-il passé?

Gildas Bourdais : je vous propose un petit scénario. Il y a eu un énorme orage ainsi qu'une collision ou un conflit, on peut tout imaginer. Un OVNI se crashe, un OVNI explose.

Monsieur : peut-on voir des débris?

Gildas Bourdais : elle est bonne celle-là. On pense que les militaires n'ont pas tout récupéré.

Monsieur : il y a eu une photo d'une empreinte de main.

Gildas Bourdais : oh là! On entre dans une zone à grand risque de désinformation amplifiante.

François Gérard : les archéologues ont vu un chargement sur un camion?

Gildas Bourdais : vous faites allusion au site n°3 qui est un peu plus au nord que celui signalé par Frank Kaufman et Jim Ragsdale, qui se sont d'ailleurs rétractés depuis. Je suis intrigué par ce que vous avez dit.

François Gérard : (.?.) auraient vu arriver un objet avant. J'ai lu cela quelque part.

Gildas Bourdais : ça m'intéresse. Je vais vous donner mon adresse.

François Gérard : l'objet aurait reçu un éclair dans le museau plus un coup de radar primaire.

Gildas Bourdais : c'est une hypothèse qui n'est pas confirmée. J'en ai parlé avec Stanton Friedman.

François Gérard : je recherche les documents et je vous les enverrais.

 

Gérard Deforge : j'aimerai revenir sur votre dernier livre. Walter Haut a déclaré qu'après son décès il y aurait une communication vidéo qui ferait du bruit.

Gildas Bourdais : c'est une affaire un peu confuse. Walter Haut a été interviewé par une femme en 2002-2003. La vidéo devait être divulguée avec l'accord de la famille, mais il y a eu un conflit. La famille n'a finalement pas donné son accord pour la vidéo.

Gérard Deforge : vous n'en avez pas parlé ce soir, mais les officiers concernés ont bénéficié de promotions extraordinaires et de congés à rallonges surprenants.

Gildas Bourdais : ou dispersés aux quatre coins de la planète. Pour les photos sous la tente, les plaques ont été confisquées et l'un des deux photographes a été muté en Antarctique.

Gérard Deforge : sans parler du tracteur tout neuf de McBrazel.

Gildas Bourdais : quelle histoire pour cinq kilos de ballon-sonde !

 

Monsieur : ce qui saute aux yeux en regardant la carte, c'est le côté stratégique de l'endroit. Il y a certainement des radars partout.

Gildas Bourdais : il n'est pas certain qu'il y ait eu un radar permanent à Roswell en 1947.

Monsieur : mais l'effet radar peut avoir lieu aux environs (.?.) craquements du tissu temporel.

Gildas Bourdais : là c'est fort! Je me méfie un peu. Cela fait partie des choses à confirmer.

Monsieur : vous ne l'avez pas mis dans votre livre?

Gildas Bourdais : dans mon bouquin, je fais profil bas. Je ne me suis délibérément pas lancé dans des spéculations aventureuses.

 

Jean-Marc Deschamps : l'objet qui s'est écrasé n'a-t-il pas été décrit comme ayant une forme d'aile delta?

Gildas Bourdais :  je fais allusion à cette forme dans un livre précédent, d'après le témoignage de Frank Kaufman, mais celui-ci est complètement discrédité. On a retrouvé après sa mort des faux documents militaires créés par lui. On a été un peu imprudents parfois, j'ai été un peu imprudent. Mais d'autres l'ont été beaucoup plus, même en France.

Monsieur : de ce que j'ai lu, un sergent a récupéré des morceaux et les a montré à son fils. Est-ce qu'il y a eu un suivi de ces éléments échappés à l'armée?

Gildas Bourdais : je connais le fils, il a effectivement vu les débris.

Monsieur : des débris ont été subtilisés à l'armée?

Gildas Bourdais : les militaires ont tout ratissé et même saccagé du matériel pour animaux. Des témoins ont été menacés de mort, la veuve d'un témoin l'a dit à sa petite fille. Il y a peut-être encore quelques débris, mais à chaque fois que l'on en retrouve, c'est un ballon.

 

Monsieur : il y a un fait dont on ne parle plus, c'est le cinéaste qui a filmé les cadavres et leur dissection. Si c'est un cinéaste de l'U.S. Air Force, il y a des incohérences. Est-ce une entreprise de désinformation? Pensez-vous que c'est un montage?

Gildas Bourdais : je pense. En 2006-2007 Ray Santilli a raconté une histoire. Il a fait équipe avec un sculpteur nommé John Humphreys. Mais ce dernier n'a montré aucune preuve du tournage. Mais depuis, un autre personnage est intervenu, il s'agit du magicien Spyros Melaris qui dit avoir tourné le film, alors que John Humphreys dit l'avoir fait avec Spyros Melaris. John Humphreys a refait un faux cadavre pour une émission télévisée mais il était très différent de celui vu dans le film de 1995. On ne sait toujours pas ce qu'est le film de 1995, mais c'est de la désinformation.

Jean-Marc Deschamps : je suis dans le domaine des trucages et des effets spéciaux. Dans les séries télévisées le rendu est réaliste mais tout est faux. La vidéo de Roswell est un ensemble de trucages qui discrédite totalement l'ufologie.

Gildas Bourdais : on ne sait toujours pas ce qu'est la nature du cadavre.

Jean-Marc Deschamps : je parle de la technique utilisée dans le film, c'est fait pour « cacher la crotte du chat », pour parler vulgairement. Pour la vidéo, Stan Wilson [spécialiste réputé des effets spéciaux cinématographiques] a dit qu'il ne savait pas faire. Il fait beaucoup mieux en fait, mais il y  a eu une orientation voulue.

Gildas Bourdais : le cadavre fait pour la Fox est moche.

Jean-Marc Deschamps : dans les séries télévisées américaines, on fait de très bons cadavres, plus vrais que nature.

Monsieur : le chapitre est clos, le gars a avoué sur [la chaîne] Arte!

Gildas Bourdais : non ! Le gars n'a rien prouvé du tout ! (.?.) Il y a aussi beaucoup de conneries sur Arte.

Monsieur : il y a une autre possibilité, le film est réel, mais l'armée a fait croire à un faux.

François Gérard : le téléphone est d'époque. Pour l'opercule sur l'oeil du cadavre, certains abductés en parlent.

Monsieur : alors qui est-ce qui sait?

Gildas Bourdais : il y en a qui savent.

Jean-Michel P. : merci à Gildas Bourdais pour son intervention ainsi qu'aux participants. Merci de ne pas approcher des machines, bonne soirée. Ah, le programme de Parapsy est à récupérer à cette table. Rendez-vous le mois prochain.

 

Thierry Rocher

Mardi 7 Avril 2009

Public : Soirée TOUS PUBLIC et public averti.

JEAN PIERRE ROSPARS

Chercheur à l'Inra - Ancien collaborateur du GEPAN

Thème de l'exposé

« Le paradoxe de Fermi vu par un biologiste »

Sommes-nous la seule civilisation intelligente et technologiquement avancée de l'Univers ? L'équation de Drake tente de quantifier leur nombre en faisant intervenir de nombreuses variables par ailleurs toutes inconnues sauf une. Enrico Fermi a fait la supposition de l'existence d'une seule civilisation extra-terrestre capable du voyage intersidéral (à une vitesse toutefois inférieure à la vitesse de la lumière). Il a supposé cette civilisation intéressée à la conquête de la Galaxie (quels qu'en soient les buts) et qu'elle progressait par bonds, colonisant une planète pendant quelques centaines ou milliers d'années, puis envoyant des dizaines de vaisseaux vers de nouvelles conquêtes.

Le problème est que – après seulement quelques centaines de milliers d'années – l'ensemble de la Galaxie est sous l'emprise de cette civilisation extra-terrestre (la faible vitesse de déplacement des vaisseaux est largement compensée par l'augmentation exponentielle du nombre de vaisseaux de colonisation). Enrico Fermi demande donc : « si les extraterrestres existent, mais où sont-ils donc ? ». Pourquoi n'avons-nous vu aucune trace d'une vie intelligente extraterrestre, par exemple des sondes, des vaisseaux ou des transmissions radios ?

Extrait de Wikipedia : http://fr.wikipedia.org/wiki/Paradoxe_de_Fermi

 

LE COMPTE RENDU DE THIERRY ROCHER

 

[19h30] Jean-Michel P. : bonjour, toutes les photos et films sont pris par moi ce soir, ceux qui ne veulent pas être photographiés sont priés de venir me voir. Évidemment, tout cela sera envoyé à la NSA et à la CIA [quelques sourires dans la salle].

[19h40] Jean-Michel demande aux personnes présentes de bien vouloir déposer leurs plateaux vides sur le mobilier adéquat afin que le personnel de la cafétéria puisse travailler plus efficacement. Il précise que sa revue de presse sera présentée sous la forme d’un diaporama qu’il commentera lui-même.

[19h50] Jean-Michel P. : bonsoir à toutes et à tous. Le déroulement de ce Repas Ufologique Parisien du mardi 7 avril sera le suivant. J’ai plusieurs informations à vous transmettre, puis je passerai à la revue de presse et nous aurons la joie d’accueillir Jean-Pierre Rospars. [Jean-Michel est aidé par sa compagne Dolly qui s’occupe de la vidéo projection]. Tout d’abord, dans la rubrique cinéma, allez voir le film Prédictions dont le héros est l’acteur américain Nicolas Cage. Je pensais que cela tournait autour de la numérologie, mais à la moitié du film on tombe en plein dans l’ufologie. Vous verrez comment les extraterrestres traitent la Terre. C’est un film catastrophique mais magnifique.

 

Passons maintenant à la revue de presse générale. Voici Mondes Étranges n°3 d’avril 2009. Il y a peu d’ufologie à part un article sur (.?.) et un sur l’Atlantide, avec de nouvelles pistes. Voici Sacrée Planète n°33, il n’y a quasiment rien sur l’ufologie à part un article d’Antoine Gigal sur le lion, la connaissance ancestrale et l’Egypte ancienne. Pour les lecteurs d’Anton Parks, cela leur rappellera quelque chose. Voici Top Secret d’avril-mai 2009, c’est un vrai festival sur l’ufologie [Jean-Michel cite tous les titres d’articles ufologiques], il y a aussi un témoignage sur un PAN D du GEIPAN. Voici une revue aussi jolie que vide, il s’agit de Le Monde de Inconnu n°337. Des astronomes ont vu des OVNI et cela bat en brèche l’idée qu’ils n’en voient jamais. J’ai eu l’occasion d’étudier récemment certains projets américains comme Sign, Grudge, etc, et j’y ai découvert des témoignages d’astronomes. Il y a aussi un article sur un OVNI géant observé en Sibérie, un autre sur les Rodes et un truc super-délirant sur un rapprochement entre l’explosion de l’usine AZF de Toulouse et les OVNI. Il y en a qui abusent du cassoulet.

 

Voici Nexus n°61 que j’ai déjà présenté, mais comme nous sommes en avril, je vous le remontre [Jean-Michel donne les titres des articles]. Nexus n’a rien à voir avec Le Monde de Inconnu, c’est vraiment un magazine à lire. Je représente Les Arcanes de l’Histoire n°7, il n’y a pas d’ufologie mais il y a plusieurs thèmes connexes. Voici Top Secret hors série n°6 que je représente en image, il n’y a pas d’OVNI, mais il aborde la civilisation égyptienne de manière très intéressante. Je représente également Science Magazine de mars-avril, qui comporte entre autres une intervention de Jacques Patenet du GEIPAN. Je représente Science et Inexpliqué n° 8, car il est de mars-avril 2009 et pour trois articles : OVNIS sur pellicule, documents déclassifiés, avions furtifs américains. Vient de sortir en avril l’Histoire du Second Conflit Mondial, les armes secrètes des nazis, de l’aile volante au projet V4. Il s’agit d’un magazine accompagné d’un DVD [Les armes secrètes d’Hitler, V1 V2 armes de représailles] que j’ai regardé et qui est bien pourri. On y aborde que les V1 et les V2. La revue est beaucoup mieux que le DVD mais ils sont vendus ensemble. On m’a transmis le n°68 de février 2009 du Journal de Michel Dogna avec en page 13 un article titrant « les soucoupes volantes d’Hitler ont bien existé ». On m’a demandé d’en parler mais je n’ai pas d’image dessus.

 

J’ai eu un petit coup de cœur pour deux « vieilleries », il s’agit de l’ouvrage de Jean Robin : Les Objets volants non identifiés ou la Grande parodie, [éd. de la Maisnie, 1979]. Jean Robin a écrit plusieurs livres dont deux sur les OVNI, [le 2e est Opération Orth ou l'Incroyable secret de Rennes-le-Château, éd. Guy Trédaniel, 1989]. Dans la même série, Jean-Luc Chaumeil, un copain de Jean Robin, a écrit Le Temps et les OVNI [éd. Ophrys, 1992]. Voici le livre du docteur Roger K. Leir, Ovnis et implants, un chirurgien témoigne. Je connaissais le livre Des extraterrestres capturés à Varginha au Brésil : le nouveau Roswell, qui a été traduit par Gildas Bourdais, c’est une « vieillerie » de 2005.

 

Je vais passer maintenant aux revues ufologiques, voici Lumières Dans La Nuit n°392 de décembre 2008, édité par Joël Mesnard, avec au sommaire : lumières de Venelles : occasion ou piège? Avions-fantômes des années 30 en Scandinavie. Un cas d'interaction mentale? La vague de 1947 confirmée par les documents militaires américains. Une RR3 en plein Genève, etc... 

Également Ufolog n°20, hiver 2008-2009, édité par Didier Charnay, avec au sommaire : seconde partie d'une longue étude sur les crashes d'ovnis aux États-Unis. textes antiques. Art & ufologie. BD & OVNI. A propos du GLUF (Guide des Livres Ufologiques Francophones). Média News, etc...

Et enfin Ufomania n°58, mars 2009, édité par Didier Gomez, avec au sommaire : dossier spécial sur le coffret Phénomènes Spatiaux édité par Francine Fouéré [d'ailleurs ici présente]. Projet SETI : Colloque de l'International Academy of Astronautics. Peut-on éviter les enlèvements? Projet FOTOCAT-France. La matrice cachée du DMT (diméthyltryptamine). Deux cas pré-arnoldiens en France. Archives : Projet Alexandria MUFON (USA), etc...

 

Voici maintenant plusieurs nouveaux livres que vient de me signaler Thierry Rocher. Extra-Terrestres et Ovnis, écrit par Chris Evans, aux éditions des Deux Coqs d'Or et paru en novembre 2008. Également Dossiers Mystère tome 1, écrit par Christian R. Page, aux éditions Louise Courteau. [Jean-Michel P. lit un document de présentation sur l'ouvrage] « Canevas et prolongement de la série télévisée du même nom, populaire tant au Canada qu'en Europe (...). Disparitions, esprits, extraterrestres, créatures animales non répertoriées...ce livre vous propose 27 histoires palpitantes très documentées. Entre autres: OVNI sur Montréal. Le poltergeist de St Catharines. L'or du Reich. Loup-garou. De Jack l'éventreur au docteur Thomas Neill Cream. Le tombeau de Champlain. La créature de Colerane... ».

Voici maintenant Les sciences interdites, [sous-titré] les futures technologies et l'énergie libre, écrit par J. Douglas Kenyon, aux éditions Cristal. [Jean-Michel P. lit un extrait de document] « Un livre courageux qui rassemble 42 dossiers écrits par 19 chercheurs et qui se basent sur leurs propres expérimentations, sur des faits déclarés, sur des sources qui ne souffrent aucune contestation possible. Ils explorent plusieurs découvertes de la Science et de la Technologie qui ont toutes été rejetées, dissimulées, à défaut d'être confisquées, par la communauté scientifique conventionnelle (... ».

 

Je passe maintenant à OVNI le dossier des rencontres du troisième type en France, un ouvrage en souscription écrit par Julien Gonzalez. Ce livre de 400 pages et 30 illustrations comportera un catalogue général des RR3 ainsi qu'une analyse des cas et une typologie des humanoïdes observés. Il est en souscription depuis le 24 mars jusqu'au 30 août et paraîtra le 1er octobre. Il est vendu 30 € port compris auprès de l'auteur qui habite 49 avenue Louis Fouchère, 58640 Varennes-Vauzelles. Attention, un minimum de 150 souscriptions est nécessaire pour en financer l'impression.

 

D'autre part, Thierry Gaulin a présenté son second ouvrage intitulé Les OVNI de V.E.R.O.N.I.C.A. lors du Repas Ufologique Montpelliérain du 20 mars dernier. Cet ouvrage, [paru aux éditions Lacour] revient sur l'histoire du groupement ufologique VERONICA basé à Nîmes et actif dans les années 70-80. Pour se procurer le livre, contactez les Repas Ufologiques de Montpellier.

 

Je vais maintenant vous lire un communiqué de presse sur une conférence ufologique qui aura lieu à Pérols le 18 avril.  « Qui a dit que l’ufologie n’intéressait plus personne ? L’étude des phénomènes aérospatiaux non identifiés, puisque c’est d’elle qu’il s’agit, va revenir sur le devant de la scène samedi 18 avril à Pérols, avec une rencontre entre spécialistes du phénomène OVNI et le public. La salle Yves Abric (place Sanfonne Guillerme) prêtée par la municipalité de Pérols pour l’occasion, accueillera l’association OVNI-Languedoc qui a longuement préparé cet évènement et invité des grandes pointures de l’ufologie pour des conférences, des débats, des stands, des signatures de livres, etc. Ainsi, on pourra y rencontrer et écouter Thierry Gaulin et Bruno Bousquet, auteurs et ufologues (Ovni-Languedoc), mais également Didier Gomez venu du Tarn (Ufomania). Et, cerise sur le gâteau, on est d’ores et déjà en mesure d’annoncer la présence tant convoitée de Jacques Patenet, ancien responsable du très officiel GEIPAN, département du CNES de Toulouse, qui viendra parler de la recherche officielle sur le sujet. Ovni-Languedoc est une petite association créée en 2003 après la mise en sommeil de Sos-Ovni, et compte des membres répartis dans plusieurs départements, avec également des correspondants sur tout le territoire national. Son but est l’étude du phénomène OVNI de la manière la plus objective possible, avec des enquêteurs qui se situent en marge de toute considération militante mais qui vérifient systématiquement toutes les informations qui circulent sur le sujet.

Le 18 avril prochain, c’est le trésorier de l’association qui essuiera les plâtres vers 13h45, pour faire une présentation d’Ovni-Languedoc et donner une idée du problème OVNI. Vers 14h15, Jean-Marc Donnadieu, autre membre de l’association, parlera d’un sujet qu’il connaît bien, les crops circles. A 15h, Didier Gomez, président de Planète OVNI (Tarn) et responsable de la revue Ufomania Magazine, présentera les différentes explications possibles du phénomène OVNI et reviendra sur quelques cas de sa région. A 16h, un grand moment attendu de tous, avec l’intervention de Jacques Patenet, qui nous entretiendra de la recherche officielle, et du rôle des intervenants nouvellement accueillis au sein du GEIPAN. A 17 h enfin, Thierry Gaulin et Bruno Bousquet, d’Ovni-Languedoc, reviendront sur une contre enquête effectuée sur un cas héraultais très ancien, des observations de triangles, des contactés gardois, etc. Et signeront également leurs derniers livres sur le stand de l’association. La salle sera ouverte au public à partir de 11 heures et jusqu’à 18h30, avec une entrée totalement libre. Un rendez-vous à ne pas manquer pour les témoins d’observations ou simplement pour les curieux et autres ufologues. On peut contacter Ovni-Languedoc au 04.67.23.07.22, ou au 06.79.49.24.83, par mail, (ovni-languedoc@wanadoo.fr) ou encore consulter le site http://ovnilanguedoc.canalblog.com/. »

 

Ce sont des languedociens comme moi, on peut donc leur faire confiance! L'hebdomadaire France Catholique n°3158 du 27 mars publie un dossier sur Aimé Michel. La couverture titre « Redécouvrir Aimé Michel ». Le quotidien gratuit Direct Matin Plus n°435 a publié lundi 23 mars l'article suivant  : « Des histoires d'ovnis rendues publiques. Les passionnés d'ufologie vont être comblés. Le ministère de la Défense britannique a levé hier le secret concernant sept dossiers établis entre novembre 1987 et avril 1993 par ses services de renseignement et qui recensent 1200 observations d'objets volants non identifiés. Des archives dans lesquelles figurent notamment des négatifs de photos prises le 4 août 1990 montrant un ovni de la forme d'un diamant. il serait resté pendant une dizaine de minutes avant de disparaître à grande vitesse. Y figure aussi le témoignage d'une femme prétendant avoir rencontré en 1989 un extraterrestre parlant avec un « accent de type scandinave » et vêtu d'une combinaison marron. Tous ces documents seront consultables sur le site www.nationalarchives.gov.uk/ufos. »

 

Voici maintenant une curiosité. Il s'agit d'une carte postale publicitaire montrant la photo de reflets sur un trottoir et titrant « Ouvrez l'oeil !». Lorsque l'on retourne cette carte on peut y lire le texte suivant : « Avez-vous remarqué ces phénomènes lumineux? Ils sont visibles en France et dans le monde entier. Selon Benjamin Creme, ces signes ainsi que de nombreux phénomènes inexpliqués sont un lien avec un évènement extraordinaire : la venue dans le monde de Grands Sages qui offriront aide et conseils à l'humanité (... )». Et justement, ce monsieur a donné une conférence sur ce thème samedi 28 mars à l'Espace Charenton, dans le 12e arrondissement à Paris. Y a-t-il une petite annonce de la part du public ? Quelque chose de non signalé ? Je vais donc céder la parole à notre invité. [TR : Le fond musical de la cafétéria reste trop omniprésent, malgré ma demande auprès du gérant].

 

[20h12] Jean-Michel P. présente Jean-Pierre Rospars ainsi que son livre sur Aimé Michel puis signale qu’il a un changement de caméra à faire. Il reprend le micro pour faire une dernière annonce liée au cinéma : la présentation de Monstres contre aliens, un dessin animé parodiant les films américains de science-fiction des années cinquante. [Intervention imprévue et incongrue d’un spectateur qui veut des informations sur la revue de presse et acheter un livre à Jean-Michel P. Je lui signale que le moment est mal choisi].

 

Jean-Pierre Rospars : merci à Thierry Rocher, Jean-Luc Rivera et Gérard Lebat pour mon intervention, ce soir, aux Repas Ufologiques Parisiens. C’est un biologiste qui va parler du paradoxe de Fermi. N’hésitez pas à vous approcher pour mieux voir les images. L’histoire commence à Los Alamos en 1950. Les quatre protagonistes, dont Enrico Fermi et Ed Teller, sont les pères des essais nucléaires qui amèneront à l’explosion de la bombe H en 1952. La discussion a porté sur les soucoupes volantes, un sujet qui défrayait la chronique à l’époque. Les historiens n’ont pas donné de détail sur la discussion, mais le sujet a été vite écarté.

 

[JPR projette l’image d’un dessin humoristique publié dans un journal quotidien de New York du 20 mai 1950. On y voit des extraterrestres voleurs de poubelles, près d’une immense soucoupe volante. Ce dessin illustre un fait divers survenu dans la ville : le vol non élucidé de plusieurs poubelles].

 

Jean-Pierre Rospars : quatre questions sont posées par Enrico Fermi à propos de l’absence de contact extraterrestre avec la Terre. Il avait l’habitude de poser ce type de question (ou combien de temps un corbeau peut-il voler sans s’arrêter) à ses étudiants afin de les pousser à chercher et réfléchir. Enrico Fermi se pose la question, y a-t-il une explication à l’apparente absence d’extraterrestres ? La première réponse est qu’ils n’existent pas. Ils ne sont pas apparus car la vie est rarissime dans l’univers. C’est cette explication du paradoxe de Fermi que j’aimerai aborder avec vous. N’hésitez pas à intervenir et à poser des questions.

 

Première explication, l'évolution biologique est totalement due au hasard, c'est ce qu'on appelle la « contingence » de l'évolution. Je vais vous présenter deux séries d'arguments allant contre : l'évolution de la vie et l'évolution de l'intelligence. La première partie se basera sur cinq arguments contre une vue purement contingente de l'évolution. Toute vie naturelle dans l'univers est basée sur la chimie du carbone et de l'eau. Certains font allusion à l'atome de silicium mais il n'a pas autant de possibilités que celui du carbone. Il existe deux échelles de température pour l'eau liquide et les composés du carbone : entre 0° et 100°. Les solutions biologiques sont souvent optimales. Exemples : la propriété mécanique de la soie, la réplication de l'ADN, la sensibilité des cellules sensorielles de l'oeil, etc. Un bon exemple est la comparaison du code naturel génétique à des codes artificiels.

 

Les évolutions  sur Terre sont souvent convergentes. [JPR fait un parallèle entre les années d'apparition des espèces et une échelle comparative en mètres et kilomètres]. L'ensemble apparaît comme un arbre ressemblant à un buisson. Un exemple de convergence est de comparer entre eux les yeux des vertébrés (homme), annélides (vers, méduses, araignées) et céphalopodes (pieuvre). L'oeil a été « inventé » à plusieurs endroits de manière indépendante. [D'autre exemples de comparaison sont donné par JPR, le système olfactif, l'invention de l'agriculture (fourmis et champignons, la différence entre les mammifères (loup et chat) marsupiaux d'Australie et les mammifères placentaires].

 

Autre point, les organismes sont soumis à des contraintes physiques universelles. Il n'y a pas 36000 solutions pour créer des animaux viables. Voici un diagramme de consommation d'énergie des animaux en fonction de leur masse et leur poids. Un exemple avec la souris et l'éléphant. Comme vous le voyez, la consommation énergétique est forcément fixée par un certain nombre de lois : masse du squelette, volume des poumons, battements du coeur, cycle de respiration, renouvellement du glucose, durée de vie.

 

Autre exemple frappant de loi physique à laquelle nous sommes liés. La tolérance à la gravité. Une souris peut survivre à une force de 7G, un homme à 1,7G. Par extrapolation, la taille maximum d'un animal terrestre pouvant supporter les G est de 10 à 20 tonnes, c'est le cas du Baluchitherium. Nous avons aussi la règle allométrique pour les cerveaux : la masse du cerveau dépend de la masse du corps. L'homme étant un exemple hors normes. Les animaux, au cours de leur évolution, évoluent le long de lignes à côté desquelles il n'y a pas de solution viable. On peut penser, selon les lois de la physique, que ces solutions sont universelles parce qu'il n'y a pas le choix, en quelque sorte.

 

On dernier argument va être assez polémique, mais il ne faut pas hésiter à mettre le pieds dans le plat de temps à autre, il existe des tendances macro-évolutives. [20h54, le fond musical est toujours aussi gênant, le problème s'accentue soudainement avec un spot publicitaire tonitruant pour les cafétérias Casino. JPR s'excuse pour cette interruption forcée]. Stephen Jay Gould ne l'idée d'une direction de l'évolution. La seule idée d'une diversification de la vie, c'est une plus grande complexité de la vie, mais pour lui c'est un épi-phénomène résultant d'un mouvement aléatoire. Mais sa manière de présenter le sujet est assez discutable.

 

Voici plusieurs contre-arguments qualitatifs, dont les travaux de Simon Conway-Morris sur l'indispensabilité des bactéries. Le progrès que nie Stephen Jay Gould n'est pas une simple question de nombre d'espèces mais l'émergence de nouvelles solutions. Voici deux exemples frappants montrant la complexité des êtres vivants sur Terre : le sonar des chauve-souris et le système de détection des mormyriformes (poissons faiblement électriques). Leurs yeux sont remplacés par des systèmes de détection sensorielle. Tout cela est absolument remarquable et dire que cela est apparu par hasard est peu convaincant.

 

Parmi les contre-arguments qualitatifs : la croissance exponentielle de la complexité. Voir à ce sujet les travaux d'André Cailleux (géologue), François Meyer (philosophe) et Max Peterson (.?.). Les arguments d'André Cailleux se basent sur les caractères anatomo-physiologiques sur une échelle de temps. La prise en charge du CO2 par le milieu intérieur tout comme la croissance du cerveau suivent le même type de courbe exponentielle croissante dans le temps. En résumé, l'évolution biologique est soumise à des contraintes mais elle possède une dynamique qui lui est propre.

 

La 2e partie va porter sur quatre arguments contre la contingence de l'intelligence. L'évolution de l'intelligence est un aspect essentiel de l'évolution biologique. Une vue courante est la non-dominance des humanoïdes, que défendent George Gaylord Simpson, Jacques Monod, William H. Calvin ou Stephen Jay Gould. Un exemple contre leurs arguments est (.?.) de l'humanoïde, exemple de convergence dans de nombreuses lignées, tout comme le cerveau du dauphin. Autre argument : la reconnaissance de soi, avec le test du miroir, ce que fait le dauphin, comme l'homme et le singe. Si le dauphin a une tache artificielle sur lui et qu'il la détecte par le miroir, il va essayer de la gratter. Il y a émergence de l'auto-reconnaissance. Le test a été effectué avec succès auprès des éléphants.

 

Autre argument contre celui de William H. Calvin : la plasticité comportementale corrélée à la taille du cerveau. Les oiseaux et les primates découvrent des solutions et utilisent des outils. André Cailleux a essayé de démontrer l'évolution comportementale animale avec des tests sur des animaux, mais ce fut difficile. Il a demandé à des spécialistes de créer une échelle comportementale adaptée à chaque type d'animal expérimenté. Il découvre, via un graphique croisant intelligence et temps d'apparition des espèces animales, un progrès comportemental exponentiel.

 

Autre point : l'augmentation de la population humaine est de plus en plus rapide. Mais un phénomène nouveau est apparu, la population humaine va cesser de croître. Un phénomène de décroissance a déjà été constaté dans différentes parties du monde, malgré l'augmentation de la population. Il peut s'avérer totalement insoluble en Chine et au Japon à cause d'un excès de personnes âgées. Il y a également l'évolution des progrès techniques au niveau puissance, vitesse et (.?.). Les racines profondes de ce phénomène ont déjà été détectées à l'ère préhistorique avec la longueur des tranchants de pierres taillées qui évolue avec le temps. Il y a une convergence des inventions dans l'ancien monde et le nouveau monde, malgré le décalage temporel.

 

Conclusion : sur Terre plusieurs solutions sont susceptibles d'avoir une validité universelle. Si une exoplanète est semblable à la Terre, la vie y est possible. J'ai écarté les limitations de principe de l'évolution des écosystèmes. J'ai gardé le nombre de biotopes favorables (planète à eau liquide sur une longue durée) et l'apparition initiale de la vie (pas de théories satisfaisantes actuellement, on a un problème pour créer les briques élémentaires). On a les moyens technologiques de voir les exoplanètes et dans les décennies à venir on pourra avoir des indices. Je vous remercie pour (.?.).

 

[21h28] Monsieur : que pensez-vous des apparitions d'humanoïdes sur Terre?

Jean-Pierre Rospars : le rapport avec le sujet de ce soir n'est pas évident pour un scientifique.

Monsieur : on a cité un livre sur le sujet ce soir.

Jean-Pierre Rospars : on a des raisons de (.?.).

Monsieur : que pensez-vous de la théorie de la panspermie dirigée?

Jean-Pierre Rospars :  vous voulez qu'elle soit dirigée, en plus! [JPR résume la théorie]. Le phénomène n'est pas exclu entre Mars et la Terre, mais il est exclu de la Terre à Mars à cause d'un problème de gravité. SI un mécanisme intelligent existe, il peut utiliser ce système.

Monsieur : (.?.)  Francis Crick?

Jean-Pierre Rospars : je n'ai jamais lu ses théories.

Gérard Deforges : on a découvert de la vie au fond des mers qui n'est pas basée sur la chimie du carbone.

Jean-Pierre Rospars :  il s'agit des mêmes protéines que nous.

Gérard Deforges : il y règne des températures extrêmes, cela pose un problème.

Jean-Pierre Rospars : ce n'est pas un problème, c'est très intéressant, c'est très bizarre. C'était inattendu de découvrir de la vie dans des milieux où elle ne s'y prêtait pas du tout. Cela prouve la formidable capacité d'adaptation de la vie.

Madame : a-t-on abandonné la thèse du passage (.?.) encéphalisation?

Jean-Pierre Rospars : l'intelligence n'est pas liée à notre lignée évolutive.

Dame : quelque soient les tests sur les animaux, il ne faut pas oublier le principal biais : la motivation de l'animal. Le test du miroir n'est-il pas plutôt un jeu? Ce n'est pas parce qu'un animal ne passe pas le test du miroir qu'il n'est pas intelligent.

Monsieur : (.?.) exposé sur l'évolution de Darwin?

Jean-Pierre Rospars : je n'ai jamais abordé cela.

Monsieur : quelle est votre position par rapport à la théorie de la sélection naturelle?

Jean-Pierre Rospars : je pense qu'il y a un peu d'exagération. En tant que scientifique, je pense que tout n'est pas encore expliqué en 2009.

Monsieur : la science constate, mais elle ne dit pas le pourquoi. Pourquoi ne pas se débarrasser de (.?.).

Jean-Pierre Rospars : il faut être très prudent, il y a eu un énorme travail de puis des décennies, mais ce n'est pas le rôle de la science d'expliquer ce pourquoi.

Monsieur : (.?.) vous avez le droit de faire cette recherche sans l'appeler science.

Jean-Michel P. : nous arrêterons ici en remerciant monsieur Rospars pour cette excellente conférence. Merci à tous et bonne soirée!

 

Thierry Rocher

 

Vous souhaitez intervenir à ce repas, dites le nous. Nous l'indiquerons ici à nos invités. Merci

18 h 30 à 19 h 30 : Repas  - 19 H 30 A 19 H 45 JMP  "Rubrique, les revues et livres du mois".

19 h 45 - 21 h 15 : Interventions brèves des invités qui demandent éventuellement la parole,  Intervention de l'invité prévu pour la soirée.

21 h 15 - 21 h 35 : Débat

MARDI 5 Mai 2009

Public : Soirée TOUS PUBLIC

ALAIN GUADALPI

Réalisateur - Directeur de Production - Journaliste à France 3

Réalisateur du film " " OVNI, Incroyable vérité !."

 

Il nous présentera un téléfilm documentaire de 52 minutes qu'il vient de réaliser : "OVNI  Incroyable Vérité ! " . Production et Diffusion : Société Médiavisuel.

 

Parlons un peu de ce film :

Nous sommes dans le sud de la France, c’est le soir de noël, Tom un petit garçon de 9 ans joue devant son sapin couvert de jouets de l’espace : soucoupes volantes, robots, engins interplanétaires envahissent une partie du séjour. Son chat Victor se délecte de ce beau désordre en allant d’un objet à un autre.


Juste devant le sapin, Tom aperçoit un petit paquet-cadeau rouge, posé contre la figurine d’un extra-terrestre : grand yeux noirs en amande, silhouette fine, tête surdimensionnée. Il ouvre le paquet et trouve à l’intérieur le livre de Saint-Exupéry, le Petit Prince. Il y découvre également une lettre qu’il se met à lire aussitôt à haute voix. "Mon très cher neveu c’est le premier noël que je passe loin de toi mais tu en connais la raison : mon enquête sur les soucoupes volantes, sujet qui te passionne également. Je suis à Roswell au Nouveau-Mexique pour arriver à déterminer si le crash d’un OVNI a bien eu lieu en Juillet 1947. À la fin de ta lecture, ouvre ma deuxième lettre, tu auras une sacrée surprise : l’année sera fantastique... Oncle Alain."


Tom s’empare du Petit Prince, s’allonge sur le canapé et se met à lire... Lorsqu’il tourne les pages, on devine les dessins bien caractéristiques de Saint-Exupéry. Peu à peu, vaincu par la fatigue, Tom s’endort et notre enquête commence ...


Depuis la nuit des temps, de mystérieux objets sillonnent les cieux de la terre : le fait n’est pas contestable. Qu’on les appelle OVNI ou flying saucers, leurs origines, leurs matières voire leur consistance sont à ce jour une énigme mais aussi un formidable outil de réflexion, de rêverie et de recherche faisant indéniablement progresser la pensée humaine, la littérature et la science.


À travers cette quête aux confins du fantastique et du merveilleux, nous vous convions à un étrange voyage grâce à des personnalités souvent très différentes dans l’approche du phénomène : en voulant répondre aux questions posées par les OVNI : astrophysiciens, écrivains, ufologues et scientifiques soulèvent peu à peu le voile.

 

OVNI, l'incroyable vérité

Un film de Alain Guadalpi

Auteur-Réalisateur : Guadalpi (Alain)
Production / Diffusion :
Mediavisuel 

Durée 52 minutes.

Destiné aux Télévisions

 

CE FILM A ÉTÉ PRÉSENTÉ EN AVANT PREMIÈRE AUX REPAS UFOLOGIQUES MARSEILLAIS. Voici ce qu'en disait à l'époque Bernard Hugues, Responsable des Repas de Marseille :

 

"Un travail considérable de recherche de documents visuels à été fait par notre ami Alain  d'une  façon tout à fait objective. On y trouve des anciens films en noir et blanc des années 50-60-70 inédits, des hypothèses de travail du film 2001, l'odyssée de l'espace, un sujet sur la MHD de JP Petit, des témoignages d'observation, des interviews de scientifiques, ufologues, miltaires  etc... tout cela fait la richesse de ce téléfilm, dont la qualité documentaire dépasse ce qu'on a vu dernièrement sur le petit écran."

 

Alain Guadalpi , réalisateur à France 3 Méditerranée  a largement contribué à la réalisation dans les années 90 du téléfilm : L'Or du Diable ! 

 

Il s'agissait de  l'histoire romancée de l'abbé Béranger Saunière de Rennes le Château.

 

Description de ce film :  
Jeune prêtre nommé dans une bourgade du Languedoc, en terre Cathare, l'abbé Saunière entreprend des travaux considérables, rebâtit l'église, achète des terrains, construit une villa et une tour médiévale. ... Quelle est donc l'origine de la mystérieuse fortune de l'abbé ?

Disponible chez Amazon notamment.


Alain Guadalpi a été également  le directeur de la production du Film "Le châtiment du Makhila en 2001.

 

POUR DIFFUSER LE DOCUMENTAIRE " OVNI, l'incroyable vérité" - Nous produisons en France d'excellents documentaires sur le phénomène ovni, alors pourquoi diffuser des documentaires américain, dont l'histoire ne nous concerne pas bien souvent ! (Direction de la programmation des chaînes de Télévision, producteur média etc...)

MEDIAVISUEL

1000 Rue Jean Perrin
Z.I. Les Milles
13851 AIX-EN-PROVENCE CEDEX 3


Tél : + 33 (0) 4 42 97 67 95
Fax : + 33 (0) 4 42 24 28 90

 

Nouveau

ON PEUT SE LE PROCURER CHEZ L'EDITEUR

 

Médiavisuel : sortie DVD de "Ovni l’incroyable vérité"

Ovni, l’incroyable vérité, voilà un titre de circonstance pour un documentaire qui traite du problème des soucoupes volantes. Ecrit et conçu par Alain GUADALPI, ce documentaire fait le tour de la question d’une manière originale, en évoquant les origines en 1947, l’affaire de Roswell, les cas de Valensole, de Trans en Provence, du plateau d’Albion. D’autres thèmes sont traités avec de nouveaux témoignages. Fruit d’un long travail d’enquête, cette oeuvre hors des sentiers battus vous fera découvrir le monde des ufologues, de la science fiction et de l’astro-physique. Réflexion philosophique sur le thème de la recherche de la vie extra-terrestre, ce documentaire produit par MEDIAVISUEL est désormais distribué à la FNAC et dans des librairies spécialisées. Il est possible de le commander à MEDIAVISUEL pour le prix de 15 euros (et 4 euros de port)

Michel GAS : 0607734596

http://www.mediavisuel.fr/

Le DVD "Ovni, l'incroyable vérité" d'Alain GUADALPI produit par Mediavisuel est désormais distribué dans certaines FNAC à Paris aux Halles, les Ternes, Montparnasse, à Lyon Bellecour,  à Marseille Centre Bourse, au Havre, à Toulon centre Mayol et chez certains revendeurs:

dont à Nice, la Librairie de l'Osiris au 8 rue de Paris

à Marseille, la librairie l'étoile du mage au 10 de la rue de Cassis, 

la librairie du 3ème millénaire,

à Genève  (suisse) à la librairie Delphica, 19 rue georges Favon tel 00 41 22 310 76 86 (prix de vente 30 francs suisse).

à partir du 16 avril, à Bruxelles
Librairie L'Univers Particulier  Chaussée de Charleroi, 194
(coin rue Américaine)
Tél: 02 538 17 77 - 02 538 17 17
Fax: 02 537 85 74
e-mail: info@universparticulier.be

 

LE COMPTE RENDU DE THIERRY ROCHER

Repas Ufologique Parisien du mardi 5 mai 2009

[19h25?] Jean-Luc Rivera : bonsoir à tous (.?.) quelques problèmes techniques ont été résolus grâce à une aide collective (.?.). Vous trouverez le premier livre de Rémy Fauchereau sur le stand de Gilles Durand.  Le deuxième ouvrage de Rémy Fauchereau vient de sortir, il se nomme O.V.N.I. dans l'Yonne: la vague de novembre 1990. Il a été co-écrit par Rémi Couvignou, il est publié par La Gazette 89 éditions. Vous pourrez me contacter après pour avoir l'adresse de l'éditeur. Voici un site internet qui pourra vous renseigner : www.lagazette89.fr. D'autre part Julien Gonzalez, qui est un jeune ufologue nivernais, vient de lancer une souscription pour un livre qui a l'air extrêmement intéressant. Il cherche à avoir 150 souscriptions, il n'a pas eu beaucoup de publicité, car il n'a pour le moment que 15 souscripteurs. J'ai échangé quelques informations avec lui, son livre est très complet et bien fait. Il n'y avait rien eu de puis l'ouvrage de Michel Figuet et Jean-Louis Ruchon. Vous pouvez joindre Julien Gonzalez au 49 avenue Louis Fouchère, 58640 Varennes-Vauzelles. Je passe maintenant la parole à Jean-Michel.

 

Jean-Michel P. : avant de présenter la revue de parole, je voudrais vous dire avant tout qu'il y a énormément de matériel fragile ici et des câbles partout. A la fin de l'intervention, je vous demande de ne pas déranger le conférencier. Je vous le dis convivialement, mais cette fois-ci je le dis sérieusement et je le dirai sans l'aide du micro. De plus, il y a du matériel qui n'est pas à nous, merci. Alors, au niveau de la revue de presse, Thierry Rocher m'a passé le livre de Thierry Gaulin Les OVNI de V.E.R.O.N.I.CA. paru aux éditions Lacour. [Jean-Michel montre la couverture de l'ouvrage]. Il aborde les recherches du groupe ufologique nîmois dans les années 70-80 ainsi que l'affaire de Rose C.

Pour les revues en kiosque, j'ai effectué une sélection de choses relatives à ce qui nous intéresse. Top Secret n°42 nous présente un article sur les OVNI et la conquête spatiale, ainsi que les travaux de Couzinet. C'est une revue déjà présentée en avril, mais comme c'est un numéro bimestriel. Parmi les nouveautés, Science et Inexpliqué n°9 avec un article sur SETI et un autre sur l'archéo-ufologie ou l'archéologie mystérieuse. Il s'agit du lien entre égyptiens et Juifs, notamment l'Exode. Voici quelque chose de plus proche de l'ufologie, Nexus [n°62 de mai-juin] avec un article traitant là aussi d'archéo-ufologie : « sous les pavés l'Atlantide ». Un autre article, qui n'est pas directement lié à l'ufologie, porte sur la théorie d'Aymeric Chauprade, un politologue licencié pour avoir battu en brèche la thèse officielle sur les attentats du 11 septembre 2001.

Dans la série Complots et Dossiers Secrets, le hors série n°1 titre « Le grand complot mondial - Les plans secrets ». Il y a dedans un article qui passionnera les ufologues complotistes, il est écrit par David Icke et porte sur les Reptiliens. Toujours pareil, encore une revue sur flirte avec l'ufologie, voici le hors série n°1 Des Énigmes de l'Histoire consacré aux « sociétés secrètes et initiatiques à travers l'histoire », dont certaines sont en rapport avec l'ufologie. Voici le n°6 de Dossiers Secrets d'État [avril 2009] avec un dossier titrant « Dossier révélation : les bases souterraines clandestines et les tunnels secrets de notre planète ». Il n'y a pas d'OVNI et d'extraterrestres mais des données techniques sur des bases souterraines humaines. Les travaux sont sérieux et l'auteur a entendu parler du sujet OVNI. Il n'est pas franchement pro-ovni mais il admet que les américains savent faire des bases de 1 à 2 km de profondeur.

Toujours dans l'archéo-ufologie, voici Les Grands Mystères de l'Histoire [n°41, paru le 28.4.09] consacré à « l'Égypte secrète », avec une nouvelle théorie sur la construction de la grande pyramide. Sans apologie, voici le n°13 des Dossiers Secrets du IIIe Reich [avril 2009] qui aborde la mythologie des soucoupes volantes nazies et « le cas Serrano ». J'oublie le principal, il y a quelque chose d'extrêmement intéressant dans le dernier Nexus : les fameuses technologies secrètes du IIIe Reich. Il s'agit d'installations nazies en Pologne où les SS essayaient de reconstituer une porte des étoiles, le système « glock » ou cloche. Il était censé accéder à d'autres dimensions. Il y a des installations qui restent en Pologne, on est là sur des travaux plus sérieux que les faits farfelus de la mythologie nazie. Cela méritait un petit coup d'éclairage. L'article est plus complexe que mes quelques mots. Si quelqu'un a d'autres informations, qu'il n'hésite pas à intervenir, sinon on va démarrer avec notre conférencier [applaudissements du public].

[19h53] Noël Jossant : je voudrais juste vous signaler l'existence d'une chaîne télévisée sur Internet qui diffuse des émission sur les ovni. Il s'agit de Espace Galaxy@Ufo's investigation, accessible sur le serveur Mogulus. [Noël Jossant est créateur de la chaîne et de l'association ufologique CREPA].

[19h55] Alain Guadalpi : bonjour, je vous remercie pour votre présence. Avant de vous diffuser le film, j'aimerais vous expliquer et résumer ma carrière (.?.). J'ai travaillé pour la chaîne France 3, j'ai été assistant-réalisateur, puis producteur, mais ceci était frustrant. Je voulais proposer un sujet portant sur les OVNI.

Dame : excusez moi, vous pouvez vous présenter?

Alain Guadalpi : oui, je m'appelle Alain Guadalpi (.?.) vous avez dû me voir dans l'émission de Guillaume Durand sur France 2 [L'objet du scandale, 22.02.09]. On a fait parler des spécialistes reconnus, puis des vedettes en face, des psychologues et un historien de l'art. Il n'y a pas de débat. Stéphane Allix a bien tenté mais Guillaume Durand lui a dit, avec son ton condescendant, que l'émission avait un style à suivre. Vous avez Nelson Montfort qui a donné son témoignage et on lui a dit que c'était une météorite. Les Bogdanoff étaient là pour la promotion de leur livre, mais le Sommes nous seuls dans l'univers? est accompagné d'un point d'interrogation. Peu de choix pour moi (.?.) le coût d'une émission sur Canal + est de 250000€, mais ils laissent le choix au téléspectateur de se faire un avis. J'ai voulu faire un document militant, et j'en ai payé le prix. La chaîne s'est retirée mais j'ai trouvé un producteur privé. Il n'est pas là ce soir. Je suis satisfait de ce que j'ai pu faire passer comme idées. Ce n'est pas un film formaté pour les Repas Ufologiques, j'ai voulu ratisser assez large pour rapprocher le public du sujet, en dehors du sensationnel.

 

Pourquoi ce film? Il s'agit de rencontres qui m'ont marqué. La première, avec Jimmy Guieu dans mon enfance lorsqu'il me dédicace L'homme de l'espace, m'a ouvert l'esprit. Je lui en serais toujours reconnaissant, tout comme Jean-Pierre Foucault qui le dit aussi dans le documentaire. Jean Cocteau ne s'est pas trompé lorsqu'il disait de Jimmy Guieu (.?.). Ensuite, pendant un tournage au Mexique avec l'acteur Omar Sharif, je suis allé voir la dalle de Palenque. Quelle émotion face à quelque chose qui n'est pas d'origine humaine. Ensuite, j'ai été marqué par le film 2001 l'odyssée de l'espace sorti en 1968. C'est pour moi le plus beau film d'ovni et de métaphysique. Stanley Kubrick s'est approché de la meilleure définition du sujet: quelque chose est venu sur Terre il y a très longtemps pour donner un enseignement. Quelque chose est entré en résistance quand l'humanité a commencé à se couper de ses mythes et traditions. Ce phénomène se montre encore un peu, de manière sporadique. Après il y a eu la sortie du rapport COMETA. Un copain réalisateur lors d'un interview de l'épouse de Jacques Chirac, a reçu une confidence de cette dame qui lui a dit que son mari s'occupait d'ovni car il avait reçu un rapport sur le sujet, le rapport « Comète ». J'ai su trois mois après, à sa sortie, qu'il s'agissait du rapport COMETA. Voilà ce que je voulais dire avant le film. Je resterai à votre disposition après pour répondre à vos questions. j'aborderai le sujet du survol du plateau d'Albion. Bonne projection et l'espère que vous aurez autant de plaisir à le voir que j'ai eu à le faire. [Applaudissements du public].

[20h06] : vidéo-projection sur écran du documentaire réalisé par Alain Guadalpi, OVNI l'incroyable vérité, sous-titré « Le documentaire qui dérange ».

Nous voyons successivement Gildas Bourdais (Roswell), Maurice Chaspoul (Maurice Masse), Paul-Georges Sansonetti (archéologie msytérieuse), Richard Mallie (vimanas), Bruno Mancusi (Bertrand Meheust), Yves Bosson (Aimé Michel), Philippe Michon + Sylvia Grosdesormeaux + Jean-Charles Hild (observations personnelles), Jean-Pierre Foucault puis Claude Moreau (Jimmy Guieu), Guy Tarade (Marignane, Trans-en-Provence, cas Mantell), Patrick Gyger (H. P. Lovecraft),  Thibaut Canuti (science-fiction), le capitaine Bearnaert (gendarmerie nationale), Michel Boer (paradoxe de Fermi, équation de Drake), Luc Arnold (exobiologie).

 

[21h07] : fin du documentaire saluée par les applaudissements du public.

Jean-Luc Rivera : nous pouvons remercier Alain Guadalpi pour ce magnifique documentaire. J'ai été ravi de l'hommage rendu à Jimmy Guieu et Jacques Bergier, deux personnages décriés. Il y a quelques exemplaires du DVD du documentaire qui sont disponibles ici.

Alain Guadalpi : il est également disponible à la FNAC et à la Librairie du Bonheur.

Monsieur : quel est son titre?

Alain Guadalpi :  OVNI l'incroyable vérité. Il y a aussi une version télé que je veux diffuser, mais j'aurai beaucoup de mal. J'aurai quelques anecdotes à vous raconter. Je tiens à remercier vivement certaines personnes comme Gildas Bourdais ici présent, Guy Tarade, qui a été malade pendant un temps, Lucia Guieu ainsi que les revues Top Secret et Ufomania pour leur publicité gratuite.

Monsieur : la station spatiale ISS a-t-elle observé des engins?

Alain Guadalpi :  je ne suis pas au courant, je ne sais pas.

Monsieur : (.?.) la lavande n'a pas repoussé.

Alain Guadalpi : pour le cas de Maurice Masse, je ne peux pas en parler plus. Le phénomène OVNI a plusieurs aspects, les rencontres du 3e type, les traces, les enlèvements. Maurice Masse a eu une vie assez bizarre après son expérience. A part un interview par Guy Tarade, c'est son ami Maurice Chaspoul qui a repris le flambeau. Une amie de mon père connaissait une amie de la femme de Maurice Masse et (.?.) réussi à aller sur les lieux mais il n'y a plus de traces. Il y a eu des prélèvements qui ont été envoyés à l'étranger, car la France s'en est désintéressée. La trace était vitrifiée, il fallait la casser au burin.

 

Dame : je vous remercie pour votre documentaire, je me suis régalée. Je connais le milieu de la presse. Côté cinéma de science-fiction, les réalisateurs font-ils des confidences? Êtes-vous au courant de ce qui se passe? J'ai une question personnelle, pour 2012 il va y avoir un alignement planétaire (.?.) je suis convaincue par la mécanique quantique (.?.) la conférence de Stéphane Allix. il fait du très bon travail.

Alain Guadalpi :  vous avez posé deux questions. Comme le dit Thibaut Canuti, les premiers films de science-fiction se faisaient sur ordre, c'était la guerre froide. Après, l'image de l'extraterrestre a changé car on va petit à petit vers la fin du secret. Votre question sur les cinéastes est très pertinente. Des gens comme George Lucas ou Steven Spielberg sont au courant. Dans Rencontres du troisième type, Jacques Vallée est joué par François Truffaut. Spielberg sait pertinemment qu'il y a eu quelque chose à Roswell. Star Wars de Lucas (.?.) c'est de l'heroic fantasy. Dans le dernier Indiana Jones, on a les « Grands Transparents » et la prophétie de 2012. J'aimerai vous citer des passages d'un texte d'André Breton.

Dame : et pour 2012?

Alain Guadalpi :  autant je crois aux ovnis, autant je suis plus sceptique pour cette prophétie sur 2012. Ah, monsieur Bourdais, attention à ce que vous allez dire! [ A.Guadalpi emploie un ton amusé].

Gildas Bourdais : dans le documentaire, Guy Tarade parle de débris récupérés par les services secrets.

Alain Guadalpi : voici ce qui avait été récupéré à Marignane, il s'agissait de tiges avec des boules, mais c'était des faux. J'enchaîne avec le plateau d'Albion. Il y a des informations de Jimmy Guieu dans le documentaire. J'avais rencontré à ce sujet un pilote dont je tairais le nom, c'est malheureux mais c'est comme ça en ufologie. On va l'appeler Jean-Louis. Il était aussi responsable de l'ouverture d'un des silos du plateau. Après une ouverture, il y a eu observation de lumière dans le ciel au-dessus un jour après. Jimmy Guieu avait interpellé le ministre Charles Hernu pour venir filmer, mais cela lui a toujours été refusé. Pour Palenque (.?.) comme avec les témoins, on sent s'ils disent la vérité. Avec cet homme, les membres de l'équipe de tournage du documentaire se sont tus et l'ont écouté. L'homme a précisé qu'au mess des officiers, on parlait souvent des ovnis. Un jour, un silo s'est ouvert seul, ça a été la panique. La mise à feu du missile a été arrêtée dix minutes avant son départ. Il a eu l' impression qu'une leçon était donnée. Il est maintenant à la retraite (.?.). Le fils (?) du pilote militaire descendu par l'armée serbe a fait six mois de prison. Il était avec des pilotes qui parlaient eux aussi d'observations d'ovnis (.?.). C'est un témoignage troublant dont je n'ai pas parlé dans le film.

Gildas Bourdais : il a vu un ovni.

Alain Guadalpi : comme un triangle belge stationnaire au-dessus du sol, à 80 mètres du témoin.

 

Jean-Michel P. : que pensez-vous de Jimmy Guieu? C'était un ufologue et un écrivain de science-fiction. Il s'est tout dit sur lui, même qu'il était un désinformateur.

Alain Guadalpi : c'était avant tout un poète. Ses livres ufologiques n'ont pas révolutionné le domaine. Il a été le premier à faire paraître un livre sur le sujet, mais c'était un prolongement de la science-fiction. Comme le dit Jean-Pierre Foucault, c'était un rêveur rigoureux. Ses livres auraient mérité d'être plus rigoureux mais il a révolutionné la science-fiction. Beaucoup d'ufologues lui doivent de leur avoir ouvert les yeux.

Monsieur : l'ovni triangulaire a été vu dans le cadre du travail du témoin au plateau d'Albion?

Alain Guadalpi : oui, pendant des manœuvres de l'armée française (.?.).

 

Monsieur : qu'est-ce qui vous a amené à faire ce film et avez vous vu une soucoupe volante?

Alain Guadalpi : je n'ai jamais vu l'ombre d'une soucoupe volante. J'ai de l'intérêt pour la science-fiction depuis que je suis petit. Je crois que l'ufologie débouche sur la métaphysique. L'ufologie est le prolongement de la science-fiction. Jean-Luc Rivera me laisse encore trois minutes. Je voudrais vous lire un passage d'un livre de Maurice Maeterlinck. Il a écrit sur les abeilles, mais aussi sur la vie dans l'espace et la cosmogonie. Voici un extrait d'un texte de 1948. (« .?.) ces êtres de l'hyper-espace peuvent nos pénétrer comme la lumière dans le cristal (.?.) ». Le fondement de la physique quantique est dans cette phrase. La physique quantique, c'est s'imaginer qu'un objet existe que s'il est regardé. On peut imaginer que les OVNI voyagent grâce à la physique quantique. pour en revenir à Jimmy Guieu et le surréalisme, André Breton disait que « la seule façon de (.?.) c'est de casser le réel. »

Jean-François Dupouy : dans le documentaire, j'ai été surpris par l'intérêt de Jean-Pierre Foucault pour les ovnis. Je m'arrêtais assez naïvement à l'image de Jean-Pierre Foucault diffusée par les médias bien-pensants.

Alain Guadalpi : Jean-Pierre Foucault doit toute sa carrière à Jimmy Guieu, il est toujours prêt à parler de lui car il faisait son figurant à la radio (.?.). De même pour Claude Moreau, son grand ami. Jimmy Guieu les as sortis de leur jeunesse ennuyeuse de province. Ils lui doivent leur carrière.

 

Monsieur : ce n'est pas une critique, ce documentaire est très important, mais il donne l'idée que tout se passe aux États-Unis en 1947, mais il y a eu la vague de 1946 en Scandinavie et la vague ovni de 1954. Connaissez-vous les auteurs qui les ont étudié?

Alain Guadalpi : Jacques Vallée et Aimé Michel. Il faut aussi évoquer le livre de Bertrand Meheust. Si je devais emporter un livre sur une île, ce serait le livre de Bertrand Meheust. Il est essentiel même s'il est incomplet. C'est un livre génial, mais à sortir de la fantasmagorie socio-culturelle. Quand Bertrand Meheust dit que les ovnis suivent la vague de science-fiction dans Astounding  [A. Guadalpi montre la revue de science-fiction], on n'y trouve pas la forme des soucoupes volantes. J'ai plutôt tendance à dire l'inverse de Bertrand Meheust : les soucoupes volantes ont précédé la science-fiction. Les romans dits excentriques (avant la science-fiction) comme (.?.) on n'a pas d'observations. Même après Jules Verne, on n'a pas d'observations de Nautilus dans les océans. Les ovnis sont basés sur un évènement qui a eu lieu il y a fort longtemps. C'est mon avis personnel et tout le monde a le droit de penser ce qu'il veut. Il y a des sceptiques intéressés par le complexe de Godzilla au Japon (.?.) ils considèrent que les ovnis (.?.) danger. Je vais arrêter ici.

Jean-Michel P. : je vous remercie d'avoir cité Maurice Maeterlinck qui était un ami de Maurice Leblanc. Ce dernier a écrit plus que du Arsène Lupin (?.) Jules Verne.

Alain Guadalpi : quand je parle de symbolisme et de surréalisme (.?.). Dans un premier temps, il y a eu le symbolisme, puis le futurisme (dont Gildas Bourdais est un spécialiste) après le surréalisme. Même s'il n'y a que deux pages sur le sujet dans le Manifeste du surréalisme, c'est déjà cela. Je vous remercie de m'avoir écouté, bonne soirée. [Applaudissements du public, 21h38].

 

Thierry Rocher

Nos photos : Alain Guadalpi et Jean Luc Rivera. Photo de Thierry Rocher.  Les autres photos de la soirée sont de Jean-Pierre Laviano

Mardi 2 juin 2009

Public : Soirée TOUS PUBLIC

  EN REMPLACEMENT DE LA SOIRÉE PRÉVUE AVEC ALAIN LABEQUE,

malheureusement souffrant et auquel nous présentons tous nos voeux de bon rétablissement, nous vous proposons un montage audio visuel sur  :

 

LE DOSSIER DE MARTYL (Maroc)

Un cas d'école !

 

 

La soirée s'est déroulée dans l'ambiance générale d'un Repas Ufologique, c'est à dire fort conviviale. Christian Comtesse responsable des Repas Ufologiques de Strasbourg était parmi nous ce soir. En déplacement actuellement sur Orléans, il nous a annoncé l'ouverture possible de repas dans cette ville. Rappelons que des Repas s'ouvrent actuellement à NIce et que si vous habitez la région vous êtes cordialement invité au premier repas qui aura lieu le 27 juin prochain (voir en page de Nice). La projection du montage audio visuel sous PowerPoint a été assurée, à la suite de celui-ci un débat s'est mis en place. Nous avons annoncé qu'il était possible de se procurer gratuitement une copie de cet montage, qui est à usage privé, il suffit de nous en faire la demande, par émail à lebat1@aol.com  le DVD vous sera alors remis lors du Repas du mois d'Août prochain.

Nous reviendrons en détails sur ce repas dans le prochain compte rendu de Thierry Rocher.

Repas Ufologique Parisien du mardi 2 juin 2009

[20h15] Gérard Lebat : messieurs et mesdames, bonsoir. Nous nous excusons pour le retard du à des problèmes techniques, ainsi qu'à la défection de notre intervenant Alain Labèque. Le sujet initialement prévu va être remplacé par le cas de Martyl qui s'est déroulé au Maroc en 2007. J'ai mis au point un petit montage audio-visuel et nous vous proposons un débat après. Pour ce qui est des actualités, nous savons tous que le phénomène OVNI a du mal à percer, mais la chaîne Direct 8 nous a gratifié d'une émission exceptionnelle sur le sujet [le 22 mai]. Le contre-amiral Gilles Pinon, qui est avec nous ici ce soir, y a d'ailleurs participé. L'émission a été jugée excellente par une majorité d'ufologues.

 

Gildas Bourdais : elle sera rediffusée mercredi en huit, sur Direct 8.

Gérard Lebat : elle est visible sur le câble et la TNT. Jean-Pierre Petit a insisté pour avoir des invités et une émission comme il le souhaitait. J'aimerai vous parler du lancement d'une nouvelle initiative de la Fédération AIRPLANE effectuée par Michel Ribardière, que nous avions invité aux Repas Ufologiques Parisiens en mars 2008. Il lance un appel à tous. Il s'agit d'écrire un courrier au président de la République. Le modèle de ce courrier est disponible sur les sites de la Fédération AIRPLANE et des Repas Ufologiques. Vous y trouverez tous les détails voulus. Je vais laisser la parole à Christian Comtesse des Repas Ufologiques Strasbourgeois qui m'a demandé quelques minutes pour intervenir.

 

Christian Comtesse : Gérard, tu m'as coupé un peu l'herbe sous les pieds. Je voulais parler de la lettre au président de la République. Je m'excuse pour ma tenue, car je suis venu sur un coup de tête, je n'ai pas le costume Balmain (.?.). L'initiative AIRPLANE dépasse les frontières, car elle s'est répandue en Espagne, en Italie, au Brésil et dans d'autres pays. Si vous n'avez pas accès à l'informatique et que vous désirez participer à cette initiative, donnez-moi vos noms et villes et je m'engage à écrire pour vous. Cette lettre a pour but de demander au gouvernement s'il peut faire mieux que le COMETA (.?.). On va donc en envoyer une autre, ça commence à s'accumuler. Michel Ribardière a été joint au téléphone ce matin à 11h30, il a déjà reçu 150 emails après son message sur Internet. Il faut commencer à agir, on a le droit à une certaine vérité. Je vous souhaite une bonne soirée.

 

Gérard Lebat : bienvenue aux initiatives, quel qu'elles soient, dont celle d'AIRPLANE à qui nous apportons notre soutien, tout comme au travail de Serje Perronnet sur l'observation du 5 novembre 1990. On essaye de le faire via les Repas Ufologiques, Repas Ufologiques qui viennent de s'élargir. Je reviens de Nice où se trouve le Centre de Recherches Ufologiques Niçois, dont le président est Philippe Mazzo. Le Centre de Recherches Ufologiques Niçois va ouvrir les Repas Ufologiques sur Nice le 27 juin. Ce sera leur premier rendez-vous. Il y a beaucoup de monde là-bas, j'ai rencontré une cinquantaine de personnes sur place. Le dossier OVNI est important dans cette région, le climat est favorable au sujet.

 

Christian Comtesse : il y a également une option sur Orléans avec peut-être un Repas Ufologique qui va y ouvrir.

Gérard Lebat : j'ai d'autres propositions en cours. Ce sont des jeunes, mais c'est toujours embêtant de s'emballer. Il y a des jeunes qui ont arrêté sur certains Repas Ufologiques. D'autres villes suivront dans les mois à venir. Il y a actuellement vingt villes avec des Repas Ufologiques et c'est un chiffre en progression constante. Il y a 20 à 80 personnes selon les villes. Je reviens de Rennes où il y avait près de trente personnes très actives au niveau organisation sur les Repas Ufologiques et la Bretagne. Nous allons passer à la suite de la soirée sauf si quelqu'un a quelque chose à signaler? Je passe donc au diaporama sur le cas de Martyl, je lance le petit montage.

 

[20h28: diaporama vidéo-projeté avec voix de Gérard Lebat pré-enregistrée].

Gérard Lebat [en voix-off] : le cas de Martyl au Maroc, un cas d'école, le 25 juillet 2007. Le père et le fils étaient sur la plage. Martyl se trouve au nord du Maroc, proche de Tétouan, non loin du détroit de Gibraltar. Le témoin, M.B. , a des fonctions professionnelles importantes. Son fils de 17 ans est à l'université à Paris. Leur honnêteté n'est pas mise en doute vu leur position sociale. Il est 11h/11h30, ils sont sur la plage, le ciel est bleu, il n'y a pas de vagues, pas de bateau. Le fils se baigne et le père le surveille. M.B. Remarque un groupe d'objets se déplaçant à très grande vitesse au-dessus de l'eau. Il passe au-dessus du fils avec l'impression qu'il aurait pu le toucher. La masse a disparu à l'horizon en moins d'une seconde. Le passage a duré moins de 20 secondes. Il s'agissait d'une masse métallique de couleur grise mais pas vive, ni remarquable. C'est une masse de 5 ou 6 objets sur un mètre carré environ, selon un vol en formation, avec cohésion. Cela a quelques dizaines de cm d'épaisseur. La masse est grise et plane, les objets sont reliés entre eux par une matière comme du verre. La masse, qui fait environ un mètre sur un mètre, vient du nord. Les objets font environ 30 cm de long sur 30 cm de large et ressemblent à de petits avions. Le témoin les a vus de face, de côté et par l'arrière. Le témoin est à 15 mètres environ de son fils. La plage est immense mais il n'y avait que 6 à 7 personnes, dont la plus proche à 30m. Certaines se baignaient, étaient debout ou assises mais aucune n'a fait attention au phénomène. Tout ceci s'est déroulé en un temps trop court pour être remarqué.

 

Le fils a fait la même description que le père. La vitesse de déplacement du phénomène était très grande, 6 à 7 secondes pour venir au fils et autant pour repartir. La distance n'est pas facile à déterminer. Un objet d'un mètre est discernable par un homme à 3000m, donc un objet de 10 cm l'est à 300m. Les yeux des témoins n'ont aucun problème. Côté météorologie, soleil et horizon sans brume. Conclusion, l'objet a été aperçu à 1000m au moins. La vitesse n'est pas évidente à calculer. Il y a deux paramètres : la distance (1000m ou plus) et la vitesse de déplacement, ce qui peut donner une vitesse de 6000 km/h. Mais la moindre variation dans les paramètres peut provoquer une grosse différence.

 

Voici un petit cours d'ufologie donné par Claude Poher. Il ne faut pas poser de questions sur la distance, la durée et la dimension du phénomène. Estimer ou calculer. Il est préférable de faire appel à la mémoire visuelle ou temporelle des témoins. Faire venir les témoins sur les lieux de l'observation, si possible dans les mêmes conditions. Plutôt que d'interroger, il vaut mieux tenter de monter une simulation physique du phénomène à chaque témoin, de manière séparée. Dans le cas de Martyl, créer une forme cartonnée dans une barque motorisée et demander l'avis du témoin. Utiliser un GPS pour effectuer des mesures. Plusieurs essais avec les témoins séparés et plusieurs moyennes seront nécessaires. Procéder de manière identique pour les durées, avec estimation du temps, plus le bras tendu pour le déplacement du phénomène. Le témoin garde inconsciemment la mémoire du phénomène, même des années après.

 

Le rapport a été soumis à un psychiatre (hors consultation). Ce dernier a constaté qu'il n'y avait aucune distorsion liée à un phénomène psychologique ou psychiatrique. Nous avons là un phénomène « lexis » non élucidé (Franck X). Le phénomène a été vu dans son épaisseur, l'ombre est non mentionnée, le soleil était à 80°. Le mouvement est décrit (.?.). Il n'y a ni éclat, ni couleur. Le gris n'est pas une couleur d'identification par contraste. Est-ce un engin militaire? Le lieu n'est pas le mieux choisi. S'il y a eu bruit, il a pu être couvert par le bruit des vagues et gêné par le vent mais (.?.). L'objet était à 30cm de l'eau (.?.) sillage sur l'eau sauf s'il est en sustentation. Le témoin a vite pensé à des oiseaux planant, mais la vitesse de déplacement et la couleur ne sont pas compatibles avec des oiseaux. Le fils a pensé à des petits poissons volants. Le père a pensé à des avions miniatures en formation. Il n'y a aucune hypothèse à ce jour quant à l'identification du phénomène. Il reste un objet volant non identifié. Le dossier n'est pas clos, si vous avez des idées, contactez-nous à l'adresse email lebat1@aol.com. Ce document est privé, il a été créé pour les Repas Ufologiques Parisiens. Merci de nous avoir écouté et à bientôt dans un Repas Ufologique en France ou dans les pays d'expression française.

[20h45 : fin du diaporama et applaudissements du public].

 

Gérard Lebat : je suis désolé car la technique n'a pas bien suivi, mais nous faisons avec les moyens du bord, comme dans les autres Repas Ufologiques. La partie enquête proprement dit est basée sur ce qu'a dit le témoin et ensuite (.?.) si vous avez quelques questions. J'ai eu l'occasion de rencontrer le témoin, de discuter souvent avec lui et d'échanger avec lui par email. C'est un cas qui a été connu à l'automne dernier. Une première version a été diffusée en début d'année, puis il y a eu des ajouts techniques et des avis dont ceux de Claude Poher. Il s'agissait de remarques très pertinentes. Il a laissé ses idées et les façons de faire. Je suis à votre disposition. Si quelqu'un veut passer le micro.

 

Florian : c'est une apparition remarquable, hormis le père et le fils, les autres personnes n'ont rien remarqué? Surtout si elles étaient à 25m.

Gérard Lebat : l'observation des témoins n'a duré que quelques secondes, au mieux 15/16 secondes. Nous ne sommes pas allés sur le lieu du cas car il est situé à 300/400 km de  distance et il est difficile d'avoir le père et le fils en même temps sur place. D'après eux, personne sur la plage ne s'est inquiété du phénomène. Personne ne s'est approché du fils. Pour le témoin, personne n'a vu le phénomène hormis lui et son fils.

Christian Comtesse : il y a un effet de surprise qui rend les réactions nulles.

Gérard Lebat : le temps que le témoin réagisse, le phénomène était loin à l'horizon.

François Gérard : quelle était la position des témoins par rapport au phénomène avant et après l'observation? Quelle était leur attitude par rapport au phénomène ovni?

 

Gérard Lebat : le père ne s'intéressait absolument pas à cela. Il est tombé sur notre site suite à nos appels à témoins. Il s'agit de quelqu'un de très occupé par ses obligations professionnelles. Il s'occupe de la restauration des médinas de son pays. Il n'a pas le temps de s'occuper des ovnis mais il a maintenant une opinion sur le sujet. C'est quelqu'un qui a une éducation et une culture très développées et qui a accès à l'information. La possibilité de vie extraterrestre dans l'univers n'était pas sa préoccupation. Il a une connaissance du dossier.

Christian Comtesse : c'est le cas de nombreux témoins sceptiques avant, qui ont une observation et qui s'y investissent, parfois trop. Ils posent beaucoup de questions. C'est parfois fatiguant pour les anciens ufologues de devoir toujours répondre aux mêmes questions.

 

Gérard Lebat : il nous a donné beaucoup de son temps, car on a fait une très large diffusion du cas.

François Gérard : par recoupement, a-t-on constaté des problèmes électromagnétiques? Des gens se sont-ils plaint de phénomènes électromagnétiques?

Gérard Lebat : nous n'avons pas eu d'information. Ce n'est pas la même information en France qu'au Maroc. J'ai été l'objet de censure. Mon appel à témoins sur un site Internet n'est resté que quelques jours  et a disparu. Le journaliste a été impossible à joindre. De ce côté-là, il y a un manque de communication. La presse parle souvent du roi et le suit pas à pas. Alors que la préoccupation de la majorité des marocains est d'avoir de quoi manger. La majorité de la presse est plutôt destinée à une population intermédiaire et minoritaire. Pour ces gens-là, la préoccupation est de trouver encore plus d'argent qu'ils en ont.

 

J'ai rencontré des gens sur des sites marocains, des gens de classe moyenne, intéressés par le phénomène ovni, mais qui n'ont pas les moyens de poursuivre le dialogue, d'échanger ou de se déplacer. (.?.) quelques très très riches qui n'ont qu'un simple intérêt pour le sujet, mais cela ne va pas plus loin. Donc, nous faisons des Repas Ufologiques Marocains à la demande quand les gens le souhaitent. On les voit une fois mais pas pour la suite. Au niveau de la presse, c'est difficile d'y pénétrer. Il y a des choses qui ne s'y disent pas. Il est rare qu'un journal marocain parle d'ovni. On a parlé d'un crash dans l'Atlas. Un appel a été lancé dans les forums. Je suis remonté jusqu'à l'objet. Je vais vous parler de l'origine de l'objet (.?.) il s'agissait d'une météorite écrasée au sol. Plusieurs chasseurs de météorites étaient à la recherche du point d'impact. L'objet a été trouvé et envoyé à Paris. Par hasard, j'ai été mis en contact avec une organisation qui a authentifié la météorite. Cela a eu peu d'impact dans les médias. L'observatoire marocain de (.?.) n'était pas au courant et je l'ai informé de l'évènement (.?.). Les pierres étaient déjà arrivées en France et le Maroc n'a pas mis les mains dessus. C'est un pays qui n'est pas évident au niveau ufologique. Il a d'autres préoccupations, la nourriture, le travail. Il y a là-bas un pourcentage de chômage très supérieur à celui de la France.

 

Marie-Thérèse Debien : cette observation est très intéressante à double-titre, car il y a deux témoins qui ont vu et d'autres qui auraient pu voir. Ceux [les ovnis] que j'ai vu en Tunisie ne voulaient pas être vus par d'autres. D'autre part j'aimerai savoir si le témoin, cet homme influent, a accepté que son témoignage soit diffusé en France?

Gérard Lebat : oui, il a accepté et a répondu à toutes mes questions. J'ai lancé un appel dans le monde, soit 500 sites dans le monde, plus les individuels. Donc j'ai eu des retombées intéressantes.

Marie-Thérèse Debien : on peut comprendre que ce soit un sujet privé là-bas, donc cet homme a accepté de prendre un risque.

Gérard Lebat : on ne diffusera pas le nom du témoin, on a une certaine rigueur ufologique. Il y a très peu de personnes qui savent de qui il s'agit.

Marie-Thérèse Debien : c'est une description précise, sauf que le matériau, on ne voit pas ce que cela peut être.

Gérard Lebat : on a une bonne description mais on n'a pas pu procéder à l'analyse.

 

Monsieur : en quelle année cela s'est-il déroulé?

Gérard Lebat : en 2007. Vous retrouverez tout cela sur le site des Repas Ufologiques.

Marie-Thérèse Debien : je suis en train d'essayer de rédiger ce que j'ai vu en Tunisie pour en rendre compte plus tard.

Gérard Lebat : je suis en train de recueillir des informations sur le Maroc. J'ai quelques 120 pages de témoignages mais pas de phénomènes importants, pas de cas de traces. Donc rien qui pourrait faire évoluer le sujet, les travaux de Jean-Pierre Petit ou de (.?.) d'un organisme ufologique en Suède. Le GEIPAN en a peut-être aussi la possibilité, même si les informations leur parviennent avec deux/trois mois de décalage. S'il y a d'autres questions sur le cas? Profitez-en car c'est un cas que je connais bien. S'il y a d'autres points à aborder en ufologie?

Monsieur : par rapport à Martyl, est-ce qu'il y a eu des réactions officielles?

Gérard Lebat : il n'y a eu aucune retombée.

 

Monsieur : (.?.) des cas en Afrique?

Gérard Lebat : j'ai quelques informations, mais (.?.)

Monsieur : et au Japon, il y en a déjà eu?

Gérard Lebat : on a des associations là-bas. On a eu ici une équipe de télévision japonaise venue faire un reportage. On a aussi un ministre japonais qui a fait une déclaration publique sur le sujet.

Jean-Luc Rivera : on a aussi un musée ovni dans le sud du Japon. La seule difficulté avec ce pays, c'est le langage. Avant, les groupes avaient une partie de leur bulletin en anglais. Maintenant avec Internet, on a beaucoup de sites en anglais.

Christian Comtesse : à propos de l'Afrique, je vous conseille de voir Joël Mesnard qui a des connaissances dessus. On a même un village détruit et un décès d'enfant à cause des ovnis.

 

Gérard Lebat : on prend connaissance de certains cas mais c'est une minorité par rapport à ce qui se passe.

Christian Comtesse : au Brésil, c'est tellement souvent que cela en devient quotidien.

Gildas Bourdais : je confirme, j'ai assisté là-bas à une conférence il y a un an. Beaucoup de monde est intéressé.

Gérard Lebat : il y a des revues qui tirent à des milliers d'exemplaires.

Gildas Bourdais : mais il y a eu un recul. Il y a eu un pic dans les années 70, puis un reflux les années suivantes. Cela repart maintenant.

Christian Comtesse : à cause de ballons d'enfants pris pour des ovnis.

Gildas Bourdais : il y a eu le scandale du film de l'autopsie de Roswell. Cela a été très très dur pour tout le monde.

Gérard Lebat : tout le monde a cela en mémoire et tout le monde en rigole alors qu'il y a plus sérieux derrière.

Christian Comtesse : je pense que l'affaire était dirigée vers le présentateur qui a tout perdu.

Gildas Bourdais : il a perdu son job.

Marie-Thérèse Debien : j'ai vu sur Internet que des gens contactés par des extraterrestres, on les a achetés pour qu'ils ne parlent pas. C'est grave d'en arriver là!

Christian Comtesse : il ne faut pas aller trop loin.

Gérard Lebat : il ne faut pas voir des énigmes partout (.?.).

Jean-Luc Rivera : on attend déjà la dernière catastrophe planétaire.

Gérard Lebat : Éric Julien l'avait annoncé.

Christian Comtesse : c'est un exemple manifeste de dires frisant l'escroquerie.

Gérard Lebat : on l'avait invité ici aux Repas Ufologiques Parisiens, il était plus sérieux à ce moment. Le cas de Martyl est disponible sur DVD si vous le demandez. Le responsable de la Centrale Ufologique sera là le mois prochain. Il nous parlera de l'opération Suricate et de tout ce qu'il fait. Merci beaucoup. [Applaudissements du public].

Christian Comtesse : n'oubliez pas d'aller voir le courrier de la Fédération AIRPLANE. Il est temps d'avoir la vérité.

Patricia Marti : Jean-Michel Pous l'a dit le mois précédent, Steven Spielberg ne l'aurait pas renié. Allez voir le film « Prédictions », vous ne serez pas déçus. Bonne soirée.

[21h25 : fin du Repas Ufologique Parisien].

 

Thierry Rocher

 

 

 

LA SALLE ET CI DESSOUS QUELQUES HABITUÉS

 

 

 Vous souhaitez intervenir à ce repas, dites le nous. Nous l'indiquerons ici à nos invités. Merci

Mardi 7 Juillet 2009

 

Repas Ufologique Parisien du mardi 7 juillet 2009

 

[20h07] Jean-Luc Rivera : bienvenue à vous. Comme le mois dernier, nous avons eu des désistements. Les intervenants de la Centrale Ufologique, qui devaient venir ce soir, ont annulé leur participation pour des raisons personnelles. Notre Repas Ufologique sera donc traditionnel, comme aux débuts des Repas Ufologiques Parisiens. Vous êtes donc tous cordialement invités à y participer. Je débute par une note fort triste, car deux chercheurs sont décédés récemment. Tout d’abord, un homme dont nous avions apprécié la gentillesse et la compétence. Il s’agit du contre-amiral Gilles Pinon, dont nous avions eu ici la dernière intervention publique. Il avait écrit un livre passionnant sur la relation entre les apparitions de Fatima et le phénomène OVNI. Il avait également été l’un des initiateurs de la lettre envoyée au président de la République. John Keel, un autre grand ufologue, est décédé samedi dernier à l’âge de 79 ans. Il avait écrit un livre sur le mothman qui  a été traduit en France sous le nom de La Prophétie des Ombres. Il est également à l’origine d’un autre ouvrage : UFO Operation Trojan Horse. C’était la première fois que l’on entendait parler à l’époque de cette nouvelle théorie. Pour John Keel, les ovnis n’étaient pas d’origine extraterrestre mais du « superspectrum ». Jean Sider et Jacques Vallée s’en sont inspirés par la suite. Ce dernier a écrit par la suite Passport to Magonia. Jean Sider a lu les ouvrages de John Keel. John Keel est à l’origine de tout ce mouvement, c’était un très grand ufologue et un un très grand Fortéen. Il a été le premier à parler de la vague des avions fantômes en Scandinavie. Je vais vous demander une minute de silence pour eux [le public des Repas Ufologiques Parisiens reste silencieux de 20h10 à 20h11].

 

Je vais continuer sur une note un petit peu plus gaie, avec un certain nombre d’informations. Il y aura la revue de presse par Jean-Michel Pous, il y a deux ou trois nouveaux ouvrages qui sont sortis. Puis la parole sera à vous. S’il y a des personnes qui veulent parler de leurs observations. Il y a quelqu’un qui m’a téléphoné, ah c’est vous ! Pour ceux qui sont en vacances dans l’est de la France, les 8 et 9 août aura lieu le « Week-end de l’étrange » au Village du Livre, à Fontenoy-la-Joute, sur une proposition originale de Bernard Fayard et Jérémie Pierron. Ce week-end il y aura une série de conférences sur l’ufologie, la science et l’ésotérisme. Je vais vous présenter le programme brièvement. Vous aurez des conférences données par Michel Padrines -qui est déjà venu aux Repas Ufologiques Parisiens-, Gildas Bourdais -que l’on ne présente plus-, Yves Lignon -qui est un grand spécialiste de la parapsychologie et de Rennes-le-Château-, Denis Roger Denocla -qui est également venu ici-, Jean-Pierre Girard -que vous connaissez aussi-, Suzanne Kern-Wendling qui parlera du Tarot, Anaël Assier qui abordera le Yi-King, les éditeurs JMG et Le Mercure Dauphinois qui éditent des livres remarquables qui nous intéressent. D’autres auteurs seront présents comme Gaston Frenay, Pierre Taranzano, Axel Mazuer, la revue Univers-Spirale. Le samedi soir, il y aura une veillée astronomique et ufologique organisée par l’association SPICA. Quatre expositions seront ouvertes au public : l’exposition Guy Tarade (des archives de presse ufologiques), l’exposition Dominique Kubler (des photographies d’ondines et de gnomes), l’exposition SPICA (sur l'astronomie et l'ufologie). On trouvera sur place les stands de lithothérapie-magnétisme et du forum NousNeSommesPasSeuls. Il y aura également une démonstration de vol de lifter.

 

Monsieur : ça se trouve où ?

Jean-Luc Rivera : ça se situe près de Bacarrat, en Meurthe-et-Moselle. Vous avez un site internet qui détaille tout cela. Ce sera sans doute un week-end très intéressant. Nous ferons un petit rappel au Repas Ufologique du mois d’août. Thierry, tu as quelque chose à dire ?

Thierry Rocher : non, j’ai passé mes notes à Jean-Michel.

Jean-Luc Rivera : alors à toi la parole, Jean-Michel.

Jean-Michel P. : bonjour à toutes et à tous. La première chose que j’ai à dire c’est un anniversaire à souhaiter à une certaine Brigitte [applaudissements du public].

Jean-Luc Rivera : qui vend des livres au fond de la salle. Il y a d’ailleurs quatre stands de ventes de livres.

Jean-Michel P. : dont des numéros de la revue Lumières Dans La Nuit à un prix exorbitant [rires dans la salle]. Alors, l’association SCEAU/Archives OVNI a un nouveau site Internet en fonction. Il s’agit de (.?.). Ce sont des gens qui recueillent des tas d’archives pour un accès gratuit au public. Arrrgh ! Donnez-moi ces livres ! [Rires dans la salle]. Pour les nouveaux livres sortis en librairie, je sais qu’il y en a un du groupe du col de Vence, mais je n’ai ni le titre ni l’éditeur. Si quelqu’un connait, il peut préciser. C’est un livre très intéressant. Il y a également deux autres ouvrages : Le réveil des dieux, récit authentique d’un enlèvement, par Maurizio Cavallo Jhlos, aux éditions Louise Courteau, qui date du 2e trimestre 2009 et coûte 17€. Ensuite, vous avez Le secret de Ses yeux, le miracle de la Vierge du Mexique, par le Père François Brune et José Aste Tönsmann, aux éditions Le Temps Présent, collection Enigma. Son dépôt légal date de mai 2009 et il coûte 18€. Il a une particularité car il y est question de « l’hypothèse des extraterrestres » de la page 131 à 161. Voici un livre qui aborde à la fois l’origine de l’humanité et l’archéo-ufologie, il est écrit par Anton Parks, c’est son troisième. Il se nomme Le Testament de la Vierge, il est publié par les éditions Nouvelle Terre. Pour mémoire, Anton Parks et l’auteur de Les chroniques du Girku, Tome 1 : Le Secret des Étoiles sombres, ainsi que Les chroniques du Girku, Tome 2. : Adam Genisis. Son prochain sera Les chroniques du Girku, Tome 3 : Le Réveil du Phénix. Anton Parks est un peu l’opposé de Zecharia Sitchin, ils ont développé la théorie des Annunaki créateurs de l’humanité. Ils s’opposent un peu. Voici le livre. Je vous rappelle aussi la chronique d’Antoine Gigal dans la revue Top Secret. Ce sont des livres à classer dans l’ufologie conspirationniste et (.?.) Reptiliens, il faut être honnête.

 

Jean-Luc Rivera : un nouveau livre est paru aux États-Unis, celui de Budd Hopkins [Jean-Luc rappelle l’œuvre du chercheur et artiste]. C’est un livre-testament nommé ART, LIFE and UFOs A memoir, aux éditions Anomalist Books [438 pages, 35 illustrations, 19, 95 dollars]. Budd Hopkins est un très grand peintre et sculpteur aux États-Unis, il parle de son enfance, de son observation d’ovni personnelle qui a été à l’origine de son intérêt pour les ovnis et ses enquêtes sur le phénomène des enlèvements à partir de 1972. C’est un livre que je recommande à ceux qui lisent l’anglais. Malheureusement il faudra attendre longtemps pour avoir sa traduction en français. Je vous en rappelle le titre : ART, LIFE and UFOs A memoir.

 

[20h45] Jean-Michel P. : voici maintenant la revue de presse des revues ufologiques produites par des associations spécialisées. Voici [Jean-Michel lit les sommaires] Contact OVNI n°93 du CEOF, UFO OVNI n°87, n°88, n°89 du GERU. Voici Ufomania n°59 et LDLN n°394. Je vous précise, si tout va bien, au dernier trimestre 2009, j’essayerai de m’abonner à ces revues pour les présenter chaque mois. Nous abordons maintenant la revue de presse commerciale. Voici le n°11 de la revue Les secrets du Temple qui porte à 95% sur les histoires et les légendes sur les templiers, mais il y a quelques références aux ovnis et aux e.t. . Voilà le n°2 de 5000 ans d’Histoire Mystérieuse, où il n’y a pas de véritable ufologie mais plutôt de l’archéo-ufologie. Ces petits numéros sont édités par les éditions Graphics à Nice qui publient chaque mois des sujets parallèles à l’ufologie. Ces revues sont très chères, celle-ci fait 8€. Elles sont intéressantes pour ceux qui découvriraient ce sujet. Ce sont des revues assez chères, dont le fond des sujets est de la redite. Jean-Luc ne me contredira pas, on en a parlé ensemble.

 

Alors, voici une petite revue sympathique traitant de sujets parallèles à l’ufologie. Il s’agit du Monde des religions hors série n°10 qui comporte un article sur le new âge avec des références aux e.t. (.?.). Alors, voilà ma revue préférée par le vide de ses textes et la beauté de ses images, il s’agit du Monde de l’Inconnu n°338 (.?.) avec un article sur le cas iranien du Phantom 4. Ufologie et portes spatio-temporelles. Il y a des photomontages assez intéressants, mais le texte n’est pas (. ?.) pour la modique somme de 5,90€. C’est moi qui achète, donc je peux me permettre de le dire. Voici Science et Inexpliqué, que je vous ai peut-être déjà présenté et représenté pour mémoire. C’est un numéro essentiellement consacré à l’archéologie ou l’ufo-archéologie. Il y a aussi l’avant-dernier numéro de Nexus, qui coûte 6,90€ mais qui est relativement intéressant. Le n°62, de mai-juin 2009 comprend peu de photos mais a de bons textes. Il y a des articles sur la santé, les ovnis, etc. Toujours dans les fameuses revues de couleur orangée, voici le hors série d’Enigmes de l’Histoire consacré aux sociétés secrètes initiatiques à travers l’histoire. C’est à lire. Voilà son petit frère qui fait 12,80€, c’est le hors série de Dossiers secrets et Complots, dans celui-là il y a quelques allusions aux ovnis et aux e.t. (.?.) je vous en passe et des meilleures.

 

Voilà le n°2 d’un nouveau magazine : l’Essentiel de l’Info, avec un article titrant « OVNI on ne vous dit pas tout ». C’est un article qui est la copie d’un article paru dans la revue Choc ou quelque chose comme ça. Contrairement à la couverture « économico-people », l’article d’une dizaine de pages est assez détaillé. Il est à lire, pour ceux qui ne veulent pas dépenser 3,55€, je fais des photocopies. Voici Sacrée Planète n°34. Il n’y a rie à dire, j’ai plaisir à vous le présenter. Il n’y a quasiment rien sauf les crop circles et une référence en entrée. Il y a un article d’Antoine Gigal sur les gaulois et les égyptiens qui n’est pas inintéressant. Toujours dans la même veine, voici le n°8 des Arcanes de l’Histoire consacré à la franc-maçonnerie, les fées, la magie des monuments sumériens. Cette revue, contrairement aux précédentes, est assez honnête sur le fond et (.?.) même si elle reprend. Je vous ai peut-être déjà présenté le n° de juin-juillet 2009 de Top Secret. Son rédacteur Roch Saüquère traite de Roswell. J’espère qu’on abordera ce thème dans la table ronde. Il y a aussi un article d’Antoine Gigal, un autre sur les PAN de catégorie D du GEIPAN. Ah oui, celui-là c’est un vrai plaisir, dans la même veine que les autres : Mondes Étranges n°4 spécial ovnis. Désolé, l’article principal traite de la conspiration ovni, mais il y a d’autres sujets ufologiques. [Jean-Michel P. donne le titre des articles). Il y a une photo assez (. ?.) David Icke, dans la même veine qu’Anton Parks et Zecharia Sitchin. Si Zecharia Sitchin m’entendait, il serait fou furieux. L’auteur de l’article a référencé tous les auteurs pour ou contre la théorie des Reptiliens. On y trouve les noms de (.?.) David Jacobs, Thomas Eddie Bullard, John Carpenter, etc.

 

Ah voici le numéro mensuel de Complots et Dossiers Secrets, n°3 de juin 2009 [Jean-Michel donne son sommaire] qui aborde entre autres (.?.) les pierres d’Ica, l’opération Svalbard , le regroupement mondial des graines. Dans le n°5 de Science et Inexpliqué, vous avez un article sur « l’homme a-t-il marché sur la Lune » et (.?.) les crânes de cristal, la BD cosmique de Jean-Pierre Petit. Dans Nexus n°63 de juillet-août 2009, il y a un article à la limite de l’ufologie, le livre d’Anton PArks, la Vierge de Guadalupe, les livres sur l’actualité ufologique et un blockbuster au centre du numéro : démocratie + cauchemar américain + (.?.). Nexus paye plus cher sa revue pour avoir attaqué la médecine. Voilà, la revue de presse est terminée. J’ai une petite pensée pour les États-Unis avec un hommage à deux extraterrestres [Michael Jackson] dont l’un fait le Tour de France [Lance Amstrong]. [Applaudissements du public dans la salle]. Ce soir, exceptionnellement, tous les conférenciers sont dans la salle et sont à l’heure. Le monsieur, là, c’est comme vous voulez, on ne vous force pas. Ah, Jean-Luc ?

 

[20h47] Jean-Luc Rivera : j’ai feuilleté cette revue [Les Mondes Etranges n°4, spécial ovnis]. La vague de cigares des années trente se réduit à une seule observation. Ce qui me fait également beaucoup rire, c’est un certain nombre de mélanges de photos. La photo de Christian Comtesse est en fait la photo de Jimmy Guieu ! Il y a une inversion entre l’abducté  Filiberto Cardenas et Herbert Schirmer. C’est assez amusant. Manifestement ils oublient de se relire. Frazier (?) et Sitchin sont aussi inversés. Monsieur, je vous passe la parole.

 

Monsieur (témoin): bonsoir à tout le monde. Je ne suis pas à l'aise, (.?.)c'est mon premier Repas Ufologique. Mardi dernier je suis allé au travail. Tout d'abord, pour moi le principe ovni = véhicule piloté par une intelligence extraterrestre est un concept qui ne me dérange pas. J'ai de l'intérêt pour le sujet depuis quelques années et j'ai un intérêt un peu plus fort depuis.  Au mois d'août, on va aller du côté de Hessdalen avec ma femme. On va y aller pour (.?.) garder les yeux ouverts. (.?.) 1h du matin. Avant de rire, laissez moi finir, c'est à Orly, il y a l'aéroport. Il y  avait une grande (.?.) je n'ai pas pu évaluer la distance. C'était près et loin à la fois. Cela avait l'air assez (.?.) quelque chose de chromé qui reflétait le soleil ce matin là. Cela avait un contour flou. Je l'ai vu vite fait, car je conduisais un scooter. Je m'intéresse au sujet mais je ne voulais pas arriver en retard au travail. L'observation a duré entre une à deux minutes. J'ai attendu au feu rouge pour pouvoir voir attentivement, pendant quelques secondes. Je suis au courant pour les rentrées atmosphériques, les nuages lenticulaires, je suis un poil aguerri. Il y avait dans mon champ visuel deux avions au loin. Je les distinguais parfaitement. Cela avait des contours très flous, c'était plus ou moins plat en dessous et plus ou moins une boule au dessus. Je l'ai vu pendant cinq secondes et plus rien. Dans le sens du terme, j'ai vu un ovni. J'aimerai assister à quelque chose comme ça pour y croire. C'est pour cela que je veux aller à Hessdalen (.?.). Ce n'était pas en déplacement (.?.) seulement une impression étrange, comme une personne face à une action sur un écran de cinéma. Le spectateur n'est pas au rythme de l'action. C'était mardi, à 7h du matin à Orly, voilà. [Applaudissements du public].

 

Monsieur : avez-vous essayé d'alerter des gens?

Témoin : il n'y avait personne autour.

Monsieur : vous travaillez à Orly, si j'ai bien compris. Vous n'y avez pas eu de confirmation de ce que vous avez vu?

Témoin : non, je travaille à Orly mais pas dans l'aéroport.

 

[20h56] Jean-Michel P. : je montre ce petit objet qui ne mange personne. [Jean-Michel montre un micro]. Il marche de temps en temps sauf quand il y a un vol de soucoupes! Je voudrais rendre hommage aux conférenciers des Repas Ufologiques Parisiens de cette dernière année. Ce qui est intéressant dans la table ronde que l'on souhaite créer c'est d'avoir votre avis, votre ressenti sur les sujets abordés ou les sujets à aborder.

Jean-Luc Rivera : excusez-moi, mais c'est aussi ce que vous pouvez nous apporter. Ni Gérard Lebat, ni Jean-Michel, ni Thierry Rocher et moi n'avons la science infuse et un carnet d'adresses colossal.

Jean-Michel P. : quel formidable numéro de duettistes faisons-nous ce soir. On n'a pas abordé que de l'ufologie depuis quelques mois mais s'il y a d'autres sujets ufologiques non abordés, profitez-en. il y a un sujet qui m'intéresse, c'est le cas Ummo et les Ummites. Cela a débuté dans le milieu des années 70? Jean-Luc?

Jean-Luc Rivera : dans le milieu des années 60.

Jean-Michel P. : merci, et j'aimerai bien avoir votre avis. Autre sujet sur lequel j'aimerai votre avis, c'est l'affaire de Roswell.

Jean-Luc Rivera : on a eu la chance d'avoir plusieurs fois Gildas Bourdais ici.

Jean-Michel P. : on me dit dans la salle Rennes-le-Château, Rennes-le-Château et les ovnis. Je ne l'aborderai pas.

Jean-Luc Rivera : le sujet a été abordé, entre autres, dans deux conférences par un dénommé Jean-Michel Pous [sourires dans la salle].

Jean-Michel P. : autre sujet, la (.?.) entre ufologie conspirationniste et l'ufologie scientifique. Comme vous le savez, je suis quelqu'un qui (.?.) entre Roswell et les années 80, l'ufologie classique a eu ses heures de gloire. Puis, l'ufologie conspirationniste a pris le pas depuis les années 90. L'ufologie classique est revenue à la charge. Elles sont à égalité. Qu'est-ce que chacune a pu apporter au sujet? Quelles sont les méthodes, classiques, conspirationnistes (.?.). je vais être provocateur jusqu'au bout. A quoi ça sert de compter des observations ovni depuis 1940 comme des collections de coléoptères? Pourquoi décrier l'ufologie conspirationniste, avec toutes les précautions à prendre, alors qu'elle tente d'expliquer en utilisant (.?.). On va prendre deux exemples : le col de Vence et Rennes-le-Château. Pourquoi on y observe des ovnis, des atterrissages et des contacts? On n'a pas une tentative d'explication. Si on veut voir des ovnis, il faut aller là-bas. Nick Pope avait évoqué le cas de Rendlesham, c'est très bien, c'est un cas sérieux. Hormis les militaires qui témoignent, mais dans ce cas sur l'engin, il y aurait eu un certain nombre de signes anciens (.?.). Il y a des milliers d'engins qui atterrissent. Là, à Rendlesham, on avait des inscriptions à creuser.

 

Je répète, c'est très bien de collationner des observations (.?.) les ovnis sont où? Ils survolent quoi? (.?.). Sur le cas le plus connu en France, l'ovni qui a atterri dans le jardin d'un français [le cas de Trans-en-Provence], il aurait suivi un ancien chemin. Voilà un élément à creuser. J'attends vos réactions. Le problème de l'ufologie actuelle c'est que si on ne passe pas sur des sciences parallèles, à quelques exceptions près, on est en panne (.?.). Le cas des contactés et des abductés, sans remettre en cause leur sérieux, quel est leur objectif ou l'objectif des entités qui ont enlevé? Il y a quelque chose qui m'interpelle. A un moment donné, s'il faut s'inscrire dans une action un peu plus dynamique (.?.) nous serons la plus belle association de philatélie de merveilleux (.?.). Je vais être provocateur aussi sur un sujet : le GEIPAN et ses archives. Son budget est de 150000€ annuels. Mais le GEIPAN, c'est nous, c'est nos impôts. Ce sont des recherches qui concernent la nation, donc nous. Lorsque les médias font des gorges chaudes sur l'ouverture des archives du GEIPAN. Mais le GEIPAN doit ouvrir la totalité de ses archives. Je n'ai pas consulté, mais en vingt ans, on ne doit pas trouver du (.?.). Voilà, c'est une série de réflexions, j'aimerai donc avoir vos réactions.

 

Jean-Luc Rivera : pendant que le micro circule, moi je suis comme le taureau face à la muleta. Pour moi, l'ufologie de papa, c'est grâce à ces gens là qui ont enquêté dans les années 50/60 que le GEIPAN a été créé. Il y a eu des études du sol pour les cas de Valensole et de Socorro. Ce n'est pas comme les gens qui parlent de dossiers secrets inabordables. Malheureusement l'ufologie conspirationniste ne fait pas avancer le schmilblick. Un chercheur comme John Keel a fait plus que (.?.) 'est grâce à tout cela que le GEIPAN existe malgré ses imperfections et la naissance d'organisations similaires (.?.). Ce n'est pas en utilisant un pendule que (.?.) je tenais à défendre l'ufologie de papa.

Monsieur : (.?.) l'ufologie classique.

Jean-Luc Rivera : je tenais à rendre hommage à l'ufologie classique qui a fait aussi rêver (.?.) quoiqu'en dise Pierre Lagrange et la parution d'un dossier sur les ovnis dans le Monde Diplomatique. Ce sont des resucées et cela ne vaut pas des (.?.).

Monsieur : vous avez parlé du GEIPAN, mais ce n'est qu'un seul organisme. J'ai d'autres sujets à débattre. Je suis presque sûr qu'il existe des extraterrestres. On peut le prouver par plusieurs (.?.). Plusieurs races extraterrestres venant en vaisseaux. Ils peuvent nous voir et pas nous. Je suis grec, il y a un brésilien ici (.?.) nous sommes tous citoyens de la Terre. Qu'est-ce que cela implique pour nous? [Applaudissements du public].

Jean-Michel P. : vous pourriez développer? Qu'est-ce que cela implique?

Monsieur : émotionnellement, cela va changer les gens. On va avoir la conscience de tolérer les gens. Mais il y a des kidnappings, des enlèvements. Je crois qu'on ne doit pas faire cela. Les agences de sécurité dans le monde ne savent pas comment résoudre le sujet ovni. Les extraterrestres peuvent venir faire une base sur Terre sans que l'on en soit informé.

Jean-Michel P. : c'est un ufo-conspirationniste passionné qui vous parle. Sur les abductions, on a rien, on a aucun matériel, si l'on aborde cela côté scientifique, il y a eu tout un tas d'expériences « dégueulasses » à la fin de la guerre sur des hommes. Ces abductions ne nous mènent nulle part. il n'y a aucune preuve que c'est extraterrestre. Cela pourrait être une manipulation de l'opinion publique. C'est peut-être l'oeuvre d'une certaine médecine qui n'en a pas les moyens légaux. Il faut rester très vigilant et je suis convaincu que les extraterrestres existent. Mais je mettrai dans le même tiroir les abductions et l'ufologie de papa.

Jean-Luc Rivera : hou là, je m'excuse d'intervenir. Il est vrai que dans les abductions, les cas d'implants sont discutables. Mais un élément est troublant, il y a dans le monde entier de gens qui ne se connaissent pas et vivent la même chose. On a aussi des cas qui ne viennent pas de l'hypnose. Dans ces cas, il y a des faisceaux d'indices convergents. Dans le monde des juristes cela peut emporter les convictions. Les extraterrestres ne sont peut-être pas d'une autre planète. Il y a peut-être une interaction entre ces êtres et certains services. Je me rappelle du cas de (.?.) avec Budd Hopkins. Elle n'était pas mythomane, elle avait des traces sur elle et il y avait eu une modification du terrain. Deborah avait eu une vie agitée, dont deux divorces [Jean-Luc résume le cas : sous-marin, lac, gens en uniforme lui retirant un implant dans l'oreille. Des gens qui avaient l'habitude. Elle n'a jamais revu son copain]. J'ai discuté personnellement avec elle un jour entier et je ne doute pas de sa (.?.).

Monsieur : si une preuve psychologique n'est pas une preuve, que faut-il comme preuve? Le choc psychologique des abductés ne peut pas être simulé. Donc si l'on dit que les abductés ne sont pas à prendre au sérieux (.?.). Parce que c'est l'inconnu, il ne faudrait pas les étudier, je trouve cela assez grave. Au-delà d'une menace extraterrestre qui peut faire éclater la planète en un claquement de doigts. Il y a des gens qui ont mis leur carrière en jeu comme John Mack qui est décédé. Ils auraient pu parler des médias et des politiques qui écartent le sujet [quelques applaudissements dans la salle]. On parle de Roswell en 1947 mais depuis il y a d'autres cas. Il y a eu un cas à Morales au Mexique avec des blessures provoquées par un ovni. Il y a des preuves sur Internet autres que celles des médias (.?.).

 

Jean-Michel P. :  je n'ai jamais dit que les abductions ce n'était pas sérieux. J'ai dit que face à la communauté scientifique, vous aurez plus de poids en leur parlant de Baalbek et de l'Egypte.  On y trouve des monuments pesant des centaines de tonnes et ce n'est pas l'homme qui a fait cela. Il vaut mieux partir sur d'autres pistes plus solides, plus concrètes. Je ne dis pas que les abductions ne sont pas sérieuses.

Marie-Thérèse Debien : mais il y a le conformisme scientifique!

Jean Carteron : les scientifiques sont nuls!

Jean-Michel P. : il faudra forcément discuter d'égal à égal avec la communauté scientifique (.?.). Mais sur les abductions, vous n'irez pas loin avec (.?.). Je peux vous garantir qu'avec certaines drogues et certains conditionnements vous ferez d'excellents abductés (.?.) communauté scientifique (.?.).

Jean Carteron : mais on s'en fiche!

Jean-Michel P. : je préfère monter au feu avec l'archéo-ufologie.

Monsieur : les abductions touchent les gens dans leur vie quotidienne.

Monsieur : mais il y a aussi les apparitions de la Vierge!

Jean-Luc Rivera : je suis désolé de reprendre le micro et d'être le méchant de service, mais il est 21h35 et il faut laisser travailler le personnel de la cafétéria. C'est dommage car le débat était passionnant et bien lancé, mais la soirée est toujours trop courte. Je vous donne rendez-vous le mois prochain, nous aurons avec nous la journaliste américaine Paola Harris (.?.). Une toute dernière intervention!

Monsieur : c'est en changeant de paradigme que l'on pourra avancer et pas en collectionnant les mystères!

Jean-Luc Rivera : c'est sur ce mot de la fin que cette soirée s'achève.

 

Thierry Rocher

 

Vous souhaitez intervenir à ce repas, dites le nous. Nous l'indiquerons ici à nos invités. Merci

Mardi 4 Août 2009

Public : Soirée TOUS PUBLIC

PAOLA HARRIS  

Journaliste - Écrivain

 

 

UN SUCCÈS MONSTRE POUR LA VENUE DE PAOLA HARRIS AUX REPAS UFOLOGIQUES DE PARIS

 

Une salle comble avec près de 200 personnes venues d'Espagne, de Belgique, de Grèce, des Pays Bas , entre autre et des quatre coins de la France. Le journal LE PARISIEN sur place et  plusieurs journalistes représentant des sites web. Plusieurs personnalités du monde ufologique dans la salle.

Une soirée, totalement gratuite, qui a permis à de nombreux invités enthousiasmés de rencontrer Paola Harris qui à véritablement conquis son public !

 

Le programme de la soirée du Repas Ufologiques Parisiens du 4 Août 2009  au Comptoir Casino de La Défense a remporté un succès inégalé depuis de nombreux mois. La venue en France de Paola Harris a été appréciée par un public qui s'est déplacé en nombre ainsi que par les idées novatrices qu'elle a exprimée qui ont parfois surpris mais qui ont démontré qu'en matière d'idéologie, l'Amérique est souvent innovatrice.

 

On a largement dépassé la barrière de l'ufologie "tôles et boulons" , la barrière du scientifiquement admissible en argumentant, photos et preuves à l'appui, que l'ufologie moderne peut largement admettre l'existence des " extraterrestres" et même éventuellement leur présence ou leur visite constante de notre planète. Les ovni, on en observe constamment dans le monde entier, une carte des observations relevées au cours d'une période très courte aux USA à été présentée et fait état d' un nombre important d'observations. Cette même carte, si elle avait été agrémentée de toutes les observations relevées dans le monde, aurait démontré un résultat impressionnant ! Preuve si besoin en était, de prendre ce phénomène au sérieux. Nous savons par expérience, qu'un grand nombre de ces  observations sont assimilables après une analyse à des phénomènes connus, mais, le reliquat soit 5 à 20 % des cas restent NON IDENTIFIÉS  et constituent la masse des observations d'ovni qui posent un problème. La sécurité de l'espace aérien est dans ce cas mis en cause.  On a fait état des pilotes d'avions qui ont observé ces engins, évitant parfois la catastrophe. Ce dossier mérite donc une attention particulière et des études complémentaires qui ne peuvent êtres mises en oeuvre que par des états, s'avèrent indispensables.

 

Le congrès de Barcelone (Espagne) d'ou revient  Paola Harris, spécifiquement dédié à l'Exopolitique, avec la participation de plus de 1400 personnes venues du monde entier, y compris la Chine, ouvre une nouvelle page de l'ufologie. L'implication des gouvernements dans l'étude du phénomène et de la divulgation des "secrets" encore cachés est une chose indispensable. Que devons nous faire en cas d'invasion extraterrestre ? La question est rarement abordées par nos gouvernements. Elle est pourtant d'une importance cruciale et doit être  étudiée. Le congrès de Barcelone met en évidence les lacunes en la matière et lance un communiqué d'une importance mondiale sur ce thème.  Sera t'il suivit ?  L'avenir nous le dira...........

 

De nombreux pays, pour la majorité cité par Paola Harris lors de cette soirée, par l'intermédiaire de leurs divers services des armées, mettent actuellement sur le net un nombre de plus en plus important de documents jusqu'alors classés " top secret". C'est une avancée, ( il y a encore quelques années, on déclarait officiellement que les gouvernements ne détenaient rien sur ce dossier !  mensonge.....) mais encore bien timide par rapport à une reconnaissance officielle des gouvernements de la réalité du phénomène ovni.  La divulgation des  rapports et informations relatifs à des " crashs" d'ovni, dont la preuve de leur réalité, s'avère de jour en jour de plus en  plus probantes est également demandée. Des pressions de plus en plus virulentes, dans ce sens, sont mises en oeuvre par diverses associations spécialisées en Exopolitique. La France n'est pas en reste dans ce domaine, après la publication de la lettre de l'Amiral Pinon et plus récemment de la pétition en direction du Président de la République Française,  engagée par un groupe d'associations ufologiques à l'initiative de la Fédération AIRPLANE.

 

Cette soirée, riche en enseignements divers, à été retransmise en directe par Trice Sheridan, qui a fait le déplacement des États Unis vers la France et installé son matériel sur le site des Repas Ufologiques Parisiens,  vers des radios américaines. Près de 100 000 auditeurs ont ainsi pu suivre cette émission aux États Unis.  Elles sera diffusée, vue son succès, en différée sur d'autres stations radios américaines. Ce point démontre l'importance que prend le réseau des Repas Ufologiques et explique pourquoi, sur certains points, on nous envie de l'autre côté de l'Atlantique. D'autres personnalités Américaines vont dans l'avenir, faire le voyage, pour venir s'exprimer aux Repas Ufologiques Parisiens.

 

Nous ne pouvons que féliciter l'équipe des Repas Ufologiques de Paris qui a déployée, malgré de nombreuses absences, entre autres dues aux vacances, une logistique informatique, son et vidéo exceptionnelle et à la hauteur de l'événement.  Merci à la Radio ICI ET MAINTENANT qui a diffusée le soir même une émission de qualité avec Paola Harris, interviewé, fait exceptionnel, par Didier De Plaige en personne ! Merci à Tonio du forum ICI ET MAINTENANT - LA VAGUE D'OVNI qui a réalisé un travail important de traduction et sous titrage des interviews historiques de Corso et de Heller. ( que nous pouvons vous communiquer sur simple demande). Merci à Jean-Luc Rivera qui a assuré un travail remarquable en traduisant en temps réel les propos de Paola Harris lors de cette soirée. Merci pour l'aide exceptionnelle apportée par Patricia Marti, Jean-Pierre Laviano, Georges Metz, Gérard Deforge, Jean-Claude Venturini, Gilles Lorant  qui ont permis la réussite de cette soirée. Nos plus vives félicitations à Paola Harris qui nous a fait vivre quelques heures de plaisir grâce à sa  gentillesse et la qualité de ses  interventions, ainsi qu'à Trice Sheridan qui nous a permis grâce à son concours de vous  offrir gratuitement cette soirée de bonheur.

 

Nous avons appris que Le commandant Duboc qui devait être parmi nous ce soir n'a pu se déplacer, cause de maladie. Nous lui souhaitons un prompt rétablissement.

 

Notons toutefois, qu'en matière d'organisation des Repas Ufologiques de Paris, qu'un appel a été lancé dans le but de renforcer et de restructurer l'équipe, entre autre par la recherche d'une personne qui  pourrait reprendre la direction de ces Repas. Un travail de coordination et de mise en place du programme l'attend. C'est un poste indispensable à la poursuite de ces repas. Une équipe, en place, dont les acteurs sont spécialisés dans divers domaines le secondera. Merci de nous contacter à ce sujet ( lebat1@aol.com).


EN QUELQUES HEURES, GRÂCE A INTERNET, LA NOUVELLE EST CONNUE DANS LE MONDE ENTIER !

 

 

 

Nos plus vifs remerciement à tous ces sites Internet, aux web masters qui ont travaillé à diffuser cette information avec une grande rapidité. L'information aux Usa fait elle aussi son chemin, la diffusion sur le net par la radio présente à ce repas, en direct, du repas ufologique à Paris, avec Paola Harris, a été écoutées dans près d'une centaine de pays (suivant les connections.) L'émission devrait être reprise par certaines radios de ce réseau, assurant ainsi une diffusion importante de l'information. Le réseau des Repas Ufologiques maintient sa popularité à un haut niveau et prochainement, grâce à cette situation, d'autres grands noms de l'ufologie Américaine devraient faire le déplacement à Paris, à nos repas. Rappelons le contexte dans lequel tout cela est mis en oeuvre : la participation bénévole des acteurs, des organisateurs et une gratuité totale de ces repas, ce qui avec une méthode courante représenterait une participation de plusieurs dizaines d'euros pour chaque personne qui assisterait à de telles soirées.


PAOLA HARRIS ENREGISTRE POUR ICI ET MAINTENANT

 

C'est hier soir Vendredi 31 juillet 2009 que Paola Harris a procédé à l'enregistrement d'une émission radio - filmée - à destination des auditeurs de la Radio "Ici et Maintenant".

 

Dès que nous nous avons eu confirmation de la venue de Paola en France, nous avons pris contact avec cette station que nous apprécions et qui est bien connue de tous les Repas Ufologiques afin que Paola Harris, lors de son séjour en France, soit entendu par ses auditeurs.

 

Ce souhait est donc maintenant exaucé et dès mardi soir 23 H 00, tous les auditeurs de la radio ICI ET MAINTENANT  sur Paris (FM 95.2) et via Internet accessible dans le monde entier, pourront entendre Paola Harris et Trice Sheridan, dans une émission qui selon Alexandre, le réalisateur technique bien connu de l'émission, est une des meilleures qu'il a produit !

 

Privilège, Paola Harris est directement interviewée et traduite en Français par Didier De Plaige !  C'est un honneur.... 

 

L'émission a été intégralement enregistrée en vidéo et nous pourrons tous la retrouver sur le site de la radio ICI ET MAINTENANT.

 

Après le Repas Ufologique Parisien, qui sera totalement différent de ce que Paola Harris à déclaré à la radio, il sera aisé de retrouver cette "actrice" du monde ufologique mondial, sur ICI ET MAINTENANT  95.2 sur Paris et en direct sur internet.

    


PAOLA HARRIS EST ARRIVÉE A PARIS

ELLE SERA PRÉSENTE AU PROCHAIN REPAS UFOLOGIQUE PARISIEN

 DU MARDI 4 AOÛT 2009 DES 17 H 00

 

Tout juste arrivée de Barcelone Paola Harris a rejoint Gérard Lebat qui arrive quant à lui de Marrakech, Trice Shéridan qui vient de Virginie (USA) et Jean Luc Rivera qui pour sa part revient d'une conférence en Belgique pour participer à une réunion de travail autour d'une bonne table, au Navigator, un petit restaurant dans la quartier Latin à Paris.(1)

 

Quelques mots sur le congrès de Barcelone en Espagne, qui a réuni la majorité des spécialistes d'Exopolitique en matière d'ovni, d'Europe et des usa. Une réussite selon ses mots. Paola Harris nous annonce que Jean Charles Duboc sera des nôtres pour ce prochain Repas Ufologique Parisien. Informé en parallèle de sa venue, nous lui avons donné quelques minutes pour intervenir au cours de la soirée qui promet d'être non seulement intéressante, mais très chargée ! Jean Luc Rivera en assurera la traduction. Trice Sheridan a fait le déplacement des Usa afin d'enregistrer ce Repas Ufologiques exceptionnel à l'intention d'une série de stations de radio aux Usa.

 

Le programme sera chargé, Paola nous annonce 2 h 30 de conférence avec un support audiovisuel. Nous avons prévu de longue date de commencer ce Repas Ufologique à 18 h 15. Dés 19 H 00, et peut être un peu avant cette heure si la situation le permet, la conférence débutera. La soirée sera un événement car à nouveau, l'organisation des Repas Ufologiques Parisiens permettra aux personnes intéressées par le domaine des ovni, de rencontrer des ufologues d'outre atlantique et des personnalités de ce domaine, sans bourse délier !

 

Nous espérons que cette conférence ouvrira la porte à une série d'intervenants américains qui projètent leur venue en europe. La notoriété des Repas Ufologiques a largement dépassé nos frontières et nous avons régulièrement des propositions de la part d'ufologues connus, résidant dans de nombreux pays, de venir gratuitement, en leur payant seulement le billet d'avion. Nous apprécions beaucoup ces gestes, mais notre règlement ne permet pas d'organiser régulièrement des soirées qui seraient payantes pour nos invités.

 

(1) Nous précisons si besoin était, que tous les frais inhérents aux Repas Ufologiques sont prit en charge sur les deniers personnels des organisateurs, des participants, dans un système de bénévolat au profit de la communauté qui participe à ces repas.


 

Après une rendez-vous manqué en 2008, Paola Harris, célèbre journaliste Italo-américaine, largement impliquée dans le dossier OVNI, viendra à Paris, aux Repas Ufologiques le 4 août 2009.

 

C'est grâce à un "sponsor" américain, qui estime important ce déplacement à nos Repas, que cette rencontre pourra avoir lieu. Une chance pour beaucoup d'ufologues, que de pouvoir rencontrer et dialoguer avec Paola Harris, présente dans de nombreux colloques américains, mais aussi dans d'autres pays. Chacun sait que les orateurs intervenant dans les  divers Repas Ufologiques sont très accessibles, ces rencontre étant fort conviviales. Le déplacement dans notre pays de personnalités "mondialement" connues contribue à un échange d'idées ce qui est d'une grande importance pour tous. Les Repas, grâce à leur notoriété permettent cela. Nous pourrions faire plus si des invités pouvaient d'occuper de cela, nous sommes en relation avec la majorité des personnalités mondialement connues qui ne demandent qu'à venir sur simple remboursement des frais de voyage.

 

Paola Harris est engagée aux États Unis dans le mouvement de Michael Salla, qui ne cesse d'influencer les "politiques" américains afin de libérer toutes les informations relative aux dossiers ovnis, conservées " top secret" aux Usa. L'influence se fait d'ailleurs très intense actuellement vis à vis du nouveau président " Obama" dont les ufologues américains attendent beaucoup.

 

Paola Harris vient aux Repas Ufologiques de Paris après sa participation au congrès international d'Exopolitique de Barcelone en Espagne. Il s'agir d'un important rendez-vous mondial d'ufologie. Elle aura donc beaucoup de choses à nous raconter sur ce qui se passe dans le domaine. Elle nous prépare également un montage PowerPoint, qui sera projeté sur un écran lors de la soirée.

 

 

PAOLA HARRIS SUR LA RADIO "ICI ET MAINTENANT"

 

 

La soirée sera doublée par la présence, après le Repas Ufologique, dès 23 H 15 de Paola Harris, sur les antennes de la radio "ICI ET MAINTENANT" qu'on peut retrouver sur Internet  -  http://icietmaintenant.info/  et sur la bande FM en région Parisienne (95,2).

 

le communiqué de presse diffusé

 

PAOLA HARRIS SPÉCIALISTE INTERNATIONAL

DES OVNIS EN POLITIQUE A PARIS LE  4 AOÛT 2009

Journaliste, grand reporter et écrivain, Paola Harris, cette Italo-américaine, spécialiste international du phénomène OVNI, sera à Paris le 4 août 2009, aux Repas Ufologiques. Sa popularité et sa connaissance du dossier des «  soucoupes volantes »  font que nous retrouvons Paola Harris dans le programme de la majorité des grandes conférences données sur le sujet à travers le monde : Septembre 2007 à la X-Conférence de Washington, Février 2009 au Congres International sur les ovni de Laughlin au Nevada,  en 2001 à l’ufo International congress de San Marino (Saint-Marin), au Congrès international sur les ovni de Paradiso (Italie) en 2005, à la world exopolitic conférence de Rome en 2008 etc…

 

Elle viendra à Paris nous parler d’Exopolitique, des décisions mondiales prises par les grands de ce monde en cas d’invasion « extraterrestre » ainsi que de l’implication des ufologues américains dans le milieu politique.  Elle sera au cœur du problème car elle donnera une conférence, avant de venir à Paris, au sommet international d’Exopolitique de Barcelone (Espagne) qui aura lieu les 25 et 26 juillet 2009.

 

Cette soirée sera exceptionnelle car  grâce à l’implication internationale de Paola Harris, elle est en mesure de nous donner une vision tout à fait nouvelle sur les importantes transformations qui se déroulent actuellement dans notre civilisation vis-à-vis du dossier des «  civilisations extraterrestres » et des ovnis. On admet aujourd’hui que l’homme ne serait pas seul dans l’univers mais certainement quelque chose de tout à fait banal à l’échelle de cet «  infini ». Certains scientifiques évoquent l’idée que nous serions seulement une simple planète, au milieu d’un ensemble de civilisations très évoluées et  hautement organisées à l’échelle intergalactique. Tout ceci bouleverse nos idées, les fondements de nos religions et la conception que nous nous avons de notre univers.

 

Paola Harris rencontre dans le cadre de son travail de journaliste spécialisé, fortement impliqué dans la recherche sur le dossier des ovnis, les plus importantes personnalités qui dans le monde sont  à la pointe dans ce domaine. Elle a été durant six années une proche collaboratrice du Dr Hyneck, Astronome, ancien conseiller du Project Blue Book et ancien président du Cufos, aux Etats-Unis. En Italie, elle a travaillé avec le Dr Pinotti, président du CUN, l’organisme qui se consacre à l’étude du phénomène ovni le plus important de ce pays.   Ces implications font qu’elle a une excellente connaissance de la recherche dans ce domaine et des orientations prises par les milieux Politiques. Ceci l’amène à demander, dans le cadre de sa démarche « Exopolitique », à tous les pays Européens, aux Etats-Unis d’Amérique, la levée de tous les secrets en matière de présence extraterrestre et l’intensification des recherches dans ce domaine. Elle profitera de sa présence en France pour évoquer cette revendication faite à l’échelon Internationale par différentes associations qui pensent que les gouvernants de ce monde nous cachent la vérité sur le  dossier des OVNIs.

 

Le 21 Janvier 2009, le Président Barack Obama signe un memorandum  par lequel il promet de garantir la transparence du Gouvernement , entre autre, en matière de recherche.  Le mouvement Exopolitic, que soutient Paola Harris, demande au Président  des Etats-Unis, dans le cadre de cet engagement, de rendre publique toutes les recherches entreprises sur les ovnis dans ce pays.  Les pétitions s’enchaînent, les revendications se font nombreuses, mais, tout comme en France,  avec la lettre adressée au Président Sarkozy au sujet des ovni, signée entre autre par le Contre Amiral Pinon,  pas de suite et rien ne se concrétise.  Des milliers de personnes ont également alerté notre président, par une pétition récemment lancée à travers notre pays, de l’urgence qu’il y a à mettre en place un véritable programme de recherche sur le phénomène ovni.

 

Il existe une résolution  prise à l’ONU le 18 décembre 1978 qui oblige tous les pays membres à prendre des dispositions pour coordonner au plan national les recherches scientifiques, les enquêtes sur la vie extraterrestre et les ovnis. Le secrétaire Général de l’ONU devra être tenu informé des observations, recherches et des programmes lancés dans le cadre de cette résolution.  Qu’en est-il à ce jour ?

 

Les Etats-Unis vont-ils être le seul pays à ne pas respecter cette résolution ? En France, quelques informations sont déjà sur le net, le Danemark, quelques jours après l’élection du Président Obama à lui aussi annoncé qu’il rendait public toutes ses archives sur les Ovni, depuis quelques années la Grande Bretagne publie de temps à autres un nombre important de documents très révélateurs de la politique antérieure sur ce dossier. Citons aussi le Brésil, l’Espagne, le Chili, l’Italie, le Pérou, le Mexique etc… Les gouvernements, les un après les autres, rendent publique un certain nombre d’informations sur les ovnis. Cette résolution, datant de 1978, prise grâce à l’intervention de Sir Eric Gairy, premier Ministre de la Grenade, se mettrait-elle progressivement en place ?

 

Paola Harris, si elle vit depuis de nombreuses années à Boulder, au Colorado, elle n’oublie par pour autant son Italie natale ou elle revient périodiquement. Elle évoque souvent la différence existante entre l’ufologie Américaine, fortement « commerciale », par rapport à l’ufologie Italienne, beaucoup plus orientée vers une démarche « Scientifique ». L’une des observations Italienne qui l’a profondément touchée est celle de  Florence ou on a observé le 27 octobre 1954, au dessus d’un terrain de foot un ovni. Les deux équipes arrêtèrent le match, le public leva les yeux vers le ciel et des milliers de personnes ont  alors observé l’évolution d’un objet qui relâcha sur le sol une substance blanche appelée «  cheveux d’anges ».  On retrouve une matière similaire lors de nombreuses observations d’ovnis datant des années 50.

 

C’est donc au cours d’une soirée exceptionnelle et unique, à Paris, que nous pourrons retrouver Paola Harris, le 4 août 2009 à 18 h 30 aux Repas Ufologiques, « Comptoir  Casino » au 2ème niveau du Centre Commercial « Les Quatre Temps » à Paris La Défense avec au programme, une projection audio-Visuelle. Entrée gratuite. Informations sur le site : http://www.les-repas-ufologiques.com

 

 

QUELQUES OUVRAGES DE PAOLA HARRIS QUE VOUS POUVEZ TROUVER SUR AMAZON.FR

(SITUATION AU 20 JUIN 2009)

L'occasion pour vous de vous les faire dédicacer sur place, lors du Repas Ufologique.

 

Cliquer Sur le titre de l'ouvrage pour le commander

Exopolitics: How Does One Speak to a Ball of Light? de Paola, Leopizzi Harris (Broché - 8 février 2007)
Acheter neufEUR 19,12 EUR 16,94
10 Neufs et d'occasion à partir de EUR 14,05

Habituellement expédié sous 2 à 3 semaines

 

Cliquer Sur le titre de l'ouvrage pour le commander

Connecting the Dots: Making Sense of the Ufo Phenomenon de Paola Leopizzi Harris (Broché - 6 mars 2008)

9 Neufs et d'occasion à partir de EUR 17,33

Cliquer Sur le titre de l'ouvrage pour le commander
Connecting the Dots: Making Sense of the Ufo Phenomenon de Paola Leopizzi Harris (Broché - 10 mai 2006)
8 Neufs et d'occasion à partir de EUR 21,77

 

Cliquer Sur le titre de l'ouvrage pour le commander

Exopolitics: All the Above de Paola Leopizzi Harris (Broché - 7 avril 2009)
6 Neufs et d'occasion à partir de EUR 21,29

 


UNE INTERVIEW DE PAOLA HARRIS PAR DENNIS WHITNEY

 

Question 1:

Dennis Whitney

Paola, vous venez de voir votre première observation d'OVNI en Italie, récemment. Dites-nous ce que vous avez vu et si cela a changé ou renforcé votre opinion sur le sujet.

 

Paola Harris:

Je me suis rendue dans une vieille ville médiévale ,près de Turin et je suis allée voir une artiste , nommée Laura, qui m'a dit que chaque soir, de 6 à 8 heures, des lumières pulsantes apparaissaient, venant de nulle part. Elles semblaient spécifiques à ce lieu et aussi brillantes que le soleil.

Pendant que je l'interviewais, elles apparurent. Je ne pus quitter mes jumelles pendant une heure.

Les lumières étaient de différentes couleurs et elles se déplaçaient en zigzag et rapidement. Elles clignotaient, puis repartaient en pulsant constamment. J'étais totalement étonnée. Elle me donna plusieurs photos et films à analyser.

 

Question 2

Denis:

Si les OVNI sont réels, comme beaucoup le croient, est-ce que le secret est imposé par les chefs militaires, les gouvernements et les principaux media, secret auto imposé, ou est-ce les occupants d'OVNI veulent que le public , en général, ne soit pas informé de leur technologie, de leur planète d'origine ou de leur histoire avec la Terre?

 

Paola:

La réponse est dans « All of the Above »(Tout au- dessus).qui est, en essence, le nom de mon nouveau livre. Si les ET  désiraient que  le secret soit levé, ils apparaîtraient, comme dans le scénario d' « Indépendance Day »( le jour de l'indépendance) Pas de discussion. Les jeux sont faits! Il y aurait un vaisseau important au-dessus des principales villes comme dans le livre d'Arthur C. Clark: «  Childhood's End »( la fin de l'enfance) . Mais  ils causent assez de  remous dans le monde, spécialement en ce moment au Royaume Uni, pour se faire connaître . Le Docteur Michael Wolf Kruvante, important divulgateur, m'a dit que « vous ne pouvez enlever un tapis »de dessous les pieds des gens, sans le remplacer par quelque chose. Je pense que nos leaders ne savent pas, par  quoi le remplacer. Comme le disait le colonel Corso dans son scénario de contact: « A New World if you can take it »( un nouveau monde, si vous pouvez l'appréhender ) Je pense que cela se produira quand tous les joueurs seront d'accord, que le moment est arrivé.

 

Paola Harris  à gauche, Michael Stalla d'Exopolitic 3éme à gauche - Photo Paola Harris)

Question 3:

Dennis:

En accord avec Stephen Bassett et le Dr Steven Greer, je souhaiterai faire  pression sur le Président Obama pour qu'il révèle au public, ce  que le gouvernement des États-unis sait sur les OVNI et les ET.

Pensez-vous que la vérité puisse être révélée publiquement et pourquoi?

 

Paola:

Non. Je pense réellement que les États-unis auraient besoin d'expliquer pourquoi, ils ne disent  pas  la vérité à propos de Roswell, en 1947 et de tous les crashes d'OVNI de par le monde. Ils auraient besoin d'expliquer ce qui s'est produit à l'aire 51 et ce que sont devenus les épaves et les corps. Ils auraient besoin d'expliquer les documents filmés de la Nasa sur les OVNI. Tout cela demande beaucoup d'explications. Mais aussi,  ils seraient obligés d'admettre qu'ils ne peuvent rien faire pour protéger les gens. Le mensonge et l'instauration du cover-up durent depuis terriblement longtemps. Le seul moyen de faire parler les militaires- parce que je ne crois pas que ce soit le gouvernement, mais un gouvernement secret - serait l'observation de 5 OVNI ou plus, au-dessus des principaux aéroports américains, et à ce moment, ils l'appelleraient «  une invasion. »

Mais je suis optimiste, et  et je parlerai pour la quatrième fois à la conférence de Bassett à Washington  DC, du 17 au 19 avril 2009. Nous insisterons sur le fait que l'humanité peut appréhender la vérité sur les OVNI.

 

Question 4

Dennis:

Continuons sur ce  sujet. Étant donné la réaction des Américains à l'émission de radio en 1938, d'Orson Wells :guerre des mondes, sommes-nous réellement prêts pour cette vérité, ou sommes nous encore une espèce apeurée et mal préparée, pour appréhender la réelle  possibilité de disques parcourant nos cieux?

 

Paola:

Qui peut appréhender une invasion de ce type? Personne. C'était certainement la plus mauvaise tactique à utiliser. S'ils désiraient nous envahir ,ils l'auraient fait sans notre permission. Il n'y a rien eu de ce type bien que Nick Pope ex-employé du MOD, disait récemment dans une interview,  nous avons engagé quelques escarmouches dans les airs. Je pense que nous avons perdu quelques avions , mais il faut être dément pour engager un combat avec une culture supérieure à la nôtre.

Ils paraissent nous observer et non, nous envahir. Je dis « ils paraissent » parce que personne , en réalité, le sait. Depuis que l'on sait que les contacts se font par des moyens télépathiques , puisqu'ils ne sont certainement pas allés en classe , pour apprendre tous les langages de la Terre, il me semble qu'il est temps d'envoyer des messages de paix, facilement compréhensibles, par des moyens de transfert de pensée, de méditation ou PSI. Enfin, ils n'envoient pas de messages hostiles, à partir d'une culture hostile, bien que nous le percevons encore comme tels.

 

Question 5

Dennis:

Votre accès aux personnalités du Vatican est unique et important, Paola. Les chefs de l'église ont (apparemment)fait de grands progrès, récemment ,pour préparer la religion catholique, et tous les gens à travers le monde, pour une imminente divulgation. La religion est-elle préparée à cela, et que sait le Vatican , puisqu'ils ont déclaré que si les aliens existent  , ils seraient des frères et soeurs de l'espace et que cela ne supprime pas l'existence de Dieu?

 

Paola:

 Non. Le chef astronome du Vatican, le père Funes de l'observatoire du Vatican, dit que la présence de la vie extraterrestre, signifie qu'il y a plus d'âmes dans un Univers plein de vie, qui peuvent rendre gloire à Dieu et que cette doctrine n'est pas en conflit avec la religion catholique.  Le fait que cet article vient  du journal officiel du Vatican « L'Observatoire Romano » veut dire, que c'est approuvé par le pape lui-même. Donc l'Église Catholique a pris position. Pourquoi? Les Jésuites de l'observatoire de l'Arizona pensaient -ils à la « seconde venue » ou autre? Le père Funes appelle les ET frères et soeurs, dans l 'article, ce qui veut dire qu'il ne parle pas des Gris Zeta, mais de gens, qui paraissent comme nous! Il ajoute aussi un dogme ou une nouvelle doctrine, en disant que Jésus n'avait pas eu besoin de mourir pour eux, parce que ces aliens n'étaient pas nés avec « le péché originel , seuls les hommes le sont» Je pense que c'est plutôt révolutionnaire et montre que quelque chose vient. Mon amitié avec le regretté Monseigneur Balducci, comme je l'ai signalé dans mes livres,  me conduit à croire, que parmi les institutions, l'Église voulait demander aux gens de prendre conscience d' une vérité, connue, depuis des siècles. Il suffit de regarder l'art religieux du début de la Renaissance. 

 

Question 6:

Dennis:

Les docteurs Michael Salla et Richard Boylan, que je respecte vraiment  beaucoup, ont l'opinion que des êtres sont parmi nous, travaillent avec nous, et ont peut-être même infiltré les halls du Congrès et du Pentagone. Est-ce vraiment le cas, et comment le savoir?

 

Paola:

Ma recherche avec les cas de Billy Meier, Adamski, le cas de Maurizio Cavallo sur mon site. (www.paolaharris.com) qui possède actuellement des photos des aliens, et le début d'un nouveau livre ( « Mass contact » par Stephano Brescia) sur un type alien vivant sur la côte de l'Adriatique, en Italie, confirme  que « Définitivement, ils marchent parmi nous! » Pourquoi pas? Nous avons commercialisé lepetit « gris »comme le seul alien connu, dans le but de provoquer la terreur, dans le coeur des hommes. Connaissez-vous le cas  de Charles Hall, sur lequel , j'ai enquêté? Dans son livre « Millennial Hospitality », il raconte en détail  comment il a vécu avec les aliens «  Grands Blancs » et leurs enfants,  dans la base d'Indian Springs ,sur l'aire 51 au Névada, de 1965 à 1966. Ils étaient les « hôtes » du gouvernement US. Personne n'a préparé pour cela, le météorologue de l'Air Force, Charles Hall. Ainsi , si on recherche , et je dois inclure le livre « Alien bases » Timothy Good à cette étude, on trouve que les aliens, marchent parmi nous. Suivant Thimothy Good, que j'ai rencontré, vous devez les questionner télépathiquement. Vous pouvez noter qu'ils sont différents des humains.

 

 

Paola Harris au National Presse Club  de Washington

Question 7

Dennis:

Le Colonel Philip Corso( Le jour après Roswell), avec toute sa candeur et son intégrité, fut un personnage très controversé dans l'histoire ufologique. Étant donné ses déclarations extraordinaires de technologies inversées par  notre pays,  et de remises en état de vaisseaux abattus, avez-vous des doutes sur ses écrits? Avez-vous des preuves de technologie alien utilisée ,quotidiennement, dans  le  civil ou le  militaire? Et secondairement, savez-vous si le déni inflexible de son histoire par les autres, l'a affecté durant ses dernières années?

 

Paola:

J'ai très bien connu le colonel Corso. Je l'ai amené en Italie et nous avons traduit son livre, pour lequel , j'ai écrit la préface. Il fut appelé: « The Day After Roswell ». Nous devons nous rappeler que le co-auteur aux États-unis était Bill Birnes et qu'à cause de quelques inexactitudes, il fut volontiers écarté. Ce fut un livre très important avec beaucoup d'implications non désirées .Mais le Colonel a laissé des notes écrites de sa main que nous avons publié en Italie, sous le titre: «  The Dawn of a New Age »(l'aube d'un nouveau jour. ) Sa motivation, disait-il,  était que ses trois petits-fils, en tant que jeunes adultes, sachent la vérité. La technologie alien inversée est une des principales raisons du secret. Personne ne désire donner ces jouets. L'ex-ministre de la défense canadienne, Paul Hellyer et moi, sommes les principaux supporters du colonel Corso. Corso a été profondément blessé d'avoir été mis en doute. Sa réponse était toujours: « Où étiez-vous? Avez-vous le degré de secret que j'avais ? »Le Colonel disait la vérité. En Europe, nous le savons.

 

Question 8:

Dennis:

La crédibilité de la NASA, depuis un moment n'est pas bonne. Et je suis de ceux qui le pensent . Croyez-vous  qu'ils disent toute la vérité , lorsqu'ils déclarent qu'ils n'ont pas trouvé de signes de vie intelligente ailleurs, alors  qu'ils ont des vidéos  et des photographies récentes, qui réfutent clairement ceci?

 

Paola:

Je pense que la NASA évite délibérément de faire des déclarations officielles de cette sorte. Elle ne parle pas mais des astronautes , comme Gordon Cooper, le Dr. Edgar Mitchell et même Buzz Aldin l'ont fait . Mais en définitive, que peut dire la NASA aux gens? Peut-être , comme beaucoup d'autres agences, elle ne sait comment l'expliquer. Tout le monde a besoin de faire le ménage , en même temps. La NASA ne peut parler, si l'Air Force est encore à proposer les ballons météorologiques Mogul. C'est à vous de « relier les points », comme j'ai titré  mon premier livre.

 

Question 9:

Dennis:

Il y a quelques personnes dans notre cercle personnel, qui n'acceptent pas la réalité ET , et actuellement sont sur la défensive à ce propos. L'évidence existe certainement mais ils ne veulent pas la voir. C'est très frustrant pour plusieurs d'entre nous. Quelle est la meilleurs façon de persuader de telles personnes ou faut-il ne pas essayer?

 

Paola:

Ce n'est pas une religion. Nous n'avons pas à dissuader qui que ce soit. Parlez avec les gens, qui sont intéressés. Vous pouvez demander, si c'était vrai, est-ce que ce serait intéressant?

La plupart des gens ont leur vie et cela change la vie. Si vous acceptez cette idée, cela veut dire, que vous devez en prendre la responsabilité. La plupart des gens préfèrent regarder un match de football  à la place. C'est OK. C'est la théorie du 100 éme singe. Quand quelques uns sont au courant, il arrive un moment , où tous sont au courant.

 

Question 10:

Dennis:

Beaucoup de personnes suggèrent qu'il est impossible pour un gouvernement de garder quelques chose d'aussi significatif que le secret, pendant 60 ans et plus, sur l'existence des ET et de soucoupes volantes accidentées. Est-ce impossible?  Ont-ils réussi grâce à une science simple et efficace, par des menaces et de l'intimidation ,à ce que personne n'a osé parler, jusqu'à ces jours derniers?

 

  

Paola Harris aux Repas Ufologiques Marseillais

Paola:

A présent ,nous avons  de nombreux divulgateurs du gouvernement, qui sont des gens très réputés et crédibles. J'ai commencé à travailler avec le fameux professeur Hynek ,qui avait été chargé par l'Air Force de diriger le projet Blue Book, aussi je savais directement, que c'était complètement vrai. Ce que nous ne savions pas , c'était qui ou quoi, se trouvait dans ces véhicules. Le colonel Philip Corso , le sergent O'Dean (NATO. S.H.AP.E.), le sergent Clifford Stone  (retraité de l'armée), l'astronaute d'Apollo 14, le Dr. Edgar Mitchell, tous ces hommes ont parlé. C'est nous qui ne voulons pas écouter. Les gens ont besoin de faire le travail de base et de lire les témoignages et tout ce qui se trouve dans les livres. Dans les miens, ils trouveront  26 interviews, mot pour mot,dans chaque livre. Je n'ai rien changé. Ce sont leurs mots exacts. Les menaces ont marché dans le passé. Je pense qu'aujourd'hui , c'est différent.

 

Question 11:

Dennis:

Paola , vous et Jesse Marcel  junior,  avez eu de grandes conversations pendant ces années( et merci pour la documentation). Mais il vieillit ( comme nous tous),et il devient rapidement un des derniers et des meilleurs témoins des événements de Roswell. Que pouvez-nous dire sur lui et son père Jesse senior.

 

Paola:

Un officier , comme Jesse Marcel senior, qui travaillait dans les services secrets de l'armée., n'a pas réveillé sa femme et son fils , âgé de 10 ans, dans le milieu de la nuit, pour leur montrer des morceaux de ballon météorologique Mogul.  Il connaissait la différence certainement, et il fut désolé d'être utilisé dans l'effort de désinformation du Général Ramey. Il fut forcé de mentir.  Il fut transféré près de Washington DC, un peu plus tard. Il le regretta sa vie entière ,aussi avant de mourir, il le dit à Stanton Friedman. L'histoire était vraie. J'ai interviewé plusieurs autres témoins à Roswell, Nouveau -Mexique. Jesse jr. Est encore dans l'armée, c'est un patriote et il ne s'est jamais rétracté dans son histoire, à propos des débris alien. C'est un grand homme et un grand ami.

 

Question 12:

Dennis:

On dit que le Président Eisenhower s'est rendu à bord d'un vaisseau  ET pour une rencontre secrète à Holloman AFB au Nouveau-Mexique, en 1955. Il monta le long de la rampe et serra la main  de quelqu'un, et resta à l'intérieur 45 minutes. Certains ont suggéré, qu'il y avait eu un accord pour qu'ils partagent notre technologie avec nous, si nous acceptions d'arrêter l'usage des armes atomiques. Croyez-vous que cet événement s'est produit et pour quel objectif final?

 

Paola:

Quelque chose s'est produit. Je n'ai jamais interrogé quelqu'un qui savait, mais d'autres l'ont fait. Le film «  The Day the Earth Stood Still » (le jour ,où la Terre était encore là) évidemment montre le message reçu par Eisenhower. Il fut financé par la CIA et on pense qu'il servait à tester la réaction américaine. Il est ironique de voir sa réalisation cette année. Si le Président Eisenhower savait au sujet du « complexe militaro-industriel », il savait aussi sur les budgets noirs et les activités de l'ombre,pour recouvrer cette technologie. Il a donné un puissant avertissement avant de quitter son poste.

 

Question 13:

Dennis:

Il semble que plusieurs des présidents passés, des chefs du monde, des rois ,des reines, et des magnats de la presse.(tels que Rupert Murdoch) ont été très limités dans la connaissance des visites Extraterrestres à cette planète et ont été gardés significativement, hors de circuit. Ceci a conduit beaucoup de gens à croire que des pouvoirs plus grands que ces leaders , que nous connaissons tirent les ficelles. Suivant la tendance, qui tire les ficelles?

 

Paola:

Je n'en ai pas la moindre idée. Je devine que c'est  l 'empire économique, qui régit la planète et souhaite la globaliser.  Ce peut être parce qu'ils pensent , qu'ils peuvent  nous représenter comme  seule espèce, un seul gouvernement et qu'ils « tirent les ficelles » pour parler ainsi.  J'aimerai savoir avec quels aliens, on a fait des accords. Il y a 57 races différentes , qui nous visitent. Le sergent  Clifford Stone et le colonel Corso me l'ont dit, tous les deux. Le gouvernement de l'ombre  a signifié aux Présidents , aux sénateurs et à d'autres, « qu'ils n'avaient pas besoin de savoir ».

Je pense qu'il est temps  que les gens puissent avoir besoin de savoir.

 

Question 14:

Dennis:

Si des êtres nous ont visités et continuent de programmer nos activités, peuvent-ils être hostiles? Ou peuvent-ils nous aider? Ou ni l'un, ni l'autre?

 

 

Paola Harris - Col. Philip Corso - Maurizio Baiata (photo Paola Harris)

Paola:

J'en ai discuté dans mon livre  avec le colonel Corso. Quand le colonel a eu un contact à Red Canyon, il pointa un fusil sur l'alien et il demanda « ami ou ennemi? » L'Être répondit: « ni l'un, ni l'autre »

Je crois vraiment que les humains sont plus mauvais et vraiment prétentieux sur cette planète.  On ne nous a pas permis de voyager parmi les étoiles. Je ne pense pas que les aliens tuent leurs enfants, font de la pornographie d'enfants, bafouent leurs valeurs et tuent constamment. Nous sommes une race primitive et tant  que notre espèce n'évolue pas spirituellement en même temps que technologiquement , nous ne pourront grandir et devenir des « citoyens cosmiques »de cette galaxie.

 

Question 15

Dennis:

Qu'avez-vous appris de chercheurs tels que Budd Hopkins, le regretté John Mack, Leo Sprinkle, et le docteur David Jacobs sur un programme  possible derrière les enlèvements, et serions-nous au courant de ce programme? Les rapports montrent qu'il existe, des opinions, qui se recoupent. Que pensez-vous de cet aspect?

 

Paola:

Je ne crois pas que le racisme existe chez les aliens. Gris, Reptiliens, bons ou mauvais! Je ne vois pas comment on pourrait les  diviser en catégories, si on n'a aucune idée de la raison pour laquelle , ils font ces choses! Peut-être qu' un programme d'hybridation, essaie de sauver quelques spécimens de la race humaine. Je considère un alien comme un alien. Il n'est pas comme moi,  pas humain, donc je ne peux pas plaquer des pensées dans la tête d'autres personnes sur le programme alien.

Je pense que les chercheurs qui le font, sont dans l'erreur. Je pense que nous pouvons collecter des données objectives comme le fait Mary Rodwell. Aussi terrifiant que cela peut paraître,  nous n'avons pas suffisamment d'informations sur la nature de ces cultures pour voir pourquoi, ils font ces tests. Par dessus tout, j'aimerai, comme le professeur de l'Université d'Harward, le dr. John Mack, m'approcher intelligemment, pour étudier le phénomène. Il l'appelle « contact »et il cite quelques cas de changement de la conscience de l'humanité vers le bien. Dans une abduction «(enlèvement), vous ne revenez pas . Le mot Contact est plus adéquat.

 

Danny:

OK Paola. Supposez que quelqu'un  commence juste, son voyage vers l'étude du phénomène OVNI.  Quelles sources, livres, ou sites web, sont les meilleurs pour commencer d'une manière correcte et avoir une bonne base, en ce qui concerne le sujet.

 

Paola:

 Les  livres suivants peuvent permettre de nous aider à « connecter les points. »

VOICI  MA RECHERCHE BIBLIOGRAPHIQUE

 

The twelve Planet  Planet. ............      . Zecharia Sitchin.

Alien Rapture..................................... Ed Fouchez. FOUV

 Briefings on the Future Landing  on the Planet Terre .....Stuart Holroyd .

Catcheurs  of Heavens..........................Dr Michaël Wolf.

Close Extraterrestrial Encounters ..........Dr. Richerd Boylan. 

Cosmic Explorers......Dr. Courtney Brawne

Cosmic Top Secret .....Bill Hamilton

The Day efter Roswell......Colonel Philipp Corso.

The Deepening Complexity of Crop circles

Scientific Research & Urban Legends.........Eltjo Haselhoff.

Destiny Matrix..........Dr Jack Sarfati.

Gene Rodenberry-The Last Conversation.....Yvonne Fern.

Glimpses of Other Realities.........Linda Moulton-Howe.

Milabs...............Helmut Lammer.

Miracles of the Mind........Dr Russel Targ and Jane Katra.

The Monuments of Mars....Richard Hoaglang.

The Only Planet Of Choice...Phyllis Schlemmer.

Opend minds, Closed Skies....Nick Pope.

Opening Minds:

A journey of Extraordinary Encounters, Crop Circle and Resonnance...Dr.Simeon Hein

The Path of the Explorer.....Dr. Edgar Mitchell.

Passport to the Cosmos....Dr. John Mack.

Penetration: The Question of ET and Human Telepathy....Ingo Swann.

Soul Samples:

Personnel Exploration in Reincanation and Ufo Experience......Dr. Leo Springle.

The Stargate Conspiracy.......Lynn Pickett & Clive Prince

The Terra Papers.........Robert Momingsky

The Ufo Experience........Dr Allen Hynek.

UFOs Are Real...........Clifford Stone.

Underground Bases and Tunnels......Dr. Richard Sauter.

Unorthodox Encounter...........Uri Geller.

Witnessed...............Budd Hopkins.

                                            Paola Harris.

 

Question 17:

Dennis:

Pour parler d'éducation, vous étiez et êtes encore actuellement, une enseignante. Vous enseignez en ligne, des cours d'Exopolitique. Pouvez-vous expliquer exactement ce que c'est, et pourquoi c'est si important de l'étudier?

 

Paola:

L'ignorance n'est pas un bienfait, elle est dangereuse pour la société. C'est dangereux pour la survivance de notre espèce. J'ai commencé à traduire pour le docteur Hynek, qui croyait aux enquêtes intelligentes, mais qui disait que ce ne peut-être fait par des volontaires le week-end. C'est ce que nous faisions. Ce n'est pas rentable. Mais c'est un si vaste sujet d'étude et de recherche, qu'il  peut-être partagé dans le monde entier. J'ai vécu à Rome, Italie, pendant 15 ans, donc je connais d'autres cas, en Europe. Je connais le sujet. Je ne peux attendre la divulgation, parce que, comme  la sociologie, la psychologie et l'exobiologie, je ne peux seulement enseigner, que le matériel que nous avons. Je peux être consultante. J'aime enseigner, mais en ce moment, je cours partout dans le monde, pour chercher des informations. Je reviens en Italie en mars ,pour étudier un cas. C'est un phénomène planétaire et cela arrive encore. Cependant, j'enseigne, en même temps ,sur Whistle Blower Testimony et sur Hollywood Involvement , en divulguant, pour l'Institut d'Exopolitique du Dr. Michaël Salla . Quiconque peut se renseigner sur mon site: www.paolasharris.com.

 

Question 18

Dennis:

Billy Meïer est aussi un individu extrêmement  controversé, en ce qui concerne ses déclarations de contact, ses photos trop belles pour être vraies, et ses prédictions alien à propos de notre futur.  Il a aussi rapporté des descriptions de mondes, qu'ils habiteraient. Y a t-il corroboration de ce qu'il dit, par d'autres , à propos de leur culture, leur vie, leurs croyances ,qui pourrait nous renseigner? Peuvent-ils habiter ou traverser les multi univers?

 

Paola:

Je suis allé rendre visite à Billy Meier en Suisse et il n'est pas facile d'obtenir de bonnes photos, si les aliens ne sont pas d'accord et dans ce cas, ils l'étaient. Cependant, l'histoire a été contaminée rapidement et avec l'accord des autorités de Suisse, parce que le monde entier s'y rendait. Je crois dans l 'investigation du colonel Wendelle Stevens, qui fit un superbe travail. Il saisit les évidences et écrivit beaucoup sur le cas. Quand je suis arrivée dans cette ville suisse, beaucoup de gens de la ville avaient observé les vaisseaux et ils m'ont montré les lieux. En Amérique, Photoshop est utilisé pour « déboulonner » , ce n'est pas correct. Il peut imiter une photo mais pas pour la  «  déboulonner » . Si vous regardez les faits, comme l'arme de Billy Meïer, c'était une technologie inconnue à l'époque. Le problème c'était que lorsque ces modèles apparurent, nous savions qu'ils étaient secrets, comme dans le cas de Golf Breeze, les gens font une grosse erreur en jetant le bébé avec l'eau du bain.,sans même avoir enquêté sur le sujet. Ils se forment une opinion et c'est la vérité. Cas classés . Je crois que les cas de Gulf Breeze et de Billy Meïer sont vrais. J'y suis allée comme enquêtrice et j'ai parlé avec les personnes concernées.

 

Question 19:

Dennis:

Les scientifiques chinois ont récemment rendu public, le fait que les matériaux qui constituent notre ADN seraient faits d'éléments, qui ne seraient pas de cette Terre, donc alien, par définition. C'est une déclaration formelle. Si c'est vrai, croyez-vous que nous avons été ensemencés il y a longtemps et non pas issus de l'évolution Darwinienne?

 

Paola:

Il est plus acceptable de sortir d'un produit de l'ensemencement de la race humaine. Mais ce problème avec la divulgation, obligera à réécrire notre histoire et l'histoire de nos origines., ainsi que l'archéologie. Trop de gens dans la communauté scientifique traditionnelle ne désirent pas le faire. La recherche est dans une impasse. Avec le temps et malheureusement, le passage de plusieurs générations,  la vérité finira par sortir. Nos enfants peuvent l'appréhender , croyez-moi. C'est dingue de croire que nous descendons seulement des  singes. Nous sommes magiques et divins. Les grandes traditions occidentales le savent  et finalement les peuples amérindiens ont toujours cru, qu'ils descendaient des « peuples des étoiles ».

 

Question 20:

Dennis:

Et pour finir parlons des choses, qui donnent la chair de poule, les mutilations de bétail, Sur les 10.000 mutilations rapportées depuis des dizaines d'années, pas une seule personne n'a été attrapée ou soupçonnée de tels actes!  Linda Moulton Howe a fait un grand travail sur le sujet, au cours des années, éliminant les possibilités courantes et les faits se résumaient toujours,  en prélèvement d'organes chez des  animaux de ferme, incisions cautérisées, et  prairies sans traces de sang Que pensez -vous de cela, à quoi ça sert,( de même que  le phénomène des crop-circles) et qui les dirige?

 

Paola:

Beaucoup de ces choses ont été découvertes dans le Colorado, où je vis, il y a plusieurs vieux dépôts de plutonium. On en a fermé un. Tous ces dépôts, cette radiation, contaminent le milieu, comme les essais nucléaires de White Sand au Nouveau-Mexique.  Il est peut-être mieux de tester du bétail,  que des hommes, non? C'est seulement une théorie mais le Dr. Michaël Wolf Kruvante un important divulgateur, qui travailla sur les «  projets noirs », me dit que ces aliens, avaient recueilli des cellules d'organelles pour protéger la future race humaine, en cas d'accident nucléaire important. Je ne connais pas la vérité, mais nous devons glorifier des gens comme Linda Howe, qui ont travaillé sur cela. Rappelez-vous qu'elle n'a jamais été encouragée, ni  financée . Ce sont les recherches de ces grandes personnalités, qui nous ont donné les informations, que nous connaissons aujourd'hui.

 

Dennis:

Bien , merci Paola. Vous avez été très aimable et vous nous avez beaucoup aidée, en répondant à toutes ces questions ,que nous avions à l'esprit depuis plusieurs années. Laissez nous vous retrouver de temps en temps, et en même temps, je pense que nous allons consulter votre site, sur vos prochaines conférences, et rendez-vous avec les OVNI, qui semblent se manifester presque tous les jours ,en ce moment. Mais après cela, je suis presque sûr que l'Australie aimera avoir votre visite un jour prochain et vous entendre parler un peu plus, de ce que vous connaissez. Prenez soin de vous, et bonne chance avec les nouveaux cours d'Exopolitique en ligne, et votre nouveau livre, All of the Above.

Translation: Clifford Stone

 

INTERVIEW AVEC CLIFFORD STONE A PROPOS DE RÉCUPÉRATIONS

D'ÉPAVES ET D'ALIENS

avec l'aide de son collaborateur Joseph Zeromski

Par PAOLA HARRIS

septembre 2008

 

 

Clifford Stone et Paola Harris ( Photo Paola Leopizzi Harris)

 

Cliff, parlez nous de ces aliens qui nous ressemblent. Pouvez-vous répéter l'histoire, que vous m'avez racontée, ceux qui vivaient au Texas, parmi les hommes.

 

Paola:

La famille du Texas, ils disaient qu'ils paraissaient comme nous?

 

Cliff:

Oui.

 

Paola:

Il y avait la mère, le père et deux garçons?

 

Cliff:

La mère, le père et leurs fils.

 

Paola:

Et ils étaient comme nous ,on ne savait pas d'où, ils venaient. On savait seulement, qu'ils étaient aliens.

 

Cliff:

Je désirais obtenir une «  garantie de sécurité » , aussi je suis allé parler à l'officier responsable. Je ne savais pas si j'y avais droit, mais pour toutes ces choses que je faisais, j'en demandais une, car je n'en avais pas ,aussi loin que je me souvienne. Aussi je suis allé vers lui et je lui en ai parlé. Il m'a raconté une histoire, qui datait de l'ouragan de 1977 ou 1978. Il dit que cela avait détruit toute la communauté. Et ce jeune homme vit une jeune fille, très bouleversée, et il pensa qu'il devait la réconforter et lui dire, qu'il y avait d' autres  vies  ailleurs. Et il lui demanda ,si elle voulait voir la  soucoupe volante de la famille? Elle commença à sourire. Aussi, il l'avertit aussi, qu'il lui montrerait le vaisseau qui est dans la grange. Et le lendemain , ils y allèrent, virent toute la famille  et il y avait ces types de l'Air Force. Aussi, ils s'en allèrent. Mais je peux vous dire, que c'était vrai , parce que j'ai fait partie  de l' opération en Californie.

 

Paola:

Quand vous entendez une histoire comme celle- là ,Cliff, vous demandez-vous s'il existe d'autres situations semblables?

 

Cliff:

Oh, il  y en a!

 

Paola:

Il y en a. Et c'est difficile de le savoir . Le pourrions-nous?

 

Cliff:

C'est vrai. C'est difficile de le savoir.

 

Paola:

Parce que j 'aimerai dire aux gens, Cliff, qu'il ne sont pas tous Gris .Vous dites qu'ils nous ressemblent, mais la plupart des gens pensent, que les Extraterrestres sont les Gris. Ils ne peuvent pas les imaginer avec une famille et des enfants. Ils ne savent pas ,qu'il y a des aliens de type humain. C'est pourquoi ,je vous pose la question.

 

Cliff:

Certains nous ressemblent, mais tous ont un aspect- que je ne comprends pas complètement- mais que nous pourrions appeler - multidimensionnel. Cependant, ils ont une famille comme nous! Mais ce qui est difficile à dire aux gens, c'est qu'ils acceptent l'existence de ce que nous appelons :Dieu. Nous nous approchons lentement du moment, où nous pourrons prouver scientifiquement, que quelque chose survit à la mort physique. Ce qui se passe, c'est que nous sommes bien sur le chemin  d'une meilleure compréhension, de ce que nous appelons Dieu.

 

Paola:

Avez-vous déjà entendu parler d'autres êtres parmi nous?

 

Cliff:

Oh oui! Si vos enfants viennent à vous en disant, qu'ils ont des amis, que vous ne  voyez pas, mais s'ils insistent qu'ils ne sont pas imaginaires, alors écoutez-les . Ne les emmenez pas chez un psychologue, et autres,  parce que ceux-ci leur diront, qu'il n'y a rien. Il vaut mieux que  ses amis ne partent pas.

 

Paola:

Votre nom est...

 

Joseph Zeromski

 

Paola :

Et vous connaissez Clifford Stone depuis longtemps?

 

Joseph:

Oui, je le connais depuis 10 ans! Je l'ai rencontré à Roswell, et étant ingénieur aérospatial, je désirai savoir la vérité. Donc, il m'a montré certains documents et m'a donné différentes informations, qu'il avait , des photographies etc... J'ai fait quelques recherches de mon côté et il fut définitivement la personne qu'il fallait!

 

Paola:

Il ne pouvait pas se tromper?

 

Joseph:

Non, parce qu'étant ingénieur aérospatial, je cherchais scientifiquement , comment un vaisseau pouvait voyager d'une galaxie à une autre, en utilisant la technologie des trous de ver, je supervisais plusieurs sociétés nationales  et autres sites, et cette technologie existait vraiment. C'est quelque chose, dont Clifford a parlé et vous pouvez lui faire confiance!

 

Paola:

Il est aussi concerné émotionnellement.

 

Joseph:

Oui, très concerné émotionnellement !

 

Paola:

Et quand il leur parle, c'est toujours télépathiquement?

 

Joseph:

Oui, parce que certains peuvent parler, puisqu'ils sont comme vous et moi, sous une forme humaine. Plusieurs d'entre eux, sont ici sur Terre, parce que je crois, qu'ils sont concernés par notre autodestruction, comme envoyer des avions pour se détruire dans un immeuble, par exemple! Et  par un suicide, et ainsi de suite. Ils sont plus élevés spirituellement.

 

Paola:

 Nous disions qu'une cinquantaine de types différents sont ici!

 

Joseph:

Certains d'entre eux sont de l'énergie pure.

 

Paola:

Plusieurs d'entre eux peuvent avoir des  intentions , qui ne nous plaisent pas. Je ne crois pas en des aliens mauvais, mais ils peuvent avoir leurs propres objectifs.

 

Joseph

 Certains nous taquinent, en volant autour de nos jets de combat, pour qu'ils nous pourchassent, comme s'ils jouaient au chat et à la souris. Ils sont espiègles, mais pas mauvais. Chaque race peut  avoir plusieurs cultures, comme chez nous!

 

Paola:

Pouvez-vous expliquer les douze récupérations d'épaves dans divers pays, dans lesquelles Clifford a été impliqué?

 

Joseph:

Je désire dire une chose, lorsque vous parlez de récupérations d'épaves, tous ces engins n'étaient pas accidentés. Quelques d'entre eux étaient des atterrissages. Certains sont même des contacts! Ce que les gens ne savent pas ,c'est que plusieurs atterrissages sont contrôlés par nos gouvernements et par les aliens en terme de communication. Clifford et moi, nous en riions, parce qu'ils ne pouvaient pas voler.  Ils avaient donc fait ces étonnants vaisseaux , qui ne pouvaient pas voler de peur d'être accidentés!

Il y a donc eu 12 situations différentes,  concernant Clifford, qui comportent des récupérations d'OVNI, ou des atterrissages, ou des communications .En tant qu' ingénieur, je fais plus de recherches et j'essaie d'apporter plus de références scientifiques, parce que si vous dites  seulement ,quelque chose est arrivé au Pentagone, que voulez-vous dire? Je vous donnerai quelques détails. Mais, parce que j'ai aussi une garantie de sécurité, je fais attention à ce que je dis. Lui aussi a cette garantie, et il vous dira, qu'il  n'a jamais divulgué des preuves, qui  violeraient  le secret défense  ,comme moi.

Donc , la première situation, dont il m'a parlé, vous savez la première fois, où on l'a approché, il avait quatre ans. Ils décidèrent de lui apparaître comme des petits enfants. Mais par la suite,  quand ils le connaîssèrent,  mieux; ils se montrèrent avec leurs véritables apparences, comme des gris ou autres.  Et ils étaient très intéressés par lui, parce qu'ils se demandaient pourquoi, il avait été si bouleversé par la souffrance et la mort d'un oiseau. Ils voulaient savoir pourquoi , quelqu'un pouvait être si  bouleversé   par cela. Ils commencèrent à lui apparaître, quand il avait quatre ans. Il m'expliqua ce qu'il avait vu , quand il avait cet âge, et qu'il vit le vaisseau voler au-dessus de sa maison. Quelques autres garçons jouaient avec lui et ils dirent qu'il disparut , pendant quarante minutes. Aussi , j'ai supposé que leur planète est à environ une centaine d'années-lumière d'ici, et qu'il avait fallu quarante minutes  pour le voyage Il a pensé qu 'ils utilisaient la technologie des trous de ver. Et à propos des dessins du vaisseau dont parle Clifford, il dit qu'ils sont tous des métaux exotiques et que ces matériaux exotiques ,étaient capables de résister à  la vitesse de la lumière. Aussi Clifford et moi, avons pensé, qu'ils utilisaient la technologie des trous de ver. Lorsque vous voyez un vaisseau, disparaître soudainement, c'est qu'il passe par un portail. La NASA travaille sur la technologie des trous de ver.

Beaucoup de vaisseaux ne sont pas en matériaux exotiques.  Et quand  je l'ai interviewé, il a dessiné  l'apparence de ces vaisseaux et je savais, qu'ils étaient bien ainsi. Ce sont des étrangetés, qui arrivent entre ceux, qui sont connectés spirituellement.

 

Paola:

Est-il possible que ces vaisseaux puissent se transformer en énergie lumineuse? Des gens décrivent , qu'ils ont vu,  ce qui ressemble à des boules lumineuses, qui semblaient se matérialiser en vaisseaux.  Si on élève la fréquence de quelque chose, peut-elle devenir lumière?

 

Joseph:

Oui ,elle peut. Parce que, lorsque vous parlez de passer d'une dimension à une autre, vous avez un objet vibrant à différentes fréquences. Et en vibrant à une autre fréquence, l'objet va dans un espace moléculaire différent. Et oui, c'est exactement cela, parce que c'est la même chose dans la technologie. Si vous voyez un vaisseau spatial, il n'a ni fenêtres , ni portes.

 

Paola:

Mais je parle d'un vaisseau de lumière.

 

Joseph:

Avec la lumière du vaisseau, ils peuvent transformer les métaux en matière transparente, ce qui leur est facile , donc vous pouvez changer  un objet solide en énergie et vice-versa.

 

Paola:

Ainsi ce que l'on voit , spécialement une centaine de  petites choses comme des amibes, reliées par une sorte de cordon cassé, peut être des vaisseaux?

 

Joseph:

Oui, c'est possible, parce qu'ils peuvent se réunir et en former un. Leur technologie est si avancée. Les gens ont besoin de se rappeler, lorsqu'ils voient un OVNI ou un vaisseau spatial, ils essaient toujours de le placer dans un contexte humain. Leurs technologies et leurs physiques sont encore très en avance sur les nôtres. Mais peu importe de quelle dimension vient le métal, cela ne détruit pas les lois de la physique. Si un vaisseau passe à travers un trou de ver ou change de dimension, c'est encore conforme à la physique. Une physique plus avancée peut-être, mais toujours la physique.

 

Paola:

Numéro 1, est celui dont on parle dans le projet Divulgation?

 

Joseph:

Non, c'était à l'école NBC ( Nucleur Biological Unit)

Il m'a dit qu'il était militaire et qu'on lui avait ordonné de se rendre dans ce bâtiment ,de monter les étages,  et d'attendre. Donc , il y est allé et il est monté au balcon et il a vu des gens, qui regardaient un film. Il pensait que c'était une fiction., vous savez, des vaisseaux différents et des choses comme cela... Bientôt un des officiers a levé les yeux et l'a vu et la Sécurité l'a attrapé et lui a demandé ce qu'il faisait là-haut . Il expliqua qu'on lui avait dit d'attendre, là. Pendant quelques heures et peut-être quelques jours, ils essayaient de lui dire qu'il n'avait pas bien vu et que  s'il  révélait quoi que ce soit, il y passerait, pour des raisons de sécurité

 

Paola:

Le gouvernement pouvait-il avoir des vaisseaux?

 

Joseph:

Oui, et Cliff savait qu'il les avait depuis longtemps, mais les militaires l'endoctrinèrent.

 

Paola:

Allons au numéro 2.C'était en 1969 ,à   Indian Town Gap.

 

Joseph:

Exact, mais ce qui était intéressant à propos du  film NBC, c'est qu'il rencontra quelqu'un, qui travaillait à  la NSA. Et il alla à la NSA et le type lui dit, je désire vous montrer quelque chose. Et ils allèrent ensemble au Pentagone. Je connais  le Pentagone, il possède un système souterrain. Je ne voudrai  pas entrer dans les détails, mais un hélicoptère fut envoyé. Donc,il dit qu'il était allé dans les souterrains avec cette personne et qu'ils traversèrent un grand hall,. Si vous allez dans ces bases militaire, vous savez, il n'y a pas de fenêtres, parce qu'ils ne veulent pas que les gens voient tout ce qui est classifié. Il entra dans une pièce et une entité était assise sur une chaise.

 

Paola:

A-t-il décrit cette entité?

 

Joseph:

Oui. Il a fixé les yeux de cette entité et il a vu, dans ces yeux, dérouler sa vie entière.

Sa propre vie et  je pense que l'entité essayait de l'avertir, qu'il était possible de communiquer de cette manière. Il saisit cette énergie, mais il dit que c'était si pénible qu'il sentait, que sa tête allait éclater. Il se dit qu'à ce moment, il s'évanouit et se réveilla plus tard. Le type de la NSA lui demandait: « Comment allez-vous? Vous vous êtes seulement endormi. » Et Cliff disait « :non , je l'ai vu, je l'ai vu » et l'autre disait: « non, vous ne l'avez pas vu! » Ils essayèrent de le mettre à la retraite.

 

Paola:

Que savons-nous sur l'entité assise au Pentagone , dans le tunnel souterrain?

 

Joseph:

Je pense, mais nous le demanderons à Cliff, je pense qu'ils désiraient connaître si Cliff était au courant de ce que cet être, savait.

 

Paola:

Mais avez-vous entendu parler de ce que l'entité faisait là, était-elle l' hôte des États-unis?

 

Joseph:

Je pense que c'était un hôte. Cliff a vu plusieurs fois une entité. Il y a eu de nombreux cas. Je me suis documenté sur certains d'entre eux et il communiquait avec l' entité. Tous les scientifiques étaient là, avec leurs calepins et ils voulaient voir, s'il communiquait vraiment avec des entités. Ils avaient aussi demandé à Cliff, de l' interroger sur le voyage interstellaire. Une fois, il écrivit quelque formule, et j'en ai une copie, qui prouve que Clifford parlait avec cette entité.

 

Paola:

Clifford a été entraîné à voir ces entités.  Nous parlons de ceci comme si c' était normal , mais ce n'est pas normal, d'aller au Pentagone, et que dans un souterrain, il puisse y avoir une entité,. Que faisait-elle là? Ils savent qu'il existe à cet endroit, des  entités et que nous avons une sorte d'interaction avec elles.

 

Joseph:

Je pense que vous savez que,  travaillant pour certaines compagnies militaires , nous essayons toujours de trouver de nouvelles armes. Je devine que notre gouvernement essaie d'exploiter la technologie alien , pour avoir de meilleures armes.

 

Paola:

C'est la raison pour laquelle , ils sont fascinés par ces entités?

 

Joseph:

 Ils le sont . Clifford était en contact avec eux pour certaines choses. Un jour, il a eu une conversation avec l'entité, et le gouvernement ne le savait pas, parce qu'il ne sait pas lire dans les esprits. Clifford lui a demandé des choses, telles que- Quel est votre nom- Où vivez-vous- Quel style de vie avez-vous.  Aussi Clifford  en savait-il plus sur  la vie personnelle de ces entités.

 

Paola:

Vous m'avez dit qu'il y a certaines  choses, qu'il ne devait pas répéter.

 

Joseph:

Oui. Je suis certain , que dans un cas,   c'était par désir de protéger l'entité, ou lui-même. Il évitait de dire aux gens, que ceux du gouvernement ne posaient jamais les bonnes questions. Ils n'étaient intéressés que par la technologie.

 

Paola:

Il n'étaient jamais intéressés par les questions spirituelles, psychologiques, sociologiques que vous ou moi, pouvait poser.

 

Joseph:

 Jamais , ils n'ont posé ces questions.

 

Paola:

O.K. Maintenant le numéro 3: Indian Town Gap, en Pennsylvanie. Je lui ai demandé un jour, si c'était une ville ordinaire et il a répondu que  non, c'était une partie de base militaire.

 

Joseph:

Indian Town Gap était un camp d'entraînement , une base de l'armée, que les militaires utilisent pour des simulations de vols. Quand j'étais militaire, ils y envoyaient les officiers, constamment, pour des vols d'entraînement.. On dit à Clifford, qu'un avion était tombé ,  que c'était un avion soviétique et qu'il fallait le récupérer. C'était une histoire de couverture. Ils y allèrent avec un compteur Geiger et s'aperçurent que le vaisseau  ne diffusait aucune radiation, parce qu'il n'utilisait pas le même système de propulsion, que nous. Il donna quelques petites explications par ci , par  là, et je compris, en reliant le tout ,que ce n'était pas un avion conventionnel.

Une des entités dépassait de l'ouverture, sur le côté. Dans le projet Moondust, lorsque vous avez un accident, ils envoient un premier enquêteur et Clifford s'y pour voir, ce qui n'allait pas.  Puis on appela un officier , il du lui dire ce qu'il voyait. Il faut dire  que, si vous vous rendez près d'un avion accidenté ou de n'importe quel vaisseau ,il faut suivre un certain protocole. 

Il comporte l'établissement du  secret et une histoire de couverture  Aussi , quand j'ai lu, ce qu'il avait dit , on comprenait que tout paraissait normal, il n'y avait pas de radiation. Donc j'ai réuni les informations. Pas de protection spéciale, pas de matériel exotique.

 

Paola:

Ainsi,  il y avait quatre entités et c'était des Gris. La chose importante est qu'il fut choqué, parce qu'il ne savait pas ce qu'il devait faire. Il pensait qu'on l'avait fait venir pour examiner un  avion.

 

Joseph:

A Indian Town Gap, il a vu les visiteurs. Ils étaient morts, mais il les a vus, et réalisa que le gouvernement trafiquait quelque chose.

 

Paola:

Est-ce que c'est le gouvernement qui avait tiré sur eux?

 

Joseph:

Non, c'était un accident.  Les gens aiment le sensationnel . Ils aiment dire que ce sont eux ,qui abattent les OVNI..

 

Paola:

Pourquoi les visiteurs étaient -ils descendus près de cette base militaire?

 

Joseph:

Quelques témoins ont dit que le NORAD était toujours au courant, quand un vaisseau rapide( fastwalker) arrivait et il disait: un vaisseau va s'écraser. C'est que les militaires essayaient de le guider, pour qu'il atterrisse sur une installation militaire . C'était le meilleur moyen  pour éviter que le public le sache et empêcher un accident. C'est comme lorsque vous volez sur un petit avion et que vous avez un problème, on vous guide vers un espace découvert.

 

Paola:

Ainsi , ils le guidèrent . Ce qui suppose qu'il y avait une communication entre les pilotes de ces vaisseaux et  nos militaires?

 

Joseph:

Oh, il y en avait. Ils pouvaient communiquer télépathiquement. C'est ce qui se passait avec les « voyants à distance », au cours de communications régulières.

Puis, par la suite, quand il était au Vietnam  et qu'il volait vers une de leurs bases, il parla au Colonel. Et il dit avoir déjà entendu quelque chose comme ça, lorsqu'il était sur un base à Oakland , Californie Le Colonel leur dit: «  personne ne doit parler, nous devons garder le silence, parce que c'est un projet secret. Vous ne devez pas parler de ce que vous voyez. » C'est efficace, parce que personne ne connaît l'histoire entière. Là où je travaille, je connais une partie de projet, quelqu'un d'autre en connaît une autre partie. C 'est la raison pour laquelle ,s'il arrive quelque chose, vous serez compromis, le gouvernement gardera ses secrets.

 

Paola:

Qu'est-ce qui est arrivé au Vietnam?

 

Joseph:

Il devait récupérer un B-52 accidenté. Ce qui est intéressant c'est que , habituellement, lorsqu'un avion a un accident , il descend dans les arbres et on doit l'enlever. Quand on le survole on trouve une aile, ici , un fuselage, là. Ici le B-52 était entier. Clifford se demandait pourquoi, il était d'une seule pièce!  Il vit des Gris, de l'autre côté de l'avion. Et ils lui demandèrent pourquoi ,il était là. Il l'entendit dans sa tête. Apparemment, ils commençaient à le reconnaître. Une fusillade commença autour d'eux, mais ils étaient capables d'arrêter les balles. Ils lui expliquèrent aussi , qu'ils avaient la capacité d'arrêter le temps. Donc , il leur dit: «  Si vous pouvez arrêter le temps, vous devez quitter ce lieu, ou vous serez tués. »

Je pense qu'ils étaient là , parce qu'ils désiraient savoir pourquoi l'ennemi avait descendu un B-52, pourquoi nous nous entretuions. Quand cela a commencé, ils soulevèrent l'avion ,et le posèrent  intact sur le sol.  Ils se demandaient pourquoi nous étions en guerre. Ils sont très sensibles et respectent beaucoup la vie. Cliff  m'a raconté, qu'ils nous ont obligés à  arrêtés de tirer les uns sur les autres. Quand Cliff retourna à la base , on  l'obligea à écrire une sorte de compte-rendu, comme un rapport. Le Colonel était là et il était contrarié que Clifford ait tout vu. Clifford raconta que les visiteurs lui avaient dit, qu'ils étaient là pour voir pourquoi l'avion était tombé, et qu'ils étaient surpris de voir Clifford sur les lieux. Ils désiraient que Clifford fasse son rapport  .Ayant une garantie de sécurité, tout ce que vous écrivez devient classifié même si ce sont les points d'un jeu, ce papier est classifié. Si on fait des photocopies d'un document classifié, les  feuilles blanches devant et derrière, sont considérées comme classifiées aussi.

 

Paola:

Qu'est-il arrivé ensuite? Il m'a dit qu'il avait creusé un tunnel ou quelque chose comme ça!

 

Joseph:

Le tunnel , c'est dans une autre situation, où il devait à enquêter sur un accident. Ceci s'est passé aussi au Vietnam. On l'avait appelé, parce qu' une observation avait été signalée Aussi , il monta dans l'hélicoptère et partit à cet endroit dans la jungle. Il se rendit dans une clairière et il vit une cave. Si vous connaîssez un peu la manière de creuser une cave, vous savez que les parois rocheuses ont toujours une surface rugueuse. Là ,elles paraissaient coupées au laser. Il descendit dans cette cave et installa du matériel de radio. Il vit que la cave était luminescente. Il dit, que lorsqu'il alla dans la cave, il faisait très sombre, mais que dans le coin, il aperçut un vaisseau et il était noir et triangulaire. Quand il l'examina, il vit un de ces panneaux, qui s'allume, lorsque vous l'effleurez.

 

Le Dr Michael Salla et Paola Harris

Paola:

Qu'est-ce que c'était, que ce vaisseau?

 

Joseph:

Il était tout noir et de forme triangulaire.


Paola:

Et il savait ce que c'était?

 

Joseph:

Il le savait. Et il a dit aussi, qu'il en avait parlé dans UFO Magazine, que c'était comme un laboratoire et qu'ils essayaient d'imaginer pourquoi ,nous tirions les uns sur les autres et que nous nous entretuions.

 

Paola:

Donc , c'était une sorte de poste de reconnaissance d'une équipe d' Extraterrestres, qui nous observait, pendant que nous faisions la guerre au Vietnam. Mais alors pourquoi Clifford est allé dans la cave? Était-il une liaison militaire avec ces êtres?

 

Joseph:

Il était dans la cave pour voir ce qui se passait. Maintenant, lorsqu'il s'y trouvait, je ne sais pas si on lui a dit cela, mais il sait que sa section était de l'autre côté de la cave. Il pouvait voir les soldats à travers les murs transparents de la cave.

 

Paola:

Ainsi ce qu'il voyait était une sorte de chose multidimensionnelle, où on voyait des deux côtés?

 

Joseph:

Oui et nous savons que c'était vrai, parce quelques vaisseaux possèdent une technologie de transformer le métal, en le rendant transparent. Certaines personnes connaissent cette technologie et je pense qu'elle est maintenant, commercialisée.

 

Paola:

A-t-il communiqué avec eux?

 

Joseph:

Oui. Il a vu le panneau de contrôle  et posé les mains dessus et il s'est allumé. Il n'y avait aucun câble, ni rien.

 

Paola:

Vous disiez que ces êtres semblaient coopérer avec les militaires. Que faisait-il là? Il ne devait pas être là.

 

Joseph:

Vous comprenez que les militaires ne savaient pas ce qui se passait.

 

Paola:

Et ils l'avaient envoyé pour examiner cette cave .Seul?

 

Joseph:

Non, il était avec du personnel militaire. Ils l'ont envoyé à l'intérieur avec du matériel téléphonique .

 

Paola:

Les autres types étaient-ils comme lui. Ou était-il le seul télépathe?

 

Joseph:

Il était le seul, à être télépathe. Mais tous ceux qui étaient avec lui, avaient des degrés de sécurité, et ils devaient l'assister et obéir à ses ordres.

 

Paola:

Que furent les communications?

 

Joseph:

Comme dans les autres cas, ils lui demandèrent pourquoi, il était là, ce qu'il faisait là,  et ils dirent qu'ils essayaient de comprendre cette guerre et ses raisons.  Quand il mit sa main sur le panneau de contrôle, un rayon lumineux sortit, comme un rayon laser et heurta son oeil. Il raconta qu'il avait une blessure à l'oeil et que les médecins militaires dirent, que ça ressemblait à la piqûre d'un  insecte. Ce n'était pas cela. C'était un rayon laser . On sait qu'un rayon laser est un rayon lumineux très focalisé. Et je pense que cela s'est produit , lorsqu'il a effleuré le panneau et que le rayon laser a heurté son oeil. Les soldats lui ont dit qu'il était tombé, évanoui. Puis, il s'est rappelé, que lorsqu'il  était évanoui, les Visiteurs l'emportèrent. Quand il revint ,'il se rendit compte que sur tous les sites de récupération, où il était allé,  le gouvernement ne savait pas ce qui s'y passait. Lui parlait avec les Visiteurs et ces derniers lui demandaient des choses, et il leur répondait et il réalisa, que le gouvernement ne savait pas ce qui se passait et ne posait pas les bonnes questions. Nous, nous posions des questions sur la raison de leur présence, s'ils avaient une famille, ces sortes de choses.

 

Paola:

C'est Clifford qui posait ces questions?

 

Joseph:

Il les posait et les autres  leur répondaient, nous avons des familles comme vous. Nous avons des sociétés. Nous n'aimons pas l'égoïsme ou le mensonge, ou l'avidité. Ils sont plus spirituels. Ils disent que nous devons être plus spirituels pour arriver à leur niveau.

 

Paola:

La spiritualité a besoin d'évoluer en même temps que notre technologie.

 

Joseph:

C'est vrai, notre technologie n'est pas spirituelle.

 

Paola:

Donc il a pu questionner les Visiteurs au Vietnam. Mais ils  ne donnent jamais le nom de leurs groupes et d'où ils viennent.

 

Joseph:

Non, il dit que lorsqu'on a 19 ans, comme lui lorsqu'il était au Vietnam , et que l'on vous donnait une garantie de sécurité, et qu'on vous envoyait en mission et que votre vie entière était bouleversée, on ne pensait pas à leur demander, d'où ils venaient.

Une autre  fois, en 1969, ça s'est passé à la base de l'Air Force ,je pense que c'est en Virginie. Il a rencontré un des ET. Il était assis, face à lui,et l'ET lui disait, en le regardant dans les yeux, j'ai peur. C'est celui-là ,qu'il aida à s'échapper. C'était au moment, où il avait des conversations avec les Visiteurs ,mais le gouvernement ne le savait pas.

 

Paola:

Donc, Clifford a aidé ce type, à s'échapper...

 

Joseph:

Il a dit au Colonel que le Visiteur désirait lui parler seul, parce qu'il voulait lui montrer quelque chose. Donc, tous sont sortis de la pièce.  Clifford avait réussi à se procurer des cisailles et avait fait couper la barrière autour du périmètre, où se trouvait le Visiteur ,puis on dit à Clifford qu'on allait venir et l'emmener.

 

Paola:

Les gens de sa race allaient venir et l'emmener?

 

Joseph

Les ET allaient venir le chercher et le sortir de là.

 

Paola:

J'ai entendu dire qu'il était dans une chambre ,une cabine sans fils électriques.

 

Joseph:

Non. La barrière était à l'extérieur, autour du périmètre. Dans le bâtiment, c'était installé de manière  très compartimentalisée, on ne pouvait pas sortir. Donc, il aida le Visiteur à s'échapper ,et les autre(les aliens) vinrent au delà de la  barrière. A ce moment ,quand le vaisseau atterrit, il dit qu'ils( les militaires) furent choqués, parce qu'ils disaient à Clifford, « vous n'avez pas   fait cela! Ils ne sont pas toujours amicaux. »  Clifford leur dit: « non, ils sont toujours amicaux, c'est vous qui dîtes qu'ils ne le sont pas ». Beaucoup de personnes interrogées pensent  toujours que les Visiteurs sont mauvais!  Cela fait vendre des livres. Mais Clifford dit que, lorsqu ' il a vu le vaisseau atterrir, il se rendit compte de l'énormité de la chose, qu'il avait faite. Si vous y pensez , si vous faites atterrir un avion sur l'herbe, cela laisse toujours une empreinte. Il m'a dit que l' un des vaisseaux , où il  était allé avait 30 pieds( 9m de diamètre ), mais qu'à l'intérieur, il mesurait 100 pieds (30 m.)et plus.

 

Paola:

Revenons aux êtres. Ils disaient: « Clifford vous n'avez pas fait cela! » Qui  étaient les êtres qui le disaient ?

 

Joseph:

L'être disait: j'ai peur. Il sentait la peur de l'ET. Il aida cet être à s'échapper. Et ils le remercièrent pour ce qu'il avait fait. Le conducteur du camion, celui qui coupa la barrière avec les cisailles, dit, je vais passer en cour Martiale pour ça, mais cet être est un de nos amis.

 

Paola:

Les gens étaient désolés pour lui?

 

Joseph:

Non, c'est seulement le colonel, qui lui disait que  tous ces êtres n'étaient pas amicaux.

 

Paola:

Et lui, ils ne l'ont pas assigné en Cour Martiale?

 

Joseph:

Non. Mais je trouve intéressant , que dans toutes les informations que nous avons, ils (les visiteurs)disent toujours qu'ils ont peur et ne veulent pas être blessés.

 

Paola:

je ne pense pas que tous les aliens sont comme cela, mais celui qu'il a rencontré était probable ment de ceux-là. Dans quel but, le maintenait-on dans cette pièce? Essayaient-ils de le mettre sur le gril, pour obtenir des informations? Était-il le survivant d'un crash?

 

Joseph:

Oui, ils essayaient d'obtenir des informations . Je ne sais pas comment il avait atterri là

 

Paola:

Et vous n'avez jamais su, comment  on l'avait amené  là, ou capturé?

 

Cliff:

Les choses ne sont pas toujours comme elles paraissent être, comme un mur solide. Je suis allé dans ce mur solide. Ils disaient souvent que les choses ne sont pas, ce qu'elles paraissent. Ils m'ont montré une porte, ils l'ont poussée. Nous sommes passés à travers le mur.

 

Paola:

Et ils ne vous ont pas puni, pour avoir laissé le type partir. Ils ne vous ont rien fait. Ils ont compris qu'il avait besoin de s'en aller et ils l'ont laissé faire. Mais je ne sais pas, d'où il  venait au début.

 

Cliff:

C'est une grosse histoire -Si vous rencontre quelqu'un raconter qu'il sait exactement, ce qui s'est passé,ce n'est pas vrai.

 

Paola:

De toute manière, cette grosse histoire est terminée maintenant.

 

Cliff:

Oui, je suis allé très loin cette fois-là - Par la suite, les gens ont dit qu'ils m'enverraient sur le prochain crash d'OVNI. Les crashes d'OVNI sont uniques. Ils ne viennent pas comme s'ils étaient programmés.

 

Paola:

Donc vous ne saviez jamais quand vous seriez appelé. Quand ça s'est passé, quelle sorte de travail faisiez-vous? Un nettoyage biologique nucléaire?

 

Cliff:

Je faisais des choses normales, mais je travaillais très dur et tout le monde remarquait, qu'il y avait des choses un peu étranges. Ma femme est allée  voir mon commandant et lui a demandé pourquoi je passais  si peu de temps à la maison, et si je travaillais. Je devais le faire.  J'avais un bon job ,dans mon service. Je faisais mon devoir.

 

Paola:

Vous aviez différents jobs, vous aviez différents devoirs. Nous cherchons à être clairs..

 

Cliff:

Par exemple, le soir, je faisais autre chose, avec le type qui était là. Il était envoyé par le Collège central du Texas. Son service consistait  à faire des achats pour le gouvernement.

 

Paola:

Pourquoi vous ont-il autorisé à parler ? C'est parce que vous ne pouvez prouver ce que vous dites?

 

Cliff:

Je ne peux le prouver.

 

Paola:

Donc ,vous pouvez dire tout ce que vous voulez mais vous ne pouvez rien prouver.  S'inquiètent-ils de ce que vous dites?

 

Cliff:

Il y a beaucoup à raconter. Il existe beaucoup de gens  qui désirent que tout cela soit connu, parce que des gens souffrent et désirent que cela s'arrête.

 

Paola:

Et puis, c'est aussi une partie de l'histoire de notre planète .Parce que  vous dites des choses  absolument révolutionnaires et s'ils vous obligeaient à rester  tranquille, je suis sûre que vous le feriez.

Translation: Clifford Stone

 

Vous souhaitez intervenir à ce repas, dites le nous. Nous l'indiquerons ici à nos invités. Merci

Mardi 1 Septembre 2009

DATE RESERVEE NOUS ATTENDONS L'ACCORD DE DEUX ORATEURS TRÈS CONNUS DANS LE MONDE DE L'INSOLITE QUI SE PARTAGERONT LES SOIREES DE SEPTEMBRE ET OCTOBRE

 

Pensez à prendre votre plateau repas ou votre consommation avant d'entrer dans la salle.

18 h 30 à 19 h 30 : Repas  - 19 H 30 A 19 H 45 JMP  "Rubrique, les revues et livres du mois".

19 h 45 - 21 h 15 : Interventions brèves des invités qui demandent éventuellement la parole,  Intervention de l'invité prévu pour la soirée.

21 h 15 - 21 h 35 : Débat

 

Vous souhaitez intervenir à ce repas, dites le nous. Nous l'indiquerons ici à nos invités. Merci

Mardi  6 Octobre 2009

DATE RESERVEE NOUS ATTENDONS L'ACCORD DE DEUX ORATEURS TRÈS CONNUS DANS LE MONDE DE L'INSOLITE QUI SE PARTAGERONT LES SOIREES DE SEPTEMBRE ET OCTOBRE

 

Pensez à prendre votre plateau repas ou votre consommation avant d'entrer dans la salle.

18 h 30 à 19 h 30 : Repas  - 19 H 30 A 19 H 45 JMP  "Rubrique, les revues et livres du mois".

19 h 45 - 21 h 15 : Interventions brèves des invités qui demandent éventuellement la parole,  Intervention de l'invité prévu pour la soirée.

21 h 15 - 21 h 35 : Débat

Vous souhaitez intervenir à ce repas, dites le nous. Nous l'indiquerons ici à nos invités. Merci

Mardi 3 Novembre 2009

JULIEN GONZALES

Historien (Maîtrise d'Histoire Contemporaine) - Écrivain -

Auteur d'un ouvrage en cours de souscription : OVNI, le dossier des rencontres du troisième type en France.

Né le 25 décembre 1975 à Nevers, historien de formation, je suis titulaire d'une Maîtrise d'Histoire contemporaine (sujet de mémoire : "Les élections législatives de 1857 dans la Nièvre : la persistance républicaine face à la candidature officielle") et d'un D.E.A "Ordre et désordres dans les sociétés européennes depuis la protohistoire jusqu'à l'époque contemporaine" (sujet de mémoire : "Le mouvement républicain sous le Second Empire").
Auteur de livres d'Histoire locale : "En Bourgogne, les villes d'eaux oubliées" paru en juin 2005, "En Morvan à la Belle Epoque" paru en janvier 2008 et "Histoires d'eaux minérales oubliées en Nivernais" paru en septembre 2008.
Je m'intéresse au phénomène OVNI depuis 1989 suite à la lecture du livre "Les apparitions OVNI" de Gigi et Lob puis de "Mystérieux Objets Célestes" d'Aimé Michel et de "Mystérieuses Soucoupes Volantes" du groupement L.D.L.N. La vague belge de 1989-90 et la controverse concernant les observations du 5 novembre 1990 ont fini par transformer ma curiosité pour le phénomène OVNI en passion.

 

"OVNI : le dossier des rencontres du Troisième Type en France"

Julien Gonzales prépare actuellement un ouvrages à paraître en Octobre prochain : Ovni, le dossier des rencontres du Troisième Type en France". Cet ouvrage sera une sorte de catalogue comportant des commentaires sur les divers cas et une étude générale de ce dossier. Il devrait ccompter quelques 400 pages, une trentaine d'illustrations avec un format de 17 X 24 cms.  Il est édité à compte d'auteur et n'est disponible que chez l'auteur : Julien GONZALEZ, 49 avenue Louis Fouchère, 58640 Varennes-Vauzelles - Sur le net, on peut visiter son site à cette adresse http://ovni-le-dossier-des-rencontres-du-troisieme-type-en-france.over-blog.com/  .

Cet ouvrage est actuellement en souscription au prix de 25 euros plus port 5 euros.

(Couverture définitive en cours de création chez un infographiste, le modèle présenté est le projet de base - Photo de couverture, atterrissage en 1968 à l'Île de la Réunion - Photo  GEOS France (C))

Vous souhaitez intervenir à ce repas, dites le nous. Nous l'indiquerons ici à nos invités. Merci

Déroulement de la soirée.

Pensez à prendre votre plateau repas ou votre consommation avant d'entrer dans la salle.

18 h 30 à 19 h 30 : Repas  - 19 H 30 A 19 H 45 JMP  "Rubrique, les revues et livres du mois".

19 h 45 - 21 h 15 : Interventions brèves des invités qui demandent éventuellement la parole,  Intervention de l'invité prévu pour la soirée.

21 h 15 - 21 h 35 : Débat

Mardi 1 Décembre 2009

Public : Soirée TOUS PUBLIC

PIERRE BEAKE

Animateur du site : le Col de Vence.com

 réalisateur de documentaire sur les phénomènes du col de Vence

 

Pierre Beake s'intéresse aux phénomènes du Col de Vence depuis 1979. Il y monte très fréquemment afin d'y faire des veillées qui lui ont permis de voir un certain nombre de phénomènes insolites. Il est à l'origine de la médiatisation du Col de Vence et des phénomènes qui s'y déroulent.

 

Après un premier DVD sur ce qu'il a rassemblé en image sur tout ce qui touche au Col de Vence, il récidive en 2008 en réalisant avec l'association Col de Vence.com un second DVD ou il traite également des "Crop Circles" en Angleterre.

 

Il viendra aux Repas Ufologiques de Paris pour nous présenter quelques images de ce DVD et évoquer l'histoire du Col de Vence. Il assurera un débat avec le public présent et répondra à toutes les questions que vous pouvez vous poser à propos du Col de Vence.

 

Quelques informations sur ce dernier DVD :

 

Film documentaire de 140 minutes (+bonus)
réalisé par Pierre Beake et produit par l’association « Col de Vence.Com ».
 
Date de parution: Juillet 2008.
Caractéristiques techniques:
Format DVD - Pal 4/3 ou 16/9 -  zone: all - Stéréo.
3 pistes audio au choix:  Version originale (non doublée, non sous-titrée) / 
Version doublée en français / Version doublée en anglais.
 
Résumé:
Tout l’équipe du « col de Vence.com » s’est remise au travail pour vous proposer ce nouveau DVD aux confins des mondes mystérieux des OVNIs, des crop circles et du paranormal…Agrémenté de plus de 25 interviews de témoins directs et de chercheurs de diverses nationalités, ce documentaire particulièrement dense, vous présentera de nouvelles images inédites.
D’une durée exceptionnelle de 2h20, ce DVD, très attendu par les passionnés du mystère, est riche de documents exclusifs. Vous disposerez ainsi de nouveaux éclairages et d’une grande variété d’informations à propos de deux hauts lieux de l’étrange: Le col de Vence, dans le sud est de la France, et la région de Milk Hill dans le sud ouest de l’Angleterre. L’enquête se poursuit sur ces deux zones d’anomalies permanentes.

On peut se procurer ce DVD auprès de l'association du Col de Vence et sur place lors de ce Repas Ufologique.

nouveauté !

 

Toujours infatiguable, Pierre Beake vient de sortir un ouvrage collectif avec l'association col de vence.com  - Bien évidemment, Pierre Beake nous parlera de cet ouvrage.

 

JEAN-MICHEL GRANDSIRE - ÉDITIONS JMG ET LE TEMPS PRÉSENT PUBLIENT

LES MYSTERES DU COL DE VENCE - 30 ANS D'INVESTIGATION

de Pierre BEAKE

Préface de Joël MESNARD, directeur de la publication "Lumières dans la nuit".

 

Jean-Michel GRANDSIRE publie dans la collection Enigma, édition Le Temps Présent, le premier ouvrage de Pierre Beake et de l'association du Col de vence.com qui retrace sa vie d'enquêteur au Col de Vence. L'ouvrage grand format 26 X 19 cms est un beau livre abondamment illustré de photos en couleur. Pierre Beake y inclut une grande partie de l'iconographie relative aux divers phénomènes enregistrés au Col de Vence qu'il a rassemblé au cours de ses 30 ans d'investigation sur ce lieu insolite. Toutes ces photos illustrent parfaitement tout ce qu'on peut raconter sur le Col de Vence, tous les phénomènes qu'on peut y observer. Ces photos riches en couleurs, lui ont été communiquées par  des centaines de témoins de faits insolites ou encore ont été réalisées au cours des nombreuses veillées que lui ou son équipe ont faites au Col de Vence. Certains phénomènes peuvent s'expliquer, mais d'autres restent encore classés parmi les nombreuses énigmes du Col De Vence. L'ouvrage fait état de son parcours durant trente années, mais il contient aussi de nombreux articles réalisés par son équipe. C'est un ouvrage collectif qui a été préfacé par Joël Mesnard, lui aussi témoin de faits insolites au Col de Vence.

 

Pensez à prendre votre plateau repas ou votre consommation avant d'entrer dans la salle.

18 h 30 à 19 h 30 : Repas  - 19 H 30 A 19 H 45 JMP  "Rubrique, les revues et livres du mois".

19 h 45 - 21 h 15 : Interventions brèves des invités qui demandent éventuellement la parole,  Intervention de l'invité prévu pour la soirée.

21 h 15 - 21 h 35 : Débat

Vous souhaitez intervenir à ce repas, dites le nous. Nous l'indiquerons ici à nos invités. Merci

Attention, les Repas Ufologiques Parisiens ne sont pas un lieu de conférence, mais un point de rencontre autour d'une bonne table qu'il vous appartient d'animer par votre 

apport de documents, votre participation à la conversation sur le thème des ovnis, de l'insolite,

vos échanges d'informations, de coupures de presse, d'articles, de revues etc...  C'est vous qui faites l'animation de ces repas !

Ils ne vous conviennent pas, alors, faites ce qu'il faut pour les améliorer ! - Vous reporter au règlement des repas en page  "règlement des repas ufologiques".